Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les Sous-doués passent le bac ( 1980 ) --> Avant "Les Profs", il y avait "Les Sous-doués", et c'était largement meilleur

Publié par pellflorent sur 18 Février 2016, 08:31am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Comédie - Drame

 

 

 



Comment pourrai-je critiquer les "Sous-doués" en sachant pertinnement que ce film, c'est clairement toute mon enfance? C'est une situation délicate dans laquelle je me trouve en ce moment, car je ne pourrai clairement pas tenir un article tout entier en ne parlant que de ses points positifs. Lançons nous donc dans une critique des "Sous-doués passent le bac", film qui marqua l'enfance d'une génération toute entière, et de toutes celles, ou presque, qui suivirent ( la mienne comprise, je l'espère ). 

Premièrement, vous l'aurez compris, bien des adolescents, par ailleurs aujourd'hui adultes, considèrent ce film comme culte, et à juste titre : c'est un véritable bijoux d'humour français, une compilation de moments what the fuck véritablement géniale. Car il faut l'avouer, c'est un véritable plaisir coupable que ce film ci : certes, ce n'est pas du grand cinéma, mais pourquoi perdre son temps à regarder des films chiants, lorsque l'on n'a qu'à insérer ce métrage ci dans le lecteur, et se délecter des déboires de nos abrutis favoris, sorte d'idiots congénitaux débiles et attachants? 

Car il y a quelque chose de véritablement émouvant au visionnage du film. Non, je plaisante, ce n'est pas émouvant. Enfin si, l'on pourra avoir les larmes aux yeux d'amusent, et cela m'est arrivé. Par trois fois. Autant vous dire de suite que dès que je visionne ce premier volet, je retombe directement en enfance. 

Et pour cela, j'ai connu l'hilarité. Non pas que l'humour soit extrêmement fin, mais le rythme est tellement bon, et les gags à tel points originaux, inventifs et décomplexés que je n'ai pu que m'incliner face à tant de maîtrise. En même temps, j'ai comme envie de dire que l'on est devant un métrage de l'un des maîtres du genre, Claude Zidi, déja à l'origine de nombre de comédies géniales. 

Les scènes cultes s'enchaînent, comme celle de la bombe, par exemple; des barres, que je me suis tapées en la regardant, celle là ! Il serait également intéressant de citer celles de la planche et de la bombe; c'est affligeant de génie. Bon, je vais un peu loin. Pardon, c'est dur de ne pas se laisser emporter par un tel métrage. 

La mise en scène est, quant à elle, extrêmement légère : c'est simple, et loin d'être abouti. Mais le soucis, c'est que c'est terriblement efficace, tant Zidi est un expert en la matière, et autant vous dire que cela suffit amplement pour apprécier le métrage. Les acteurs sont eux aussi extrêmement convaincants, Auteuil le premier.

Véritable révélation, il prend les rênes, s'empare du film, et plante tous ses compères sur le bord de la route, emportant un vingt en leur laissant juste la moyenne. Le meilleur de tous, le seul qui a réussi. Est-ce pour rien? Je ne pense pas. Le soucis étant qu'il les éclipse sous son interprétation, véritable soleil de talent, il ne leur laisse aucune place pour leur réussite. Il serait inutile de mentionner Galabru, tant son interprétation est, sinon minable, extrêmement clichée. 

Voilà donc une très bonne satire, extrêmement bien écrite et faîte avec soin, bien qu'un peu poussive à certains endroits. Et d'une certaine manière, "Les Sous-doués" passent le bac a vieillis, tout en gagnant, en même temps, un charme irréstible que le poids des ans ne lui enlèvera, sans doute, jamais. Et c'est aussi cela qui fait la force du film : sa capacité à vieillir sans perdre de sa saveur. Qu'on l'ait vu 14 fois ou qu'on le découvre à peine, il sera toujours aussi drôle. Et c'est à cela, je pense, que l'on reconnait les grandes comédies. 

 

14/20

 

 

Par Florent Pelletier

Les Sous-doués passent le bac ( 1980 ) --> Avant "Les Profs", il y avait "Les Sous-doués", et c'était largement meilleur

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents