Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Seven ( 1995 )

Publié par pellflorent sur 22 Novembre 2015, 15:58pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Thriller - Policier, #Drame, #Epouvante - Horreur

 



Pour ma 400ème critique de films sur senscritique, j'ai décidé de vous parler d'une oeuvre particulièrement marquante : "Seven". Je pense avoir fait un bon choix, tant le métrage est caractéristique, atypique et marquant. De là à dire qu'il traumatise facilement celui qui le regarde, i ly a un pas que je ne franchirai pas ... 

Pour commencer, il faut reconnaître que c'est une expérience unique à vivre au moins une foix dans sa vie. Oui bon, c'est particulièrement commun de dire cela, mais je ne pouvais pas m'en empêcher. En même temps, le film le mérite vraiment ... Bref, le tout étant que c'est une oeuvre particulière que l'on tient en la présence. Et bordel de merde, je peux enfin le dire : voilà un métrage qui nous laisse sans voix ! 

Je n'avais jamais vu cela, auparavant. Peut-être était-ce sous-estimer David Fincher que d'attendre de lui une oeuvre normale, commune et habituelle? Je le pense sincèrement. Ce n'est plus la peine de présenter le type, tout le monde le connaît. Et si ce n'est pas le cas, rattrapez votre retard, et faîtes vos propres recherches. 

Fincher mène son film à la perfection : sa direction d'acteurs est vraisemblablement irréprochable, et sa mise en scène est incroyablement inventive. Chaque plan est choisi, particulier et réglé au millimètre; c'est un véritable travail d'orchestre, une réflexion d'auteur, une pensée d'artiste qui nous est traduite ici. Le film ne peine pas à nous faire transmettre d'émotions. 

C'est en fait tout le contraire et devient, au final, tellement intense que toutes ces émotions contenues en nous s'avèreront étouffantes. Et c'est également pour cela que l'expérience est, je pense, si marquante. Car oui, "Seven" est le genre de films qui te remue de l'intérieur : il te chope par les tripes et te tient jusqu'au bout, ne te lachant qu'après le générique, mais sans ne jamais réellement le faire. 

L'atmopshère est à la fois poisseuse, saisissante et inoubliable; en un mot, c'est presque traumatisant. Oui, cela fait deux mots. Anyway. Le tout est savament relevé par une écriture extrêmement talentueuse, proche du génie d'un jour. C'est intense, réfléchi et maîtrisé. Oui, vousle pensez sûrement, c'est en parfaite adéquation avec la qualité de la mise en scène. 

Le scénario est donc génial et atroce à la foi, tandis que les dialogues, impressionnants, s'avèrent très bien écrits jusqu'à la toute fin, l'apothéose du film, véritable déchirement sensationnel, parfaite conclusion, grandiose fin que voilà. Et voilà qu'arrive l'achèvement même du métrage, en même temps que celle de cette critique.

Que faut-il donc en retenir? Le duo principal est tout simplement parfait, et équilibré de la meilleure des manières. Je ne sais trop lequel je préfère, Pitt ou Freeman? Aucun des deux. Spacey, plutôt. Le gars est prodigieux dans son rôle, et s'avère monstreuseument crédible dans son rôle de monstre. Son jeu, épicé ( je n'en suis pas fier du tout ), vous reste en travers de la gorge, et vous prend par l'estomac. Et c'est dur de s'en débarasser. Très dur.


David Fincher nous prouve donc, avec "Seven", qu'il est indéniablement l'un des réalisateurs les plus talentueux de sa génération; peu sont en effet parvenus à s'appropprier un film avec tant de force, de hargne et de puissance. Je peux le dire : l'on s'approche, de plus en plus, du génie cinématographique. Un film et un homme qui ont changé la manière de voir, et par delà même de faire, du cinéma d'épouvante et des thrillers. Unique. 

 

19/20

Par Florent Pelletier

Seven ( 1995 )

Commenter cet article

Bella 01/12/2015 14:06

Salut ! J’ai récemment revu ce film et je comprends pourquoi il fait partie de l’un de mes thrillers préférés. Ce long-métrage mérite un 5/5 (rire).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents