Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La Course aux DTV #4 / Sélection Coups de Coeur --> The Divide

Publié par pellflorent sur 21 Septembre 2013, 15:00pm

Catégories : #Epouvante - Horreur, #Science Fiction - Fantastique, #Critiques Cinéma, #Robots-Extraterrestres - Voyages spatiaux-Fin du Monde : Invasion Planète Terre ou Destruction Cinématographique?, #La Course aux Téléfilms, #Sélection Coups de Coeur

 

 

20125746.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

La claque! Une énorme et imparable claque que ce The Divide! Avant de le voir, j'étais sceptique. Un direct to dvd sur la survie en groupe, on a déja vu ça des dizaines de fois, et le résultat n'était pas toujours, pour ne pas dire la plupart du temps, au top. Mais d'un autre côté, j'ai pensé que si Michael Biehn, héros de Terminator et méchant de Tombstone, s'y trouvait, le résultat avait de grandes chances pour être plutôt satisfaisant. Et satisfaisant, il l'est. Il est même plus que satisfaisant.

 

20053107.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 

 

Bon, pour tout dire, c'est extrêmement violent , presque sadique. Le tout est glauque, c'est vrai, et nombre de passages sont vraiment stressants. Mais ce qui pardonne cette ultra-violence, c'est le sujet principal du film, qui stipule bien que ce métrage est la représentation de ce que ferait les hommes en cas de survie désespérée, un peu comme les  hommes qui, ayant survécu à un accident d'avion, sont tombés dans le cannibalisme pour ne pas mourir. A un certains passage, il y a d'ailleurs une référence à cet horrible événement. Bref, je m'égare. Tout ça pour dire que le sadisme y est justifié. Certes, c'est déplaisant à voir, mais c'est justifié.

 

19844729-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxxAlors, qui est Michael Biehn? Je vais vite fait vous faire un résumer de ce qu'il a fait. Le premier de ses grands films, ça a été Terminator de James Cameron, référez vous à ma critique pour de plus amples détails. Il est réapparu dans deux autres Cameron tout aussi cultes, Aliens, le retour et Abyss, deux excellents films. Et c'est en incarnant le bad guy du tant méconnu Tombstone qu'il nous démontre toute l'étendue de son talent d'interprète. D'ailleurs, pour la petite nouvelle, je vous posterai prochainement une critique sur Tombstone que, pour ma part, trop peu de gens ont vu. Revenons en au film.

 

20053048.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Michael Biehn n'a pas changé son jeu d'acteur en plus de trois décennies. Non mais quel foutu bon interprète! C'est vraiment bluffant de le voir avec un tel talent après toutes ces années. Certains acteurs perdent leur coup de main passé la barre des 50 ans, lui à gagner de l’expérience et a affiné ses prestations.

 

20053088.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

On aurait pu penser que ce long-métrage reposerait seulement sur sa seule star, en l'occurence Michael Biehn, mais non, c'est complètement faux. L'atmoshpère y est unique et lui permet de se démarquer du reste de ses concurents, c'est à dire les autres dtv ( direct to dvd : téléfilm ) en vente sur le marché. Car oui, aucun autre dtv ne possèdera un tel réalisme, une telle mis en scène et une ambiance si glauque et noire que celle ci. 

 

20053127.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx-copie-1.jpg

 

A cause de la violence, mieux vaut ne pas mettre The Divide entre toutes les mains. Donc si vous êtes craintifs du gore ou si votre âge ne dépasse pas les douze ans, mieux ne pas le visionner. Après, ce n'est qu'un conseil vous permettant de ne pas trop être surpris par le gore ou le sadisme récurent. 

 

20003865-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

On ressent vraiment la paranoïa dont les protagonistes sont les proies. Ils ne peuvent faire confiance à personne et on s'en rend bien compte. Et quel pessimisme! Quelle tristesse dans le dénouement final! La fin est triste tout en étant élégante et très bien mise en scène. On sourira lorsqu'on verra Michael Biehn, ou plutôt le personnage auquel il prête ses traits, rire alors que la situation ne le permet pas et devrait lui faire ressentir un tout autre sentiment. Celui de la peur, par exemple. Mais vous comprendrez ce que je dit une fois que vous l'aurez vu. Je préfère ne pas vous spoiler. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, seulement un excellent film loin d'être commun. 

 

16/20

 

20053090-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

Par Florent Pelletier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents