Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La Daube du jour / La Course aux DTV #5 / Le Vampire au cinéma --> Evolution, Déchéance et Renaissance... #3 : Une nuit en enfer 2

Publié par pellflorent sur 22 Septembre 2013, 09:30am

Catégories : #Epouvante - Horreur, #La Daube du jour, #Critiques Cinéma, #Vampires - Zombies - Loups-Garous - Le Monstre de Frankenstein - ... : Le Règne de la Terreur Monstreuse?, #La Course aux Téléfilms

 

 

affiche_Nuit_en_enfer_2__Le_prix_du_sang_1999_1.jpg

 

Quentin Tarantino et Robert Rodriguez ont marqué un grand coup en nous sortant Une Nuit en enfer, film qui ne se prenait pas au sérieux et dont l'ambiance très western et le jeu d'acteurs excellent étaient réellement rafraîchissants. Les dialogues étaient fins et tordants. Ici, ils sont lourds, pas crédibles et ridicules.

 

Ce film est un massacre... C'est un réel massacre... Pourquoi vouloir ternir l'image d'un film aussi original et de qualité que le précédent?! L'équipe du film aurait-t-elle des idées et pulsions sadiques?! Parce que là, c'est de la torture pour les fans! Les moyens ne sont plus les mêmes, les acteurs sont mauvais et les situations grotesques.

 

Vous me direz que comme c'est un dtv, il est normal que les moyens aient changés. Mais je ne vais pas critiquer cette oeuvre pour ses effets spéciaux, puisque le premier métrage était aussi, volontairement par contre, doté de maquillages et autres effets numériques très kitsch. Bon, c'est tout le reste qui est mauvais en fait.

 

Dans l'oeuvre d'origine, le grand Tarantino s'amusait à nous faire aller d'un sens à l'autre dans son intrigue; il jouait avec nous, pour finalement nous faire découvrir que tout ce qui s'était passé jusque là n'avait servi que de prétextes pour fighter du vampire. Là, non, c'est tout le contraire. Les protagonistes s'en vont pour un braquage et c'est au bout d'une vingtaine de minutes que l'on aperçoit le premier vampire, contre 40 ou 45 pour le premier. Cherchez l'erreur.

 

Et le tout est d'une banalité sans nom... Tout est déja vu, prévisible ou banal. Le sang remplace même l'histoire, qui ne vaudrait pas que j'en parle dans cette critique tellement elle est mauvaise. Tout sonne ici série b de mauvaise qualité. Et ce n'est pas la présence de Robert Patrick, le t-1000 de Terminator 2, qui va nous faire dire le contraire, puisque même lui semble ne pas croire à ce qu'il fait.

 

04/20

 

 

Par Florent Pelletier

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents