Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Rétrospective "Les Inconnus" ( #2 ) : L'extraterrestre

Publié par pellflorent sur 8 Janvier 2014, 18:21pm

Catégories : #Comédie - Drame, #Critiques Cinéma, #Rétrospectives, #Science Fiction - Fantastique, #Robots-Extraterrestres - Voyages spatiaux-Fin du Monde : Invasion Planète Terre ou Destruction Cinématographique?

 

 

 

046088_af.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

L'Extraterrestre, long-métrage de Didier Bourdon et Bernard Campan ( deux des Inconnus, pour ceux qui ne le sauraient pas, le troisième étant Pascal Légitimus ), est un film hautement paradoxal. Je m'explique. Alors que j'avais adoré Le Pari, où les deux hommes excellaient, je ne pouvais que de suite me lancer dans l’expérience de cette comédie, et honnêtement j'ai été surpris! Je ne m'attendais pas à rire devant ce film parodiant E.T et Terminator, et presque tous les spectateurs d'Allociné se mettaient d'accord pour dire que cet Extraterrestre était un navet sans nom, ou l'un des plus mauvais films des Inconnus. Verdict : Non, ce n'est pas une catastrophe! Cette oeuvre n'est si pas mauvaise, et n'est surement pas la pire du duo, seulement la moins bonne.

 

046088_ph5.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Je dois bien avouer que parfois l'humour se révèle être lourd, et personnellement, je l'ai trouvé beaucoup plus drôle vers le milieu qu'au début ou à la fin. Le film met du temps a trouver son rythme et lorsqu'il débute, soit après les 20 premières minutes à peu près, l'humour ne trouve pas tellement ses bases et se montre comme étant du réchauffé, du déja vu. Tout s'améliorera par la suite jusque avant les dernières scènes, qui ne se montreront ni hilarantes ni grotesques, seulement moyennes.

 

046088_ph1.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Il est vrai que par le passé, les Inconnus nous ont habitué à mieux ( comme dans Le Pari et Les Trois Frères, qui restent pour moi, et ce jusqu'à aujourd'hui, leurs deux plus belles et leurs deux meilleures oeuvres ), mais je ne peux tout de même pas dire que le tout n'est pas bon. Attention, je ne dis pas qu'il l'est, je dis seulement qu'il n'est pas mauvais, il est juste moyen, ni bon ni catastrophique, seulement plaisant. L'extraterrestre n'est pas que paradoxal pour son humour inégal, il l'est aussi pour son jeu d'acteur qui oscille entre le maîtrisé et le pas terrible du tout.

 

046088_ph3.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Pour affirmer mes dires, je vais prendre pour exemples trois ou quatre acteurs principaux et secondaires. On ressent une réelle fâcheuse tendance à en faire trop du niveau des acteurs de seconds rôles, ou à n'en faire pas assez, à l'image du cyborg blond, compagnon de Bernard Campan au début de l'histoire, et qui, en plus de jouer vraiment mal, surjoue quelque peu. C'est personnel, mais je n'aime pas du tout cet acteur et sa façon d'interpréter son rôle, Xab. Si je ne me trompe pas, il s'appelle Olivier Rabourdin, ou quelque chose dans ce genre là. Un autre acteur, dont je ne me souviens pas du nom et qui interprète le rôle de Jacques, je crois, enfin l'acteur brun avec la barbe noire qui donne des cours à Balthazar, l'enfant ami avec Clément ( personnage joué par Antoine Du Merle, le fils de Didier Bourdon dans Les Trois Frères, qui était d'ailleurs meilleur dans ce film que dans l'Extra-terrestre), n'est pas du tout impliqué dans son rôle. Une fois de plus, Bernard Campan est supérieur à Didier Bourdon au niveau du jeu d'acteur, et se révèle très expressif, bien qu'il soit ici dans la peau d'un cyborg. D'ailleurs, comme j'y pense, on sent tout de même l'absence de Campan à la caméra et au scénario : Bourdon est beaucoup moins productif et imaginatif sans son compère, et le film en souffre grandement.

 

046088_ph2.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Un dernier détail m'a fait sourire, et j'ai remarqué que très peu de personnes, si ce n'est personne du tout, n'a parlé des références extrêmements bien placées au travers de tous le film. Comme j'en ai parlé dans le Pari, les Inconnus aiment faire des jeux de mots avec les plaques d'immatriculation des voitures, et ici, ils s'y donnent à coeur joie! On remarquera notamment les inscriptions sur celle de la voiture de l'héroïne : 1999 ET 1978 ( ou 1979 ). Le 1999 correspond à l'année de sortie du film, le ET au titre du long-métrage ( ET étant l'abréviation d'Extraterrestre ) mais aussi au titre éponyme du chef d'oeuvre féérique de Steven Spielberg sortit en 1982. Pour le 1978, je ne sais pas si c'est une référence ou un chiffre choisit au hasard, donc sur ce chiffre, je ne pourrai rien dire de plus.

 

046088_ph4.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

J'ai été surpris par cet Extraterrestre, par forcément dans le bon sens, mais je n'est pas été déçu, car j'en attendais bien moins. Si les long-métrages des Inconnus vous plaisent et que vous n'avez pas vu celui ci, je vous le conseille tout de même, mais concentrez-vous avant tout sur leurs oeuvres cultes, telles le Pari ( se référer à ma critique pour plus de détails ) ou les Trois frères. Plaisant, divertissant, mais vite oublié.

 

09/20

 

extraterrestre-1999-07-g.jpg

 

Par Florent Pelletier

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents