Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Batman : Gotham Knight ( 2008 ) --> Nippon ni mauvais

Publié par pellflorent sur 22 Mars 2016, 18:43pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Animation - Arts Martiaux, #Super Héros - Comics, #Science Fiction - Fantastique

 


J'aime les animés DC Comics. C'est pas nouveau, j'en ai déja chroniqués un bon nombre. Leur principal point commun se trouve dans le fait que tous partagent un aspect comics assumé, une référence toute particulière aux origines de nos héros favoris : non seulement c'est fidèle, mais c'en possède par dessus tout l'âme même des comics. 

Et le soucis dans l'histoire, c'est qu'il est arrivé, depuis déja quelques années, que ces animés de chez DC, tout comme ceux de chez Marvel, prennent petit à petit, et tout aussi étrange que c'est complètement contre-nature, la forme des animés nippons. En gros, les comics deviennent des mangas. Voyez-vous, j'ai de gros problèmes avec cela.

Je l'avais déja évoqué dans une critique de je ne sais plus trop quel "Batman" version dessin-animé. Quand tu ponds une oeuvre inspirée de la BD américaine et que tu la transformers en manga, c'est pas vraiment ce que je qualifierais de respect de l'oeuvre de base. Autant vous dire que changer le look des personnages se révèle comme la pire des choses.

Le pire, c'est que "Gotham Knight" enchaîne les deux, et contrairement à ce que certains ont pu en penser ( des personnes qui ne doivent connaître le personnage que des films, non des comics ), l'animé n'est en rien fidèle au personnage. Pire même, c'est un massacre. Mais un vrai hein, pas un truc de baltringues; c'est vraiment violent, comme viol de franchise.


Concrètement, j'avais pas vu cela depuis "Batman & Robin"; vraiment, les mecs n'ont rien compris au personnage, à ce qui fait l'essence même de son univers, à ce qui caractérise réellement les protagonistes évoluant, ici, parmi les meilleurs antagonistes possibles se trouvant dans le genre. Suffit pas de rajouter des chapeaux à tous les méchants de l'histoire pour se les appropprier, et donner une version originale du personnage.

Après, je dois dire que c'est vraiment original, comme approche. Ouais, c'est clair que c'était du jamais-vu; mais est-ce une qualité que d'inventer quelque chose de profondément mauvais? De là où je viens, non; quand tu fais de la merde, tu fais de la merde, point barre; il ne sert à rien de chercher des qualités à quelque chose de pourri jusqu'à l'os.

L'esthétique même du film trahi complètement le personnage. Cela se remarque dès le premier court-métrage, sorte d'insulte pure et dure au meilleur des héros de comics. Et là, tu comprends qu'il y a un vrai problème au niveau des dessins. Les proportions, irréalistes au possible, sont tellement ratés qu'elles en deviennent ridicules; de même pour l'aspect des corps, très loin de ce qui caractérisait le Batman.

Complètement dans l'excès, l'esthétique même de l'oeuvre nous montre, par ci par là, un Bruce Wayne à l'aspect juvénile, un Alfred nipponisé ainsi qu'un Batman lourd, faiblard et obèse. Sans déconner, un Batman obèse ... Ca, fallait le faire. En gros, et en plus de manquer de réalisme et d'efficacité, le trait de crayon manque globalement de précision, d'un certain sens de la beauté des choses. Rapidement, un constat se fera au spectateur : c'est vide, fade, inintéressant.

De même pour l'écriture, franchement catastrophique. Bourrée de points noirs qui feraient passer la peau de Morgan Freeman pour une terre désolée, la rédaction est constamment plombée par des dialogues simples et communs, ainsi qu'une incompréhension générale de ce qui fait le charme, ainsi que l'attrait, du vigilante gothamien. 
 

Je veux bien que l'on cherche constamment à innover, mais de là à faire pondre chez Bruce Wayne, aka l'homme chauve-souris, une passion naissante pour les armes, y'a un moment où je suis obligé de vous dire qu'il faut pas pousser mémé dans les orties ... Ah, et l'animation est mauvaise, hachée et lourdingue; en gros, ça manque de fluidité et de talent.


"En gros, ça manque de fluidité et de talent"? Voilà la phrase la plus pertinente pour résumer l'oeuvre en question. Ca y est, j'ai trouvé comment j'allais conclure cet article. Comme ça. Comme je viens de le faire, quoi. Je sais, c'est pas commun, comme conclusion. Que voulez-vous, j'exècre ce film, et j'ai clairement pas envie de lui céder un ultime paragraphe bien construit. Allez, ciao les gars. 

 

06/20

Par Florent Pelletier

Batman : Gotham Knight ( 2008 ) --> Nippon ni mauvais

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents