Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Tucker and Dale ( 2012 )

Publié par pellflorent sur 19 Octobre 2015, 16:20pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Epouvante - Horreur, #Comédie - Drame

 

 

 

Au cinéma, il existe plusieurs styles de films. Ainsi, il y en a tellement qu'on ne va en aborder qu'un seul : ceux qui ne respectent rien, et parodient les oeuvres fondatrices de tel ou tel genre. Plutôt que de s'attaquer par les "Scary Movie", bien trop lourd pour une entrée en la matière, on va se concentrer sur le singral du genre, le genre de métrage à la fois irrévérencieux et classe : "Tucker & Dale fightent le mal".

A l'instar des films de zombies avec le génial "Shaun of the dead", qui a révolutionné tout un genre, les slashers ont connu, eux aussi, leur parodie culte et déjantée. C'était il y a de cela trois ans, et même si le temps a passé, comme les heures de vision du truc, l'effet qu'il a sur ma personne n'a en rien changé. Parce que ouais, faut bien le dire, en gros, "Tucker & Dale", c'est un massacre d'inventivité, le genre de trip que tu peux que kiffer si t'es fan de tel ou tel genre.

Ainsi, portant un regard tantôt moqueur tantôt amoureux, l'équipe du film nous offre un film d'une grande qualité. Je pense que ceux qui l'ont apprécié ne pourront guère le nier, le tout est rondement mené. Ne nous concentrons pas sur ceux qui ne l'ont pas du tout aimé, forcément qu'ils ne penseront pas cela.

Déja, faut bien dire que le casting est au top. Les types ne font pas l'erreur de mal jouer, et d'ainsi faire tomber le film dans la bassesse des mauvaises parodies types "Super-hero movie", ou je n'sais quelle autre daube sortie "au cinéma en Amérique". Les deux principaux protagonistes sont hilarants, et tout comme Astérix & Obélix, ils se complètent sans problème : le p'tit gros et le grand balaise. Forcément que c'est cliché, mais en même temps, c'était le but, alors bon, que faire?

Pour les acteurs environnants, on a droit à de foutues têtes à claques, le genre que t'as prestement envie de voir creuver. Mais ils jouent bien. Attention, précision. J'ai juste trouvé amusant de voir la gueule du méchant, un type complètement inconnu qui enchaîne séries sur séries dépuis sa naissance dans le métier, passant, de temps en temps, par la case ciné avec des chefs-d'oeuvre. Ouais, des putains de master piece. Lesquels? "Destination Finale 3" et "Vikingdome". Ouais, là tu comprends que c'était ironique. Normalement.

Et puis, y'a la réalisation. Et là, c'est le top ! Vraiment, c'est super bien monté, c'est extrêmement efficace, et surtout, l'humour rend parfaitement bien une fois porté à l'écran. Parce qu'il faut le dire, l'humour et "Tucker & Dale", c'est carrément grave uni : les deux fonctionnent un seul, sont, d'une certaine manière, comme des chiens samois. Ouais, grooosse comparaison quoi.

Et oui, je l'avoue, il est arrivé quelques où, plongeant dans un gouffre d'hilarité, je me sois noyé dans mes propres larmes de joie. Pour faire simple, j'étais mort de rire. Mais tout le long hein, pas genre cinq minutes. Non, le truc est au top niveau de l'humour volontairement débile. Et en même temps, je l'ai trouvé tellement élaboré et original ( enfin, fallait vraiment y penser, quand même ) que je ne peux pas vraiment dire qu'ils soient stupides.

Oui, le top, j'me contredis. Mais au final, quand on y réfléchit, pas tant que ça : c'est débile dans la forme, mais foutrement élaboré dans le fond. Car oui, l'écriture est géniale. Au top, j'vous dis. Putain de transition de malade mental. Tu l'auras compris, on va atteindre le dernier point à nous intéresser au sujet du film : sa rédaction.

C'est tellement bien pensé, original et pertinent que je ne peux, finalement, que m'incliner devant le travail de fou des mecs à la base du projet, et de sa conception formelle. Bien entendu, c'est un vibrant hommage au genre. Mais bon, c'est tellement évident que ce n'était presque pas la peine de le mentionner.

Ainsi, les références sont multiples, et l'on pourra s'amuser à les compter pendant un jeu à boire entre potes ( avec la famille, c'est quand même plus délicat ... ). Et j'peux vous dire que des barres de rire, vous en prendrez dans le film. Mais sans rapport avec l'alcool. En fait, c'est tellement débile qu'on ne peut qu'en avoir les bras qui tombent. Et puis sérieux, le propos du tout est extrêmement réfléchi. Explications.

 

Bien plus loin que l'aspect drôle du truc, il faudra surtout se concentrer sur le fond pour pouvoir pleinement apprécier le métrage. La forme, c'est cool, mais avec un tel travail, faut bien élargir ses angles. J'adore le propos tenu : les problèmes de communication. Et croyez moi, ça vaut de l'or. Vraiment, c'est balaise, quoi. En gros, foncez, j'ai pris mon pied. Drôle et surkiffant, un vrai régal. Soyez de préférence fan du genre, parce que les litres de sang ruissellent en abondance. Tout cela dans la réjouissance la plus totale, bien entendu.

 

16.5/20

Par Florent Pelletier

Tucker and Dale ( 2012 )

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents