Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La Daube du Jour / La Course aux DTV #15 --> Sharknado

Publié par pellflorent sur 9 Mars 2014, 09:45am

Catégories : #Epouvante - Horreur, #La Daube du jour, #Critiques Cinéma, #La Course aux Téléfilms

 

 

 

554616.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Sharknado : Contraction des mots Shark ( signifiant requin en anglais ) et de Tornado ( tornade en espagnol ). Sharknado, c'est peut-être le nanar qui a le plus rapporté d'argent de toute l'histoire des mauvais films. Par curiosité, j'ai donc voulu le voir. Et bien, bilan mitigé. D'un côté, je me dit que je n'aurai pas dut, mais d'un autre point de vue, je dois bien vous concéder que "Sharknado" m'a vraiment bien divertit, et m'a surtout beaucoup fait rire, et ce tout du long.

 

C'est simple : voila un nanard qui s'assume et va loin, bien loin, peut-être trop loin, dans le grand n'importe quoi. Une tornade de requins qui retombent sur terre, dans des bars, sur les héros, qui ne trouvent rien de mieux à faire que de les découper à la tronçonneuse ou de jouer avec eux au bal trap. Tout le monde le comprendra, ce long-métrage ne fait pas dans la finesse et officie dans le what the fuck le plus total, et surtout le plus assumé.

 

Voila un délire hilarant et complètement stupide. C'est ce qui se passe lorsqu'on croise les deux plus grandes firmes de production de nanars, à savoir SYFY et Asylum ( cette dernière étant spécialisée dans la vente de mockbusters, les plagiats officiels des blockbusters ), dans un seul film et qu'on leur donne un budget assez considérable pour une telle oeuvre ( si l’appellation est juste ) d'à peu près un million de dollars ( peu pour un film, pas pour un nanar ).

 

Alors pour parler plus amplement du métrage en lui même, je dois bien vous concéder que les effets spéciaux ne sont vraiment pas bons. Bon, le niveau est peut-être un peu plus élevé que pour la moyenne des films à requins ( voir "Jurassic Shark" et "Ghost Shark" pour vraiment comprendre mes propos ), mais il reste tout de même mauvais, et il est vraiment navrant de remarquer que les images catastrophiques d'une ville sous l'eau ou de quelques plans de requins sont tirés de documentaires; ils ne proviennent pas du film quoi!

 

Même certaines scènes, notamment celles avec la "prétendue course poursuite avec les policiers locaux", sont à plus de 50% tirées d'autres choses que du métrage. Navrant. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, les acteurs ne sont pas des cancres qui ne paressent avoir qu'une seule envie, encaisser leur maigre chèque ( 2-Headed Shark Attack, c'est toi que je vise ).

 

On retrouve même Tara Reid, Vicky d"American Pie", et même si ce n'est pas une excellente actrice, elle remplit quand même son rôle, celui d'interpréter son personnage et de lui donner vie. Un acteur se démarque vraiment des autres, par contre, c'est celui qui joue le rôle de Matt, le fils de Fin, le héros. Il s'appelle Chuck Hittinger, je crois, et est réellement le pire interprète de tout le film. A chaque fois qu'il en place une, ou plutôt qu'il essaie d'en placer une, on ne pourra qu'éclater de rire, et à chaque mot qu'il aura prononcé, son personnage perdra un peu plus de profondeur ( de celle qu'il n'a presque jamais eu ), et sa crédibilité deviendra de plus en plus inexistante.

 

Mais bien entendu, lorsqu'on regarde un "Shark's nanar", on ne désire pas voir de bons acteurs. Moi, j'aime le cinéma, donc je traite ce film comme un autre. Non, le spectateur désire surtout du sang, des boobs et des morts. Ici, vous serez surtout servis pour les morts et le sang, au point d'être totalement outrancié, et sans qu'il ne soit classé "no boobs", il faudra quand même vous prévenir qu'il est beaucoup plus édulcoré que ses concurrents. C'est plutôt positif, comme attitude! Au moins, il ne se repose pas que sur cela pour avoir du succès. Alors, "Sharknado" est peut-être le meilleur nanar de requins que j'ai pu voir, ou bien plutôt le moins mauvais. Mais ce n'est pas pour cela qu'il en sera un bon film...

 

 

09/20

 

Par Florent Pelletier

La Daube du Jour / La Course aux DTV #15 --> Sharknado

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents