Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


#PrayforParis --> Planète Intedite ( 1957 )

Publié par pellflorent sur 14 Novembre 2015, 18:49pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Science Fiction - Fantastique, #Drame

 



En cette journée de deuil national, plutôt que de vous parler d'une déception, je préfère me concentrer sur un chef-d'oeuvre. Le temps n'est pas au divertissement, certes, mais j'essaie de me changer les idées comme je le peux. Bref, aujourd'hui, c'est "Planète Interdite" de Fred Widcox, faiseur plutôt rare du cinéma américain, et qui signait, en la présence, son dernier film, le plus important de toute sa carrière.

"Planète Interdite" est clairement un grand métrage du genre, le genre de chef-d'oeuvre unique et peu commun. Concrètement, je n'avais jamais vu pareil résultat, surtout que le film commence sérieusement à dater. Je n'ai pas peur de le dire, les films de 1957 de ce genre sont rares. Novateur et précurseur, il marque d'une pierre blanche l'histoire du cinéma. Incroyable et magnifique, le résultat final est clairement fascinant.

Et ce n'est pas tant la réussite artistique, et par delà même esthétique, que l'intelligence du traitement du genre qui font que le métrage marque autant. A mon sens, l'on détient ici LE chef d'oeuvre ultime ( de toutes les oeuvres que j'ai pu voir à ce jour ) du genre des années 50 à 60; niveau aventure sur une planète étrangère, je n'ai jamais vu aussi bon.

Premièrement, l'histoire est excellente. L'intrigue, géniale, instaure une puissante réflexion sur ce qui fait de nous des humains, et ce qui nous différencie des machines. Porté par une forte originalité, et une variété impressionante de ses séquences, le scénario s'avère bon comme peu y parviennent. La morale de fin est extrêmement bien choisie, aussi vrai que beaucoup de scènes du métrage sont d'une rare beauté.

Le robot, extrêmement attachant, est étonnant d'humanité. Et pour, terminer sur l'écriture, le twist final est extrêmement convaincant, le genre qui laisse pantois. En ce qui concerne le jeu des acteurs, c'est aussi très convaincant. Les acteurs sont talentueux, et s'échangent bien la réplique; aucun ne paraît en dehors du niveau général. En même temps, il fallait s'y attendre, devant pareil résultat.

S'y ajoutent une bande-son magnifique, grandiose et spectaculaire, ainsi que des effets spéciaux qui laissent bouche bée. Fait de je ne sais quelle manière, ils ajoutent énormément au film; jamais n'aurai-je pensé qu'un film de 1957 puisse aussi bien mettre en image des tirs de laser, par dizaines et variés. Si vous vous voulez, c'est un peu "Star Wars", mais 20 ans avant. Pour exemple, la scène avec le monstre est impensable.

De plus, les décors sont magnifiques. Variés, ils présentent des couleurs d'une infinie beauté. Un grand travail artistique a été fait en la présence et, voyez-vous, c'est un peu ce que je disais dans ma critique sur "Le Voyage au centre de la Terre" fde 1960 : les films sortis à cette époque avaient une manière spéciale de gérer le décors, de le rendre pièce motrice du film, et d'ainsi magnifier le résultat final, pour nous fournir une oeuvre ravissante, séduisante, une oeuvre rêvée et éminement belle.

Mais tout cela n'aurait pas eu le même impact si la réalisation de Widcox ne venait pas sublimer le tout. Bluffante à plus d'un titre, elle impresionne de par son intemporalité, et sa modernité évidente. En fait, elle est à l'image même du film : hallucinante, et terriblement en avance sur son temps. Là est, je pense, la meilleure manière de qualifié ce film, et le moyen le moyen le plus efficace pour lui rendre hommage : "Planète interdite" est donc un métrage unique, imporant, novateur, une fondation de notre cinéma moderne, une pierre de notre culture, de notre culture pop, de notre Culture Geek.

 

18/20

Par Florent Pelletier

#PrayforParis --> Planète Intedite ( 1957 )

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents