Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La Course aux DTV #76 --> Red Hill ( 2010 )

Publié par pellflorent sur 5 Octobre 2015, 17:41pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Western - Peplum, #La Course aux Téléfilms

 

 

Synopsis rapide : Un jeune officier de police doit survivre à sa première journée de service dans une petite ville provinciale.

Et bien, c'est vraiment pas bon. Laissez moi juste vous dire que ce film c'est du grand n'importe quoi. Vraiment, quand on a les cartes en main pour réussir, et pour le faire de la meilleure des manières, on n'est pas censé tout planter comme ça. Mais alors vraiment pas. Quel gâchis, sérieux ! Bon allez, on va y aller vite, et sans concession. Le plus gâché dans ce film ? Son écriture, sa mise en scène et ses acteurs.

Soit presque tout, je vous l'accorde. On va commencer par les acteurs. Pas de grande tête d'affiche au menu, je pense que vous l'aurez compris à la vue du poster de présentation. Pas de réel bon acteur non plus, si ce n'est un héros qui gueule bien, à croire qu'il ne sait rien faire d'autre. Les autres ne sont ni particulièrement charismatiques, ni particulièrement intéressant. On peine tellement à en trouver un qui sort du lot, qu'au bout d'un moment on en arrive au point de ne plus chercher du tout.

Et pourtant, y'en a des fois des bonnes surprises dans les dtv, il suffit juste d'embaucher les bonnes personnes. Il est donc clair que le héros n'a pas du tout, mais alors pas du tout les épaules pour assumer la dureté de son rôle. J'ai bien dit la dureté? Ou pas. Vous l'aurez compris, les acteurs sont pas terribles. Cela n'aurait pas été si grave si le reste avait été de qualité, et s'ils avaient bien été dirigés. Mais bien évidement, comme vous devez sûrement vous en douter, c'est loin d'être le cas. La mise en scène, tout d'abord, tente clairement d'en imposer.

Le problème, c'est qu'elle est toujours en train d'essayer au lieu de réussir. Et cela, mes amis, c'est éliminatoire à un degrés tel qu'on ne peut que s'en mordre les doigts. Parce qu'il n'y a pas de doute là dessus, le mec n'est pas un tâcheron, mais voilà qu'il a pris la mauvaise décision au mauvais moment. C'est dommage, c'est vrai, mais le cinéma de seconde zone est plein de mecs qui se sont cassé la gueule de la même manière.

En fait, le problème vient surtout du fait que le gars semble avoir compris qu'il vaut mieux donner un rythme à son film pour plaire aux foules. Ce qui nous donne une première partie insupportable, et une seconde franchement passable. Et cela, voyez-vous, c'est pûrement enrageant : on aurait pû tomber sur un film vraiment correct, et au final, on est devant un résultat autant casse-gueule que raté. Mais le soucis, c'est que l'écriture vient s'ajouter à la mise en scène. Et aux acteurs, cela va de soit.

Et l'écriture, je dirai bien que c'est la pire chose que le métrage en question ait à proposer. Tout d'abord, les dialogues sonnent clairement faux : ils ne sont ni crédibles, ni "fluides". Le gars manque de maîtrise en la matière, c'est clair. Le scénario est, quand à lui, d'une simplicité aberrante. Je veux bien que l'on veuille faire simple pour mieux se concentrer sur l'action, mais de là à faire une histoire aussi bête et banale, y'a un pas à ne pas franchir.

Un pas à ne jamais franchir, même. Le blem? Il l'a franchi. Et cet homme, c'est toujours Patrick Hughes, qui se tape visiblement un gros délire à l'occasion de la sortie de son premier film, en dtv qui plus est. Le gars pompe allègrement "No country for Old Man", et "Terminator". [spoiler]Et comme défaut d'écriture, on ne peut pas faire mieux qu'avec le symbole de la panthère, tellement mal intégrée dans le scénar qu'on ne sait jamais ce qu'elle vient foutre là.[/spoiler] Vous l'aurez compris, "Red Hill" est franchement décevant. Je me suis ennuyé au possible, sans réellement trouver de plaisir. Vraiment pas un bon dtv d'action, et encore moins du bon cinéma.

 

04/20

Par Florent Pelletier

La Course aux DTV #76 --> Red Hill ( 2010 )

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents