Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Le Retour de Godzilla ( 1984 ) --> Une bête de sommeil

Publié par pellflorent sur 20 Juillet 2016, 09:00am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Science Fiction - Fantastique

 

 

Bon, je savais pertinemment que les suites de "Godzilla" n'ont jamais été de haut niveau ( et ce avant même de commencer à les visionner ), mais franchement, j'm'attendais pas à une telle catastrophe. Non pas que le film soit une véritable daube, non, c'est juste que même si certains trucs restent à sauver ( enfin, je suis pas encore parvenu à les identifier ), le reste est irrécupérable tant c'est simplement mauvais.

 

Honnêtement, je pensais quand même que le niveau serait meilleur; non parce que là, c'est le néant, la catastrophe absolue, le vide artistique le plus complet. Bon, je vous le concède, ça reste quand même mieux qu'une daube de chez Asylum, mais en soit, le niveau est clairement en déça du film d'origine, sorte de chef-d'oeuvre à forte portée politique.

 

"Le Retour de Godzilla" est donc une réelle catastrophe esthétique et rédactionnelle. Déja, la mise en scène est terriblement plate, au point d'en amasser tous les clichés du genre, sombrant quelques fois dans une horreur qui fait involontairement peur ( par la faute de ses effets spéciaux hideux, en fait ), tout en se révélant, par là même, grotesque de par les effets de mise en scène utilisés, entre la parodie de film d'épouvante et des cadrages kitschs et in-assumés.

 

Le problème dans l'histoire, c'est que le résultat final manque singulièrement de folie, d'imagination; classique à souhait, barbante à force de se révéler prévisible et stéréotypée, la mise en scène de Koji Hashimoto ( et qui marquait ici son deuxième et dernier film; c'est pas du tout révélateur de la qualité de son travail, hein ... ) ne satisfait jamais le spectateur, l'emmerdant comme c'est pas permis de le faire. Même Uwe Boll fait des films plus intéressants. Et c'est pas rien !

 

La rédaction n'est guère meilleure; normal, ce qui est mauvais d'un côté est rarement bon de l'autre. Ainsi, voilà que l'écriture est aussi barbante que les mecs de Fleet Street; pardon, j'étais obligé. Le tout est donc que c'est pas spécialement marquant; les personnages ne bénéficient pas d'un réel approfondissement de leur personnalité, tandis que l'intrigue s'avère constamment plombée par un manque de rythme flagrant.

 

A noter, également, des dialogues approximatifs et décevants, ainsi que des longueurs récurrentes et récurées. Qu'on se le dise, à force, c'est vraiment chiant. Pire même, c'en devient vite insupportable tant le tout est dénué d'un quelconque intérêt. Dans le genre, j'avais rarement vu plus soporifique; la preuve, je l'ai même pas vu en entier. Ouais, j'ai triché en sautant vers la fin; j'en avais marre de constater que le mec n'avait aucun sens du cadrage.

 

Et c'était pas vraiment meilleur. Les costumes sont mauvais, les maquillages pas terribles non plus; le jeu d'acteurs ne recèle rien de bon, tout comme les doublages sont à jeter aux oubliettes. Il est, par contre, extrêmement amusant, presque fascinant, de voir les doubleurs parler en décalage avec le mouvement des lèvres des acteurs. Voili voilou, cette critique arrive à son terme. "Le Retour de Godzilla" est donc un franc mauvais film, sans aucun intérêt si ce n'est celui de nous endormir en cas d'insomnie.

 

04/20

Par Florent Pelletier

Le Retour de Godzilla ( 1984 ) --> Une bête de sommeil

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents