Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Robocop 2

Publié par pellflorent sur 2 Novembre 2013, 19:32pm

Catégories : #Science Fiction - Fantastique, #Action - Aventures, #Critiques Cinéma, #Super Héros - Comics

 

 

nouveau_robocop_two_ver2.jpg

 

Beaucoup aiment dire que la plupart des suites sont mauvaises, décevantes et ne possèdent plus l'esprit de l'original. Souvent, c'est le cas, comme le prouvent une flopée d'exemples ramassés à la pelle. Je vais vous en citer quelques uns des plus connus et des plus détestés : Starship Troopers 2 et 3 ( surtout connus par les fans du premier ), Batman Forever et Batman & Robin, Une Nuit en enfer 2 et 3, Vampires 2 et 3, ou encore Robocop 2 et 3, le second étant le long-métrage dont je vais vous parler aujourd'hui.

 

Alors, pourquoi ce nouvel opus des aventures du robot flic est-il si détesté et décevant? Tout simplement pour 2 raisons. La première est évidemment le départ de Paul Verhoeven, réalisateur du premier épisode, qui marque un véritable coup dur dans le cœur des fans de la saga. Bien sur qu'Irvin Keshner est un bon choix de metteur en scène pour une suite ( surtout parce qu'on lui doit le meilleur Star Wars de toute l'histoire du cinéma, toutes époques confondues, à savoir L'Empire contre-attaque, la suite d'Un nouvel Espoir ) mais il ne possède pas la <<patte>> de Verhoeven.

 

En effet, on sent que l'esprit, pourtant assez bien retranscrit au niveau de la réalisation, n'est plus le même. Pourquoi a-t-il tant changé si Keshner respecte autant l'œuvre d'origine? Tout simplement à cause du scénario et des dialogues, qui m'en font venir au second point, traitant de l'histoire elle même.

 

C'est en visionnant la scène de l'apparition des bad-guys que je me suis rendu compte de ce qui n'allait pas dans ce Robocop 2. Ce film souffre plus d'une mauvaise narration que d'un problème de réalisation, car cette dernière est tout de même d'extrême qualité. Pour illustrer cette écriture déplaisante, j'ai choisit de parler du syndrome Superman 2, qui pour plus d'un s'est révélé être au final un parfait gâchis de pellicule ( et je ne parle pas des deux autres volets suivants avec Christopher Reeves pour ne pas paraître vulgaire ).

 

Attention, je parle de la version de Richard Lester, pas de celle de Richard Donner disponible dans le director's cut. Et le défaut de Robocop 2 et de Superman 2 est le même : à trop vouloir rendre leur œuvre familiale, ils en ont fait une mauvaise blague dotée d'un humour lourd et répétitif.

 

Un autre fait me rappelle la série Superman. Dans le troisième épisode ( et oui, je vais vous en parler, finalement ), le héros en slip rouge devient méchant et brûle la flamme olympique avant de redresser la Tour de pise ( Oui, il est très, très badass comme super-héros ! ). Et justement, dans ce film, c'est tout l'inverse! Robocop est transformé en gentil petit robot qui apprend à des enfants braqueurs de petites épiceries ( pléonasme ) que justement, le vol, c'est mal!

 

Outre le fait que le voir ainsi est vraiment lassant au bout d'une minute, on se demandera encore après le visionnage le pourquoi du comment de la raison d'avoir inséré cela dans le film! C'est hors propos et ne sert véritablement qu'a rajouter une quinzaine de minutes ( si je ne me trompe pas ) au long-métrage!

 

Bon, mise à part tous ses défauts, Robocop 2 est un honnête divertissement doté d'un jeu d'acteur de qualité et d'une mise en scène tout à fait honorable! Cela fait réellement plaisir de revoir une dernière fois Nancy Allen et Peter Weller unis dans leurs rôles respectifs.

 

11/20

 

Par Florent Pelletier

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents