Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La 100° critique : La Mouche

Publié par pellflorent sur 30 Mars 2014, 14:08pm

Catégories : #Epouvante - Horreur, #Drame, #Thriller - Policier, #Critiques Cinéma

 

 

 

La 100° critique

 

 

 

18952914.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Bonjour à toutes et à tous! Aujourd'hui, vous l'aurez compris en lisant le titre de mon article, est un jour spécial, puisque je fête avec vous ma centième critique postée sur ce site! Et pour se faire, je vous ai sortit un superbe film du placard, que beaucoup connaissent, et qu'encore plus de spectateurs adorent, ou adulent. Vous l'aurez compris, je vais vous parler de "La Mouche", le meilleur film, selon moi, de David Cronenberg, maître des long-métrages fantastiques.

 

Ceux qui connaissent, suivent ou lisent mes critiques savent que j'ai une forte tendance à apprécier les films de David Cronenberg. Et comme je le disais dans mon avis précédent sur "A History of Violence", c'est un réalisateur qui, en plus d'offrir une atmosphère unique à ses métrages, possède une manière de filmer totalement virtuose. Et bien sur, ce n'est pas "La Mouche", remake d'un film culte des années 50-60, si je ne me trompe pas, qui va me faire dire le contraire, ou qui va tout simplement  me contredire.

 

Car oui, dans "La Mouche", tout est bien fait et soigné, que ce soit les magnifiques plans de caméra ou les impressionnants maquillages, les acteurs ou le scénario. Rien n'est laissé au hasard, tout est recherché, et c'est principalement pour tous ces éléments que je le considère comme un atypique chef d'oeuvre, une oeuvre unique, un film novateur dans son style, surtout de par ses effets spéciaux, un film qu'on ne peut pas oublier, même un mois après qu'on l'ai vu, il restera forcément une trace, un instant que l'on ne peut se sortir du crâne ( et Dieu sait qu'il y en a beaucoup ).

 

Après tous ces compliments, je vais vous expliquer plus en détail pourquoi "La Mouche" rentre aisément dans le classement des 10 films qui m'ont le plus marqué, sinon le plus plut. Le premier est "Le prestige", mais c'est une autre histoire. Tout d'abord, si je ne devais y retenir qu'une seule qualité, et bien je ne saurais pas laquelle choisir! Peut-être les plans de caméra? Les acteurs, Jeff Goldblum en tête? L'intrigue? Les maquillages? Oui, je crois que je les prendrai.

 

Pour vous expliquer plus simplement la chose, si ce métrage a reçu un oscar des meilleurs maquillages, ce n'est pas pour rien! Ils sont tellement bluffants, convaincants, crédibles, ahurissants! Pour comprendre plus amplement mes propos, il vous suffit de prendre un exemple : "The Thing", de John Carpenter, avec Kurt Russell, vous voyez? Vous vous souvenez de ces effets spéciaux bluffants, qui n'ont qu'à peine prit un très léger coup de vieux? Ceux de "La Mouche" sont encore meilleurs, et tellement plus poussés dans l'horreur!

 

Ils nous offrent tellement d'images inoubliables que je pense n'en pouvoir choisir aucune, à l'image de Jeff Goldblum qui, après avoir fusionné avec une mouche, est physiquement repoussant. Mais je ne vous en dirai pas plus! D'ailleurs, maintenant que j'y pense, l'évolution de Seth Bundle, personnage interprété avec brio et conviction par un Jeff Goldblum au sommet de son art, est tellement bien écrite et réfléchie qu'elle en devient rapidement fascinante! Son déroulement est parfait, ni trop lent ni trop rapide, au bon timing, à la bonne intensité.

 

Tout montera crescendo lorsqu'il ne restera plus rien d'humain en lui, et que son aspect animal aura totalement prit le dessus, tant dans l'action que dans le comportement du personnage, qui terrifiera surement les plus émotifs. Et puis comme je l'ai dit plus haut, les acteurs de ce film, non mais quels acteurs! Jeff Goldblum, dont j'ai déja précédemment évoqué la prestation , est sans aucun doute le meilleur, faisant parfois de l'ombre à certains, bien que la majorité reste vraiment de très bonne qualité, pour ne pas dire excellente!

 

Et là, je pense surtout à Geena Davis, actrice que je ne connais que pour "L'île aux pirates" et qui trouve ici le rôle de sa vie, et à John Getz, qui se trouvent tous deux êtres les deux meilleurs interprètes secondaires de "La Mouche". Geena Davis colle à la peau de son personnage, et touche de par son interprétation passionnée. Quand on la voit jouer, on comprend instantanément qu'elle y croit, à son rôle!

 

D'ailleurs, il y a une apparition assez surprenante de David Cronenberg, réalisateur à la technique superbe. Pourquoi surprenante? Tout simplement parce qu'il prend l'apparence d'un gynécologiste et que je ne m'y attendais pas du tout! Je ne vous en dirai pas plus sur son rôle, pour ne pas risquer de vous spoiler ce monument de l'épouvante science-fictionnelle ( cette expression n'existe pas, je viens de le créer ! ).

 

Mais si cette version de "La Mouche" marque autant, c'est surtout parce qu'elle est terriblement dramatique, pour ne pas dire horriblement tragique. De voir cette répugnante évolution du personnage de Jeff Goldblum est réellement boulervsant, pour ne pas dire attristant. Le summum du choc est sans aucun doute la scène où ses ongles... Non! Je ne vous en dirais pas plus! Visionnez le, et vous comprendrez réellement le fond de la scène, tellement marquante et repoussante, mais si bien faîte et réalisée. 

 

De voir la réaction de Geena Davis face à tout ces évènements en retournera beaucoup, et pourra fendre le coeur de certains. C'est pourquoi, si vous voulez voir "La Mouche", je vous conseille fortement de ne pas être trop sensible ou trop émotif, pour ne pas que l'impact soit trop important! Et puis, cette évolution que l'on aperçoit, en la suivant, on ne peut s'empêcher de se demander : "Mais jusqu'où cela va aller?!" Loin, très loin, jusqu'au bout, au dela de l'imaginable et du raisonnable.

 

Même la voix de Jeff Goldblum change au fil du film, à mesure que son physique se transforme, et devient de plus en plus diforme, à l'image de son jeu d'acteur, qui n'est plus le même passé le stade de la fusion, devenant de plus en plus agressif, et de moins en moins humain, comme je vous l'ai déja expliqué plus haut.

 

Et justement, le plus paradoxal avec "La Mouche", c'est qu'il cotoie le pire au niveau de l'image sans quitter une seule fois le bon, voir même le très bon. C'est surement cette habileté là qui en fait un aussi imposant chef-d'oeuvre, une oeuvre aussi unique et atypique, maîtrisée par un génial David Cronenberg, monstrueux réalisateur, autant que l'est le physique de la mouche.

 

Vous l'aurez compris, "La Mouche" est un superbe film, inoubliable, tellement beau, avec une réalisation hors norme, des acteurs engagés, un scénario en béton et des effets spéciaux tout simplement bluffants et poignants, autant que l'est le métrage, d'ailleurs! Oeuvre marquante, remake bien plus viscéral et violent, je vous le conseille sans douter si vous ne l'avez pas encore vu, et vous invite à le re visionner si vous le connaissez déja, afin que la magie vous touche de nouveau!

 

19/20

 

 

"Je veux dire ... Je veux dire que je suis un insecte qui rêve qu'il a été un homme, et qui aimait ça. Mais le rêve est fini, l'insecte s'est réveillé..."

 

Ce n'est qu'une parenthèse, mais je tenais à vous remercier de me suivre encore, même après un an de pleine activité! Ne vous inquiétez pas, je vous ai réservé bien d'autres critiques de beaucoup d'autres films, bons ou mauvais, américains ou français!

 

Par Florent Pelletier

 

La 100° critique : La Mouche

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents