Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


American Pie 4 ( 2012 )

Publié par pellflorent sur 20 Octobre 2015, 17:42pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Comédie - Drame

 

 

 

En ce moment, je suis un peu dans ma période "How I Met Your Mother", et quand je me suis rappelé que l'une des actrices du show se trouvait également dans "American Pie", j'ai comme eu l'envie de me remater le quatrième épisode de la saga, vu trop peu souvent. Globalement, le résultat est très bon. Honnêtement, je m'attendais à pire, à un métrage surfant sur la voie du passé d'une saga à la réputation passée. Sauf qu'il n'en est rien.

Suite à la catastrophe des enfants trisomiques des trois premiers "American Pie" ( un couple à trois fonctionne rarement ... ), il fallait redorer le blason de la franchise. Ou du moins, essayer de le faire. Parce qu'il faut bien le dire, ce n'était pas gagné : quatre odieux films auront massacré notre représentation commune de ce qu'est réellement un "American Pie", un peu comme "Rambo" avec le troisième opus, idiot comme pas possible. Et comme "John Rambo", ce quatrième opus relève le niveau. Heureusement.

Tout d'abord, il serait utile de préciser que la réunion de ces stars de mon enfance ( à plus ou moins de choses près; enfin, Stifler, quand même ... ), et de celle de biens autres internautes et spectateurs, ravira à plus d'un titre : c'est amusant, habile, presque émouvant. C'est presque un fantasme d'enfant que de revoir ces immatûres puceaux ( dans l'âme, semble-t-il ) se réunir pour vivre de nouvelles déboires.

Et puis, il paraît tout de même évident que les mecs s'amusent : eux mêmes retournent en enfance, et c'est justement cette sincérité dans l'interprétation d'enfin tous se retrouver qui rend cette suite éminement différente des autres volets de la saga ( originaux comme mauvais ), et tellement crédible qu'elle en devient encore plus touchante. Oui, j'ose le dire, cette joie amicale pourra paraître émouvante. 

Parce que contrairement à la plupart des comédies populaires américaines, celle ci ne se fout pas de notre gueule; pas du tout, en fait. C'est sincère, drôle et bien tourné. En gros, c'est une complète réussite. Les acteurs, pour revenir sur leur cas, ont gagné en talent et en crédibilité : leur jeu est un poil plus nuancé, et l'âge semble leur avoir donné plus de sérieux, moins de vulgarité.

Pas du tout, je plaisante ! Toujours aussi décadents, débiles et charetiers, ils n'ont pas changé d'un poil : le charme reste intact et inviolé. Stifler ne change pas d'un poil, et Jim reste le même enfant maladroit. Mais ne vous inquiétez surtout pas, le reste ne change pas non plus : l'écriture est toujours aussi idiote et vulgaire,et la mise en scène se prête encore parfaitement aux agissements de notre chère bande de potes.

Bon, cela ne change pas que l'écriture a quand même été améliorée : un poil plus réfléchie et aboutie, elle parvient à nous sortir des gags un tant soit peu originaux. Ils sont tout du moins assez pour que l'on s'en amuse pleinement. Bon, ils sont toujours aussi lourds, mais c'est quand même hilarants : c'est de l'humour de gosse, de l'humour d'immatûre, mais bon sang, on a besoin de l'être, de temps en temps ! Se lâcher fait du bien. Oui enfin, tant que l'atterrissage est maîtrisé.

Et puis, faut quand même avouer que les dialogues sont emplis d'une sacrée répartie : bien plus fins que par le passé, ils se montrent habiles et maîtrisés. En gros, c'est convaincant. Parlons un peu de la réalisation. Excellente, rythmée et efficace, elle colle parfaitement à l'ambiance de la saga, et à l'esprit des personnages. Un esprit décadent, certes, mais un esprit quand même. Respectons les moeurs de ces jeunes gens, aussi immatûres fussent-elles. Sauf que cela me pousse a trop utiliser le mot immatûre. Je ne l'écrirai plus dans cet article. Jamais. 

Concrètement, "American Pie", ce n'est pas du sous-cinéma; seuls les ignorants prétendront le contraire. Vous voulez voir du sous-cinéma? Parfait. Préparez-vous, je vous invite et vous passe deux heures de métrages Asylum. Deux heures ! Sans pause. On verra ce que c'est, le sous-cinéma ... 

Pour en revenir au métrage ( oui, je m'égare, mais c'est le sens même de la vie ... je m'égare encore plus ! ), la fin justifie, à elle seule, le visionnage du film. Décomplexé et réfléchit, amusant et émouvant, ce quatrième volet des aventures de nos amis inconnus sera aussi satisfaisant qu'immatûre. Et mince ...

 

16.5/20

Par Florent Pelletier

American Pie 4 ( 2012 )

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents