Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Nick Fury ( 1998 ) --> Fury Nick l'Hydra

Publié par pellflorent sur 8 Octobre 2016, 07:30am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Science Fiction - Fantastique, #Super Héros - Comics, #La Daube du jour, #La Course aux Téléfilms

 

 

Synopsis rapide : Nick Fury et le SHIELD doivent combattre l'Hydra.

Il est des films de merde que l'on aime sans raison valable. "Nick Fury" n'est pas de ceux là : lui, je sais précisément pourquoi je l'apprécie. Et le pire dans l'histoire, c'est que j'y ai pas trouvé de bons trucs concrets; c'est juste qu'il m'a laissé une bonne impression, un arrière goût plaisant de daube intersidérale, sûrement la meilleure que j'ai pu voir depuis longtemps. Du niveau d'un "Gardiens de l'Univers", ce "Nick Fury" s'en donne à coeur dans le grand mauvais et le n'importe quoi le plus absolu.

Bon, niveau adaptation et respect de l'oeuvre de base, c'est pas forcément ça; seulement, le film possède des arguments en sa faveur, notamment celui d'avoir repris nombre de détails des comics de base. Çà reste un infâme bordel, mais qu'est-ce qu'il est bon, ce sérieux bordel. Zola, Fury, Zemo, tous sont présents ( ou presque ), et de manière bien nanardesque comme il faut. Ouais, c'est pas bien joli, mais c'est hilarant, au moins.

Et puis, y'a quand même David Hasselhoff qui joue Nick Fury. et ça, c'est quelque chose. Ouais, ça balance lourd. Ça tabasse du Flamby, ça grille la dinde pour Noël ( avant même les élections, c'est dire ). C'est qu'il a fichtrement de la gueule, le type; au niveau du jeu d'acteur, on repassera, mais la ressemblance est plutôt bonne. Mauvaise fois mise à part. Sur la jaquette, ça se voit pas, je le reconnais, mais en action, ça vaut vraiment le coup. L'époque où Nick Fury était encore blanc, pas de la version Ultimate, quoi.

Le reste du casting est lui-même à croquer; mauvais à en pleurer, sublime dans son manque de talent complet, au point même d'en devenir carrément fascinant, le jeu des acteurs est à chier. Vraiment, c'est terrible. Les plus doux ne supporteront pas, c'est évident. Les autres, amateurs de nanars et autres daubes particulières, se régaleront ( sûrement ). Surtout quand tu vois la méchante surjouer et y croire à mort. C'est qu'elle te tuerait de rire, la vicieuse.

Bon, faut quand même dire que c'est sacrément mal écris; les dialogues sont répugnants, chaque réplique est une punchline de merde. C'est con comme une bite, moche comme Susan Boyle. Mais c'est bon, bon comme quand tu mangeais des haribos à l'âge de 8 ans, que ta mère te faisait des lasagnes en rentrant du boulot. Nostalgie.

"Nick Fury", c'est un peu le plaisir coupable que tout fan de z recherche, que toute personne qui aime les daubes est en droit d'attendre; "Wanted : choisis ton destin" avant l'heure, nanar de tous les instants, savoureuse catastrophe en guise d'apéro ( avant d'attaquer le plat principal, un magnifique Van Damme; n'importe lequel, tous, ou presque, sont de fabuleux z ), "Nick Fury" est une sacrée daube.

La mise en scène est clipesque au possible, ses effets plutôt ridicules. Lescénario, inepte, nous livre de bonnes petites scènes d'action mal foutues, mal filmées, mal chorégraphiées, mal montées, mal jouées. Ca fait tellement mal, tout ça, que c'en vient même à faire bien. La fin, stéréotypée comme pas deux ( et prônant étrangement l'inceste ), vous laissera sur le cul. Pire qu'Inception ou Psychose. Non, je ne plaisante pas. Mythique. Le sommet du z. Du pur régal. Une suite, vite ! C'est pas possible? Rien à battre, je la veux quand même. C'est mon côté rebelle.

 

10/20

Par Florent Pelletier

Nick Fury ( 1998 ) --> Fury Nick l'Hydra

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents