Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Lemmy ( 2010 ) --> L'apogée d'une légende

Publié par pellflorent sur 5 Janvier 2016, 18:46pm

Catégories : #Critiques Cinéma

 

 

Depuis l'annonce dramatique de sa mort, je recommence à me concentrer sur la carrière de Lemmy Kilmister, et sur sa période Motorhead ( pratiquement sa vie toute entière ). Et si je pense qu'il existe un classique de documentaire sur sa vie, c'est bel et bien celui dont on va parler aujourd'hui, titré, à juste titre, Lemmy, du nom de la légende du Rock'n Roll moderne.

Les deux hommes à la tête du progès, à savoir Greg Oliver et Wes Orshovski, font là preuve d'un talent remarquable. Loin des clichés que l'on aurait pu attendre concernant l'homme en question, ils s'amusent à tous les saisir, à s'en emparer, puis à finalement les tourner en ridicule ( non sans l'aide de Kilmister, qui semble s'amuser comme un gosse ).

La personnalité toute entière de l'artiste est décrite, analysée et posée sur la table, sans toutefois enlever le mystère qui règne autour du personnage; car quoi que l'on en pense, il restera à jamais cet être hors du commun; demandez-lui le secret de sa longévité, il vous répondra "la survie, la survie, c'est le secret de la vie. C'est comme cela qu'on ne meurt pas." A quelques trucs prêts, mais l'esprit est là.

Sérieusement, vous en connaissez beaucoup, vous, des mecs pareils? A n'en pas douter, il était unique, le genre pas commun pour un soû, qui vous marque à vie pour ne plus jamais vous permettre de l'oublier. Et cet homme, aussi décrypté soit-il, garde ce qui faisait sa nature : le paradoxe de sa personnalité.

Il fait preuve de nombre de contradictions, collectionnant les drapeaux nazis dans son appartement, puis précisant qu'il rejette le nazisme. Certains parleront de provocation. Oui, pourquoi pas, c'est une bonne explication arpès tout. Mais cela ne répond pas à une question que l'on est en droit de se poser : comment pourrait-il vivre chaque jour que nous fait vivre cette fichue terre en voyant, constamment et de manière irrémédiable, tant de drapeaux nazis chez lui, sous son toit?

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez lui, quelque chose que l'on ne pourra jamais certifier. Car au final, aussi décrypté fusse-il par les deux auteurs/réalisateurs du documentaire, il y aura toujours une part d'ombre pour planer autour de lui. Nul de connaîtra véritablement son état de pensée, si ce n'est lui-même. Un secret emporté dans la tombe, donc.

Et justement, le documentaire joue brillament avec l'âge de Lemmy, notamment avec la perspective de sa mort prochaine, faisant largement écho à ce que l'on a pu vivre vendredi matin. Et c'est étrange de voir cela, presque déstabilisant, même. Le voir parler de la vie, de sa propre longévité - jusqu'au moment fatidique où le journaliste lui demandera : "regrettez-vous quelque chose?" et Lemmy de lui répondre "rien du tout" -, c'est assez déroutant.

Un homme ayant vécu d'une telle manière surprend de part une telle sagesse. Et justement, les deux mecs en chargent du truc jouent parfaitement bien avec cet ambiguité de l'homme, avec l'étrangeté de sa personnalité, s'aidant de l'intervention de nombreuses stars du rock, véritable rêve pour le fan que je suis. Non seulement c'est beau, mais les questions posées sont les bonnes, livrant le tout à un aspect très intimiste, presque touchant.

Car bien plus qu'une grosse brute sans cervelle ( comme certains aiment à le croire ), Lemmy fut quelqu'un d'éclairé, d'à la fois généreux et bon; tous les témoignages s'accordent là-dessus, celui de mon père le premier; ce mec, c'était un mec bien. A moi de lui rendre hommage de la meilleure des manières possibles. "Lemmy", ou l'apogée d'une légende, la synthèse d'une vie de débauche et de travail intensif, un documentaire qui nous fait comprendre que les icônes n'ont qu'un temps, et qu'un jour ou l'autre, il faudra savoir s'en séparer pour partir voler de ses propres ailes. Touchant, vraiment.

 

18/20

 

Par Florent Pelletier

Lemmy ( 2010 ) --> L'apogée d'une légende

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents