Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Le Film du Jour : Hunger Games

Publié par pellflorent sur 18 Mars 2014, 19:39pm

Catégories : #Action - Aventures, #Drame, #Critiques Cinéma, #Science Fiction - Fantastique, #Thriller - Policier

 

 

 

 

20005014.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

Les sagas "Harry Potter" et "Twilight" sont à l'origine d'un mouvement filmique qui trouve en ce moment son apogée sur nos écrans, celui des métrages pour adolescent(e)s et jeunes adultes. Et bien que la seconde oeuvre que j'ai cité est vraiment mauvaise, elle est tout de même à l'origine d'autres métrages du genre que je n'ai pas vu, et que je n'ai pas envie de voir : "Upside Down" et "Sublimes Créatures".

 

Mais aujourd'hui, je vais vous parler d' "Hunger Games", nouvelle oeuvre pour public adolescent. Même si je n'apprécie guère ce genre de films, à l'exception d' "Harry Potter", qui a été la saga de mon enfance, celle avec laquelle j'ai grandit, et qui a été la première que j'ai réellement suivi, je dois bien vous concéder que "Hunger Games" m'a bel et bien plu. Vous l'aurez compris, "Harry Potter", c'est quelque chose! Mais je m'égare, passons!

 

Alors, si le "Young adult movie", comme je l'appelle, ne me plait pas, qu'est-ce qui fait que je trouve ce "Hunger Games" si bon et si beau, autant sur l'esthétique que dans le fond, et doté d'un scénario de qualité? C'est ce à quoi je vais répondre dans ma critique qui, je préfère vous le dire de suite, sera plutôt longue. Tout d'abord, je vais me pencher sur l'esthétique spécifique d' "Hunger Games", et sur sa beauté visuelle. On tient surement là la principale qualité du film, tant les couleurs, les décors et les costumes tiennent ici une importance primordiale.

 

Alors je ne sais pas ce qui les remplacent dans le livre de Suzanne Collins, donc je ne l'y comparerai pas, puisque je ne l'ai pas lu, mais je dois bien avouer que là, l'équipe en charge de la déco et des accessoires a fait du super boulot, à l'image des décors du plateau télé et de la coiffure atypique du présentateur interprété par un Stanley Tucci surprenant et au top de sa forme! A présent que j'y pense, parlons des acteurs.

 

Tous sont excellents, motivés et convaincants dans leur rôle, mais plus que tout, tous sont crédibles. En passant par l'excellente Jennifer Lawrence, la nouvelle mystique de la saga "X-Men", ou encore Liam Hemsworth, le frère de Chris, Thor pour les fans de "Marvel", James Hunt pour ceux de "Rush", jeune acteur qui avait interprété le rôle du bleu dans "Expendables 2", tellement plus fun et décontracté que le premier volet.

 

Mais aussi, on peut encore compter des hommes à la réputation affirmée tels que Woody Harrelson, le cultissime Talahassee de "Bienvenue à Zombieland", et Donald Sutherland. Vous ne voyez pas de qui je veux parler? Mais si, Matthew Bennell dans "L'invasion des profanateurs", très bon remake d'un film culte des années 50, Vernon Pinkley de les "Douze Salopards", et Oddball dans "De l'or pour les braves".

 

Vous ne voyez toujours pas? Si non, je vous conseille de voir ces trois films, et ainsi vous vous rendrez compte de l'excellent acteur qu'il est. Autre prestation qui m'a surpris, c'est celle de Wes Bentley, le fils de Méphisto dans le mauvais "Ghost Rider". Car voyez-vous, je le pensais mauvais interprète, sans charisme ni jeu de scène. Au final? Je me suis fourvoyé. Le rôle lui colle à la peau, et il exprime ici sa personnalité et son talent, jusqu'à la fin, ou l'on verra le destin de son personnage. Je ne vous en dirai pas plus.

 

Mais si "Hunger Games" se démarque vraiment des autres films du genre, c'est surtout parce qu'il va à fond dans son sujet, qu'il s'engage tout de même dans son propos et n'hésite pas à placer ici et là des messages fouillés et bien traités. Alors oui, plus haut, j'ai dit que le scénario était aussi son point fort. Je m'explique. Je n'ai pas dit qu'il était original, car ce serait dire n'importe quoi, et outre le fait que c'est un honteux plagiat de "Battle Royal" ( ce que les fans d' "Hunger Games" ne semblent pas savoir ), film culte japonais, il est assez fin pour finalement s'en détourner et plus s'intéresser au fond politique de la chose ( alors que l'original critiquait l'instinct humain et la société moderne par des combats sanglants ), plutôt que de rester sur la forme et la violence, comme l'a fait "The condemned", avec Steve Austin dans le rôle titre, métrage qui ne faisait que de montrer de la violence à l'écran, avec un message politique très édulcoré. C'es quand même plutôt rare de voir un message social derrière une oeuvre pour jeunes adultes.

 

Mais à présent que j'ai parlé des points forts d' "Hunger Games", je vais me pencher plus amplement sur ses points faibles, qui je vous rassure sont bien moins fréquents que ses qualités. En fait, ce film, c'est tout le contraire de "Cosmopolis". Ceux qui auront lu ma critique pourront plus amplement me comprendre.

 

Car oui, ici, les quelques éléments que je considère comme des défauts sont surtout des détails qui m'ont déplu. Cela pourrait paraître logique dit comme cela, mais comme il n'y a pas de réels défauts que tous ont pu, unanimement, relever et critiquer ( à l'inverse d'un film décevant tel qu'After Earth, dont la critique ne saurait tarder à venir ), je ne vais que vous parler des choses que je n'ai pas apprécié.

 

Tout d'abord, le détail qui m'a le plus déplu, et qui n'est pas des moindres, est à propos de la direction artistique. Attention, je ne vais pas parler pas de ce que j'ai déja abordé plus haut, non, je vais plutôt me concentrer sur la réalisation que nous propose Gary Ross, qui, en quinze ans, n'a sorti que trois films, "Hunger Games" comprit. Et là, vous vous dîtes surement : " Quand est-ce qu'il y vient?" Rassurez-vous, tout de suite!

 

Si je devais trouver un gros défaut à ce métrage, je dirai que les plans de caméra sont ceux qui s'en rapprocheraient le plus. En fonction du lieu de l'action change la manière de filmer. D'une certaine façon, cela aurait pu être une idée artistique plutôt intelligente, fouillée et appréciable. Sauf qu'ici, vu le peu de talent dont nous fait preuve Gary Ross, sans vouloir être méchant, c'est complètement raté.

 

Parfois, alors qu'il n'y a pas d'action, et ce surtout lors des scènes se déroulant dans le District 12, la caméra partira dans des mouvements horriblement mouvementés. Et puis, alors que les premières scènes de combat feront leur première apparition, on tombera dans une instabilité constante et assez lassante.

 

Bon, je n'irai pas jusqu'à dire que c'est aussi poussé que dans un "Quantum of solace", où l'on ne comprend presque aucuns gunfights. Par contre, autre point positif, lors des scènes dans les coulisses des "Hunger Games", les plans seront bien plus stables et jolis. Comme quoi, un rétablissement des choses peut sauver le tout!

 

Autre point faible d' "Hunger Games", ce sont les effets spéciaux. Ce n'est pas pour cela que le film perdra de sa superbe, mais quand même, en voir de tels dans une grosse production datant de 2012, et non un tentpole, car son budget s'élève à 78 millions de dollars, ce qui n'est pas colossal, mais suffisant pour nous pondre de bons effets numériques, c'est quand même assez décevant. Il suffira de voir les créatures apparaissant à la fin pour que l'on se rende compte de leur médiocrité. Ce n'est peut être qu'un détail, mais quand même!

 

Ma critique arrive ( enfin ? ) à son terme, et je ne pourrai donc que vous recommander cet "Hunger Games", excellent métrage du genre " Young adult movie". Sa fin élégante et sa violence peu commune ( pour le style en tout cas ) en font une oeuvre surprenante et unique. Enfin un métrage qui change de "Twilight", et qui apporte du sang neuf à un genre déja en déclin!

 

16/20

 

Par Florent Pelletier

 

Le Film du Jour : Hunger Games

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents