Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


[Critique Cinéma] : A-t-on touché le fond avec Les Visiteurs - La Révolution?

Publié par pellflorent sur 21 Janvier 2017, 10:36am

Catégories : #Critiques Cinéma

Les deux films Visiteurs ayant suivi l'oeuvre culte de Jean-Marie Poiré n'ont pas su retrouver la qualité de l'original. Cette seconde suite, et sûrement la dernière, pourra-t-elle redorer le blason déchu d'un film vieux de plus de 20 ans? N'en soyez pas si certains...

Les Visiteurs : La Révolution. Que dire? C'est mauvais. C'est très mauvais. C'est même l'une des plus mauvaises comédies que j'ai pu voir de toute ma vie, si ce n'est la pire; sans exagération. Certes, je ne m'attendais pas à un chef-d'oeuvre en le visionnant, pas même à un bon film, mais il n'empêche que le résultat final demeure catastrophique à l'extrême. Pas médiocre, non, c'est juste en déça de toutes les attentes et de tous les critères de notation.

Qu'est-ce qui se trouve être le pire, ici? Je ne saurai clairement vous le dire, au commencement de cette critique. Est-il une chose qui soit pire que tout le reste? Voilà donc la question qu'il nous faudra résoudre. Bon, qu'on se le dise directement, il n'est rien à sauver dans Les Visiteurs : La Révolution. Rien, pas même Reno ou Clavier, Lutz ou Poiré. Et ça me fait mal, parce que j'adore le film de base, ses vannes géniales et son originalité qui va croissante.

Commençons par le plus attendu : le duo principal. Que ce soit Clavier ou Reno, les deux acteurs semblent fatigués de leur rôle; ils en ont marre, c'est évident, et nous aussi. Surtout moi. J'en peux plus de les voir jouer aux cons, lourdingues comme pas deux, et plus balourds que le dénommé Balou. C'était pas terrible, je le reconnais. Mais c'est toujours mieux que ledit film.

A leurs côtés, une plétore d'acteurs à la ramasse; de Dubosc à Lutz, d'Abittan à Chazel, ça vaut clairement rien. Une catastrophe? Pas plus que la fin du monde. Donc oui, c'est une catastrophe. Pour la réal, c'est pas non plus fort reluisant. Étrangement, je n'ai pas reconnu le travail de Poiré; trop mauvais, trop médiocre, trop faussement moderne, avec un filtre d'image dégueulasse qui tente de nous faire croire, par des fausses nuits, que l'on se trouve tard le soir, tandis que le soleil illumine la fenêtre de derrière les personnages.

Logique? Non? Normal, c'est une comédie française de merde, comme on sait si bien les faire depuis quelques années. Le montage est lui-même à gerber, brutal et pas soigné pour un sou. De même pour la bande-son, jamais convaincante ni plaisante à l'écoute. L'écriture est à jeter aux lions, les scénaristes à faire flamber en place publique. J'ai nommé là Clavier et Poiré, deux hommes à l'humour daté, tellement que l'on en vient vite à se demander comment les mecs avaient pu faire le chef-d'oeuvre de base.

De l'humour des Visiteurs, il ne reste rien d'autre que de pauvres vannes resucées, ainsi que d'éternels débats sur la merde, les couilles et les couilles de Jacquouille. C'est idiot. Certes. A ajouter à la déchéance des tics de visage ringards et kitschs, qui n'auraient pas même marché dans le premier film. Le soucis avec tout ça, c'est qu'il n'existe plus aucune finesse, ni habileté ni gestion du tempo. En somme, y'a pas de recherche de justesse, juste l'expression banale de la lourdeur humoristique. Ouais, ça change pas des autres comédies françaises populaires, quoi. Du style Les Tuche: Le Rêve Américain, à tout hasard.

J'avais envie de faire un pavé supplémentaire sur ce film, pour le pourrir encore plus, pour enfoncer le clou comme jamais; je voulais parler de ses insultes à répétition censées nous faire rire, des expressions anachroniques, de la direction des acteurs à gerber et de toutes ces petites choses qui gâchent complètement le plaisir. Mais au final, il ne reste plus aucun plaisir, et je m'étais jamais autant fait chier devant mon écran. Je préfère revoir trois Asylums d'affilée que me refaire cette daube une seconde fois. Fier de l'avoir terminé. Vous voulez un bon conseil? Le musée est fermé, les monuments sont devenus des antiquités; visite interdite, chers Visiteurs.


Et pour terminer cette critique, quelques petits mots qui qualifient le film à la perfection : ["Ca fait graine, queue, pelote, fesse, ça résume à peu près toutes les verses de Suspect. C'est toujours la même merde à chaque fois qu'il y va. A chaque verse jsuis comme : " Damn, t'avais quel âge quand t'as écrit ça?" Ca fait quoi, 12 ans et demi que t'écris le même Verse ... [...] T'es prévisible dans le fond, t'es génétiquement con". ( extrait du Word up, Jamaï contre Jeune Chilly Chill. )

Et vous, qu'en avez-vous pensé? Lâchez-vous dans les commentaires !

 

[Critique Cinéma] : A-t-on touché le fond avec Les Visiteurs - La Révolution?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents