Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Jurassic Park III ( 2001 )

Publié par pellflorent sur 1 Février 2014, 17:43pm

Catégories : #Action - Aventures, #Critiques Cinéma, #Science Fiction - Fantastique

 

 

69199752_af.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Jurassic Park 3, c'est l'exemple type, que dis-je, le cas d'école, qui prouve que le troisième volet d'une trilogie est la plupart du temps inutile, mauvais, pas bon, ou tout du moins moins bon que ses deux prédécesseurs. Il y a des cas où cette affirmation peut s'avérer fausse, comme pour Star Wars VI ( qui est le troisième épisode de la première trilogie, pour ceux qui ne le sauraient pas ), Le Seigneur Des Anneaux : Le Retour Du Roi, ou encore The Dark Knight Rises, alors que parfois, elle peut être affirmée par des films tels que le catastrophique Robocop 3, le ratage Une Nuit en enfer 3 et enfin le pas terrible Jurassic Park 3 qui, sans atteindre le niveau de nullité des deux films cités précédemment, se place tout de même dans la catégorie des grosses déceptions.

 

Ce qui ne va pas dans cet ultime épisode, c'est son scénario et ses choix scénaristiques. Abandonner tout ce qui faisait la force des deux premiers Jurassic Park au profit de l'action et sacrifier les répliques humoristiques et ironiques des deux premiers pour les remplacer par des dialogues mous et pas souvent réfléchis est un choix douteux et très peu recommandable pour qui voudrait faire un troisième épisode. C'est très connu, donc pourquoi vouloir changer à ce point? Alors, je sais bien que je suis le premier à apprécier le changement dans une saga ou une trilogie, mais seulement lorsqu'il est bien dosé et que l'esprit reste le même, comme je l'ai dit dans ma critique sur le troisième Fantômas.

 

Ici, on oublie ce qui a fait tout le succès de la franchise jusque là, ou bien on l'exagère trop, et on fait comme on veut, avec des acteurs pas convaincus de ce qu'ils font et très peu engagés dans leur boulot, à l'image de Sam Nieil qui ne parait pas avoir vraiment quelque chose à faire de son personnage et de ce long-métrage, tout comme Laura Dern, qui est ici venue faire da la figuration pour que l'on puisse dire : tiens, il reste deux personnes du premier film!

 

Bon, pour ce qui est des effets spéciaux, c'est sûr que le niveau est resté le même! Alors là, ils se sont pas dérangés, les mecs, ils ont mit le paquet! Sauf que bien sur, il ne faut pas privilégier les effets numériques au détriment du scénario, parce que Jurassic Park, ce n'est pas que des dinosaures, c'est aussi une bonne histoire, bien pensée et avec de bons dialogues, et une mise en scène recherchée et efficace.

 

Mais je dois bien reconnaître que sur ce dernier point, Joe Johnston, réalisateur de Jumanji et Captain America : First Avenger, a fait du beau travail, et c'est surement ce qui empêche Jurassic Park III d'être bien plus que décevant. Le réalisateur est bon, ça c'est sur, mais c'est surtout les scénaristes qui ne vont pas. A eux trois, ils n'ont pas su faire mieux que David Koepp qui, tout seul, avait écrit le scénario du Monde Perdu : Jurassic Park.

 

Un autre indice pourrait nous laisser penser que le niveau n'est plus le même : la durée du film. Car oui, on dira ce qu'on veut, mais la plupart du temps, la longueur d'une suite est gage de sa qualité par rapport au film d'origine. Prenez le cas du second Conan, par exemple. Le premier durait deux heures dix, à peu près, alors que Conan le Destructeur ne dure que 1 heure quarante. Cela ne vous suffit pas? Starship Troopers 1 : deux heures quinze ; Starship Troopers 2 : une heure vingt-huit. Alors oui, quelques fois, cela n'est pas gage de la qualité du film, comme pour Robocop 2, qui est catastrophique mais dure plus longtemps de quelques minutes que le premier film. Mais comme je l'ai dit dans ma critique sur la déception qu'est cette suite, au moins un quart d'heure aurait pu y être retiré tant certaines scènes sont d'une inutilité affligeante. Mais ceci est une histoire...

 

Une fois de plus dans Jurassic Park, il y a des incohérences. Et comme tout est ici disproportionné, il y en a encore plus que dans les deux films précédents. Sans compter le comportement débile de certains personnages et les clichés récurrents de cet ultime épisode, on remarquera notamment une scène pompée d'Aliens, celle où l'on aperçoit Newt pour la première fois et qu'elle annonce avoir survécu dans tout ce carnage plusieurs semaines en se cachant.

 

Les personnages sont trop peu développés, et lorsque l'un d'eux se fait tuer par les dinosaures, on ne s'en soucie guère. Encore une fois, c'est un problème de scénario. Outre le fait que la trilogie commence sérieusement à se répéter, c'est surtout l'absence de Spielberg et Koepp qui fait cruellement défaut au film. La patte du réalisateur manque, et l'écriture du  scénariste est un trop lointain souvenir. Bilan mitigé donc pour ce dernier épisode, qui ne manquera pas d'en divertir certains, mais qui en décevra beaucoup d'autres.

 

10.5/20

 

69199753_ph3.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Par Florent Pelletier

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents