Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Riddick ( 2013 ) --> Et le Furian furiosa la Furieuse, ou Vin Diesel roi de la vanne qui tue

Publié par pellflorent sur 24 Janvier 2016, 09:26am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Science Fiction - Fantastique, #Epouvante - Horreur

 

 

Quand on veut regarder un film empreint de poésie, le genre qui te fait réfléchir pendant un quart d'heure sur le sens de la vie, qui te questionne au sujet de ton utilité dans le monde, faut clairement ... pas regarder "Riddick". Mais alors vraiment pas. Comme le dirait mon meilleur pote, poète à ses heures perdues ( non, je déconne; big up, bro ), "Mauvaise idée".

Et concrètement, c'est qu'il aurait raison, le gugus. Non parce que quand tu veux réfléchir, va clairement pas regarder un film de Vin Diesel. Encore moins un "Riddick". J'ai rien contre ce mec hein, mais entre deux "XXX", un "Baby Sittor" et trois "Fast and Furious", faut quand même lui concéder que le type, c'est pas vraiment un finaut. Lui, il pète des gueules, et nous balance des scénarios de merde en pleine face comme s'il pleuvait des escargots.

Car Vin Diesel, c'est un peu le roi de la vanne de merde, de la vanne de beauf; lui, il fait ses films pour ses fans, pour le peuple. Il en a rien à carrer que telle ou telle personne l'aime pas, que toi ( oui toi ), tu craches sur ses films ou que tu les aimes. Comme le dirait Ozzy, "que vous aimiez ou pas ce qu'il fait, il s'en fout". Rassurez-vous, il ne parlait pas de Vin Diesel.

Le tout est que ce poète de l'art décérébré aime ce qu'il fait, et qu'en tant qu'artiste écervelé, il se doit de faire ce qu'il aime. Pourquoi devrait-il s'en priver? Pour le bon goût, afin d'entrer dans les bonnes moeurs de notre société décadente? Non, lui, il est plus fort que ça, ta société de merde, il la fait valser en deux temps, trois mouvements. Voire moins.

En tout cas, c'est la meuf du film qu'il a fait valser, lui; non parce qu'il faut pas déconner, non plus; c'est bien de taper la société au point d'en avoir les boules, mais se taper l'héroïne d'un film, cochonne qui plus est, c'est le top du top, le best du best, la crème de la crème. Et c'est exactement ce que notre pote Vin a fait; entre deux dialogues de merde ( d'ailleurs portés par un sens aigu de la rime et de la répartie ), le mec nous a fait preuve de son penchant à se faire plaisir.

Non parce qu'arrivé un stade, il en a eu marre de se contenir; et je le comprends, faut savoir se lâcher, de temps en temps. Et quand c'est beau esthétiquement, pourquoi refuser la main qu'on nous tend? Je vois pas de raison particulière, perso ... Car non seulement ce serait idiot, mais pour le coup, ce serait se priver d'une grande expérience cinématographique.

Parce qu'il faut l'avouer, "Riddick", c'est du grand cinéma. Au diable les Hitchcock et autres Fritz Lang, David Twohy les renvoit tous au berceau non seulement parce qu'il fat un travail de Picasso du septième art, mais aussi et surtout parce que c'est le pote à Vin, bordel de merde, et quand on est le pote à Vin, c'est qu'il y a plus rien qui nous arrête, bon sang de bonsoir !

Et puis sérieux, qu'est-ce qu'on en a à foutre d'avoir des personnages caricaturaux quand on a des potes aussi caricaturaux qu'un immam de Charlie Hebdo? Oups, pas fait exprès. Quand on a Vin dans l'équipe, c'est qu'on s'en branle de la qualité de nos personnages; tant que nos autres potes là, les acteurs restants, ils ont de la gueule et un soupçon de classe, on oublie.

Autre question que je te pose à toi ( oui, toi ! ) : si ce n'était pas bourrin, qu'est-ce que ce serait? Un chef-d'oeuvre? Il n'y a nul doute là-dessus. Twohy a la capacité de te sortir un "Gone with the Wind" au petit matin, entre la pause céréale et la pause caca, alors honnêtement, pourquoi s'emmerder à faire un truc raffiné? Il a besoin de rien prouver à dégun ( personne pour les ignorants non marseillais; je plaisante ! ), lui; tant qu'il sait ce dont il est capable, il peut faire ce qu'il veut, et révolutionner le monde du spectacle à sa juste guise.

Et puis c'est quand même cool de voir que le mec est assez virtuose pour que son film prenne l'apparence d'un comics. Les différences de support, lui, il les connaît pas; non, il fait ce qu'il veut, et il emmerde le monde. Ah moins que tout ce que j'ai dit ne soit complètement faux ... Hmm hmm, mystère ... Non, j'en pense chaque mot. Excepté pour Twohy. Et Vin. Mais pas pour la meuf bonne. Ni pour Vin. Je sais, mon raisonnement est logique. Tchüss.

 

14/20

Par Florent Pelletier

Riddick ( 2013 ) --> Et le Furian furiosa la Furieuse, ou Vin Diesel roi de la vanne qui tue

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents