Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Sans Identité ( 2011 ) --> Des culottes et déculottée

Publié par pellflorent sur 30 Août 2016, 09:38am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Drame, #Thriller - Policier

 

 

Un petit résumé concis, avant de commencer : Un médecin tombe dans le coma suite à un accident de voiture. A son réveil, il découvre que sa femme vit avec un autre homme. Ce dernier lui a-t-il subtilisé son identité, où Liam Neeson est-il réellement fou?

 
Liam, c'est un peu la base du cinéma d'action décérébré. Sauf que parfois, le type se foire lamentablement. Y'a qu'à voir Taken 2, 3 pour capter que le mec n'est pas toujours au sommet de ses capacités. Disons que passer de la Liste de Schindler à ça, ça trou un peu le cul; ouais, ça fait mal au bide. Vraiment.

Sauf que Liam sait choisir ses projets, parfois; surtout quand ils sont menés par Jaume Collet-Serra. Ex metteur en scène de La Maison de Cire et Esther, l'espagnolas réalise ici son quatrième film d'action, sans compter ceux qui viendront plus tard, les Night Run et autres Non-Stop. Autant te dire qu'ils savent collaborer ensemble, et que le résultat est souvent prometteur.

"Sans identité" marque sûrement le début d'une période bénie pour notre bon vieux pote Liam; non pas que le film soit un chef-d'oeuvre, non, c'est surtout qu'il lui a permis de se renouveler un peu dans le genre du cinéma d'action, tout en gardant, aussi paradoxal que cela puisse paraître, les clés du succès de Taken. Le type joue toujours la même chose, mais il le fait bien. Humain dans son jeu, sans aucun doute.

Face à des lui, des artistes talentueux. De Diane Kruger à Aiden Quinn, de January Jones à Bruno Ganz, tous usent tout autant de leur charme que de leur charisme, pour un résultat fantastique. Devant une bonne direction des acteurs, ils se donnent un plaisir fou pour nous livrer une oeuvre attachante et rythmée, se concentrant principalement sur son efficacité, au grand détriment de son scénario.

Parce qu'il faut le dire : même si le concept pourra paraître original, il n'est en fait qu'une repompe de trois films, à ce que j'ai pu en lire; d'autres vous expliqueront tout cela mieux que moi. Parlons donc du scénar. Tous ces éléments pompés et réunis donnaient, à mon goût, quelque chose de plutôt unique et d'assez particulier, renvoyant directement à tous ces thrillers paranoïaques que j'aime tant ( d'ailleurs, si vous avez des idées de tels métrages, n'hésitez pas à m'en parler dans les commentaires ). Mais il y a un hic.

Les incohérences, mesdames et messieurs, les incohérences ! Ces foutues erreurs scénaristiques qui viennent te parasiter ton talent, et t'empêcher d'atteindre les sommets de la réussite critique autant que publique. Le film en est bourré; pourquoi ça se passe comme ça, oui, pourquoi la meuf arrive à sortir un corps de plus de 90 kilos qu'était ceinturé dans une voiture, et le tout comme si le pauvre gus n'avait plus de ceinture?

 

Je confirme, c'est pas bien logique, tout ça. Et c'en est bourré, d'incohérences de la sorte. Mais d'un autre côté, c'est tellement plaisant, le duo de héros est tellement attachant, et le scénar tellement what the fuckesque que c'est dur de pas kiffer, surtout quand t'es un petit fan de tous ces films d'action Schwarzeneggien qui ont bercé ton enfance, et continuent d'illuminer les journées de ton âge d'adulte. Plongez, Liam tourne enfin dans un bon film d'action.

 

14/20

Par Florent Pelletier

Sans Identité ( 2011 ) --> Des culottes et déculottée

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents