Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Double Détente ( 1998 ) --> "Ca y est, je crois que je me suis cramé la queue !"

Publié par pellflorent sur 19 Juin 2016, 15:05pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Les Grands du Cinéma d'Action, #Thriller - Policier

 

 

Quoi que l'on en dise, Schwarzy, c'était un bon. Un vrai de vrai. Et même si tous ses films n'étaient pas forcément bons, son talent fut tel que quel que soit le métrage que je visionne, et dans lequel il joue ( forcément ), je prends toujours mon pied; même si c'est mauvais. Parce qu'au final, Schwarzy, outre un nom imprononçable et une mâchoire qui t'en ferai jalouser un héros de comics, c'est surtout le charismatique autrichien du cinéma d'action des 80's; franchement, je le dis, Schwarzy, c'est le meilleur acteur de films d'action ever.

 

Entre "Terminator", "Conan" ou "Total Recall", le type a bien marqué le cinéma contemporain. Parlons donc d'un film mineur dans la carrière de Mister Univers, "Double Détente", ou "Red Heat" de son nom d'origine. Bon, c'est pas du niveau d'un "Predator" ou d'un "Dernier Rempart", mais c'est quand même vraiment honorable.

 

Premièrement, c'est assez spectaculaire; le truc envoie la pattée à son spectateur, lui livrant de belles petites séquences bien assaisonnées de sympathiques petits effets pyrotechniques; la scène du bus, en fin de film, pourra attester de ce que j'avance. L'intro, elle-même, marque l'aspect fortement bourrin de l'oeuvre en question.

 

Et justement, il est là son défaut premier : le scénar, plutôt amusant quand on connaît tout le background des années 80-90, ne cherche jamais à approfondir sa réflexion, à appuyer le fait que l'Urss et l'Amérique sont des pays opposés, et que les réunir se veut presque contre-nature. L'écriture est, dans le fond, plutôt superficielle, voir même assez fade.

 

Bon, vas-y que ça balance des punchlines à gogo, que le mec se crame la queue ( et le public ricain d'éclater de rire ), que c'est con comme une bite, mais pour tout vous dire, ça manque de mordant, de profondeur; c'est assez banal, tout ça. Et c'est vraiment regrettable, tant le sujet se voulait très intéressant, et fort prometteur.

 

Pour les acteurs, c'est du très bon; c'est classe, soigné, efficace; le duo Schwarzenegger-Belushi amuse autant que faire se peut, face à un bad guy plutôt convaincant, et sonnant, pour le coup, très russe. Le mec est un bon. La réalisation de Walter Hill ne déçoit pas réellement, car même si les belles images ne se succèdent pas, le type a quand même une maîtrise certaine de ses scènes d'action.

 

"Red Heat" est un bon film, mineur mais divertissant. Loin des sommets bouseux des années 90 ( genre les films de Lundgren ou Van Damme ), "Double Détente" se veut être une sorte de petite série b sans aucune prétention, et qui n'a pour but que de détendre son spectateur, de préférence amateur d'action movies. A voir, car très plaisant. Ca pète de partout, c'est cool.

 

12/20

Par Florent Pelletier

Double Détente ( 1998 ) --> "Ca y est, je crois que je me suis cramé la queue !"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents