Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


X-Men : Apocalypse ( 2016 ) --> Bleu d'enfer

Publié par pellflorent sur 29 Mai 2016, 09:13am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Science Fiction - Fantastique, #Super Héros - Comics

 

 

S'il est une valeur sûre dans l'univers des comics, et par là même des comics de chez Marvel, c'est bel et bien la franchise "X-Men". De nature, il en est de même pour les adaptations cinématographiques du mythe des mutants; enfin, de nature, je m'avance grandement en osant prétendre que les adaptations sont constamment bonnes. Il suffit de voir les derniers films du MCU ( du style "Ant-man" ou "Civil War" ) pour s'apercevoir d'à quel point le matériau de base peut-être trahi.

 

L'univers des mutants a connu maints et maints excès, autant d'erreurs regrettables que de réussites fructueuses. Mais voyez-vous, il fut un film pour rééquilibrer la balance, pour détruire une bonne fois pour toutes les "Last Stand" et les "Origins", les "Affrontement Final" et les Wolverine.

 

De cela vous pouvez être sûrs, la qualité est enfin garantie par Brian Singer, lui même ami de nos chers mutants, car y voyant une sorte d'autobiographie dans le rejet que l'homme éprouve à leur encontre; homosexuel, il semble trouver un point d'orgueil à faire de ses films des oeuvres personnelles, suivant l'exemple pasolinien.

 

Quoi que l'on en dise, Pasolini ... pardon, Singer se trouve dans les clous : fidèle à lui même, ne se trompant nul part, l'artiste nous livre une mise en scène qui a du souffle, de l'ampleur, de la grandeur; car si la taille ne compte généralement pas, l'on ne perd rien à grossir les traits d'un travail déja bien honorable. Après tout, quand on s'en sert bien, tout le monde est satisfait.

 

Et Singer se sert vraiment bien de son outil, la caméra; y'a pas de doutes à avoir là d'ssus. Le mec est un bon, un vieux de la vieille; talentueux, prometteur et bien installé dans son style particulier, il fournit une personnalité certaine à son oeuvre, réussissant là où les Yes Man de chez Marvel Studios échouent; car contrairement au MCU, les films Marvel de la Fox ne rechignent pas à modifier leur univers, voire même à sacrifier leur monde.

 

Et cette prise de risques flagrante, ce courage assumé surprendra aux premiers abords; car pour celui qui ne connaît Marvel que pour ses innombrables films similaires en bien des points, tomber enfin sur un métrage qui massacre quelques têtes connues de son casting, avec, en prime abord, un sacré travail esthétique, celui là, voyez-vous, sera aux anges; ainsi que le fut un certain Angel.

 

Cela me fait d'ailleurs penser au casting du film; outre un duo fascinant entre deux anciens Macbeth du grand écran, McAvoy et Fassbender forment surtout une amitié crédible bien que déchirée par leurs idéologies respectives et contraires; car si l'un rêve de voir mutants et humains avançant la main dans la main, l'autre cauchemarde de voir les hommes prendre l'avantage sur son peuple, et lancer un nouveau génocide indien. Ou tsigane. Ou ce que vous voulez.

 

Tous deux font preuve d'un charisme à toute épreuve, ainsi que d'une maîtrise de leur personnage somme toute affolante; devant Fassbender et son sourire carnassier, m^me un marcheur blanc se glacerait d'effroi; et face à la belle pensée de McAvoy, Dieu lui même prendrait des cours de bonté. Je pense que mes exemples parlent d'eux-mêmes.

 

Le reste du casting ( rajeuni, parce que voilà quoi ) est étrangement bon; après ma frayeur subite devant le remplacement de Famke Jannsen par "une autre actrice de Game of Thrones pas forcément géniale mais qu'elle est là parce qu'elle joue dans Game of Thrones", j'attendais pas grand chose du jeu de Sansa. Non pas que je l'aime pas, la rouquine, mais j'ai besoin d'une actrice qui a une âme dans son jeu, histoire de donner de l'épaisseur à un personnage "love to love".

 

Mais mes craintes ne sont plus que de vains souvenirs, tant le personnage, et par delà même l'actrice, convainquent sans problème; après tout, Jean Grey, et ce malgré les épreuves du temps, ne renaît-elle pas toujours de ses cendres tel un phénix féminin? A noter également un "Vif-Argent" ( dieu que ce pseudonyme est dégueulasse ) meilleur que jamais, et largement supérieur au Quick-Silver Kick-Assien de chez Marvel. Bon, je préférais quand même l'ancien Diablo, mais le type n'est pas trop mauvais.

 

La bonne surprise viendra surtout d'Oscar Isaac, nouvelle gueule de chez Disney, et qui joue aussi bien le bad guy que "le héros courageux et auquel rien ne peut arriver, si ce n'est sauter par dessus le dragon et délivrer la princesse des griffes du terrible carnacier". Ouah, j'ai plus de souffle rien que de l'écrire. Courage les gars, c'est bientôt fini.

 

Apocalypse est donc particulièrement bon, faisant preuve d'un charisme absolu, pour ne point dire qu'il est à toute épreuve. D'ailleurs, ce qu'il amène à la saga n'est guère passable; l'Egypte, les pyramides, la culture même du hiéroglyphe et la bande-son magnifique inspirée de ces temps reculés, tout cela, toutes ces choses pas encore abordées dans les "X-Men" apportent du sang neuf à la saga, revigorant certaines scènes plutôt kitschs. C'est que ça rappelle "La Momie", tous ces trucs ...

 

Mais malheureusement, le film n'est guère parfait; outre des CGI pas toujours convaincants ( encore que suffisamment convaincant pour s'avérer saisissant ), les incohérences beaucoup trop nombreuses, ainsi que certains problèmes de timeline encore récurrents ( bien que la majeure partie des incohérences aient été supprimées ) viennent légèrement gâcher l'expérience; mais il n'en demeure pas moins qu' "Apocalypse" est un excellent divertissement, loin d'être aseptisé comme la tambouille habituelle des studios Disney. Ah, pardon, j'oubliais que ce n'est pas un film Disney. C'est sûrement pour cela, alors, qu'il est si bon ...

 

Ps : Le thème du film? Le bleu.

 

17/20

Par Florent Pelletier

 

X-Men : Apocalypse ( 2016 ) --> Bleu d'enfer

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents