Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La Colère des Titans ( 2012 )

Publié par pellflorent sur 26 Septembre 2015, 16:43pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Science Fiction - Fantastique, #Heroïc-Fantasy - Mythologie

 

 

 

 

Si vous faîtes partie de ces personnes qui lisent régulièrement mes critiques et mes listes sur senscritique, vous saurez que j'ai, de manière régulière et appuyée, souvent fait référence à ce film ci, à cette daube du troisième millénaire, le genre de films qui fait qu'on n'est pas tellement fier d'apprécier tel ou tel acteur. Parce que sérieux, même si j'apprécie ce mollusque de Sam Worthington ( oui, je reconnais qu'il ne possède guère de charisme ), je dois bien avouer qu'ici, le type ne fait preuve d'aucun talent. Mais alors vraiment pas.

Et pourtant, je me disais vraiment, au début, que le truc prenait bien : l'esthétique paraissait pas trop dégueulasse, et l'aspect très "God of War" me plaisait bien. Les effets spéciaux étaient convaincants, et l'action savéraient efficace. Et puis, il y a eu le tout le reste, et j'ai vite désanchenté. Au début, je pensais que ces créatures n'étaient qu'une référence.

Mais au final, lorsque l'on y réfléchit à deux fois avant de se prononcer plus que cela, quand l'on voit que le tout continue dans sa lancée, même après quarante minutes, la référence ne se transorme-t-elle pas irrémédiablement en simple plagiat? Tout à fait. Et puis, les effets spéciaux baissent de qualité, les acteurs ne s'améliorent, la mise en scène se dégrade, et le scénario s'installe. Et là, c'est le drame.

Le problème du film, c'est qu'il tente, malgré son évident manque de moyens, de se montrer encore plus spectaculaire que le premier film. Ainsi, l'on tombe dans la démesure la plus totale, au point que cela en devient tantôt démesuré tantôt moche, mais surtout lourd et bourrin. Ouais, la finesse, ils connaissent pas, les mecs. Pas même dans les dialogues. Pourtant, ils auraient dû se concentrer dessus. Mais bon, encore aurait-il fallu que l'équipe en charge du truc s'investisse un minimum dans le trip ...

Les CGI sont donc spécialement dégueulasses, une fois passé le combat d'introduction. En gros, ça sent le numérique, et ça sent vraiment mauvais. Ensuite, la bande-son, possédant une certaine ampleur, se révèle en fait beaucoup trop classique et routinière pour nous fournir la moindre émotion lors du visionnage. Et puis, faut quand même dire que c'est foutrement mal filmé. C'est moche, mais alors c'est moche ...


C'est moche, oui, mais c'est moche d'une force ... Imaginez le savant mélange de numérique dégueulasse et d'une mise en scène catastrophique, et vous aurez une image, certes minime, mais une image tout de même, de ce que le résultat final peut donner une fois à l'écran. Et bien sûr, on n'a pas fini d'en parler, de cette réalisation de merde.

Déja, les plans sont beaucoup trop rapprochés. Ce foutu yes man n'a donc aucun sens de la mise en scène : en gros, il n'y comprend rien et tente, de manière aussi vaine que ratée, par l'intermédiaire d'effets à la con, de nous cacher son manque évident de talent. Sauf "qu'on ne ment pas à un menteur". Donc, c'est foiré, et ça saute aux yeux.

Le film ne possédant aucune touche artistique, ou ne serait-ce qu'un minimum de personnalité, il s'avère véritablement fade, vide, dénué d'intérêt : n'y cherchez aucun message politico-socialistico-intellectuel, les mecs n'y ont pas pensé. Il leur a sûrement manqué du temps; le temps étant de l'argent, et comme ils en ont visiblement manqué, ils n'avaient sûrement pas le temps de récolter l'argent nécessaire pour réaliser quelques minutes supplémentaires pour compléter leur histoire entièrement ratée, il faut bien le dire.

Ne vous attendez à aucun soin concernant les personnages : on ne sait rien sur eux, et tant mieux, on n'en a rien à faire ( à ce stade là de déchéance ) ! Ah oui et les foutus plagiats de malade mental du film n'étaient pas forcément indispensables à son appréciation générale. Parce qu'autant "God of War", cela passe : c'est le genre et le propos du film qui veulent cela.

 

Mais faire exactement la même chose avec Gandalf ( pour le look de Zeus ) ( fallait pas reprendre les répliques de LOTR... ), les pouvoirs du Super Sayen ( pour ceux des dieux ) et plein d'autres trucs que j'ai malheureusement oubliés ( ô merci mémoire sélective ).

Et puis, il y a la question du casting. Outre la monumentale coiffure de Sam Worhtington, savant mélange de Persée et de Michael Jackson ( version jeune ), l'on retiendra surtout la déchéance des membres de la famille poseidonnienne : le père n'en a visiblement rien à foutre, et c'est tant mieux, parce que nous non plus, on n'en a rien à faire du mec.

 

Non, on retiendra surtout son fils, d'un manque de talent miorobolant : c'est presque une métaphore hyperbolique de mauvais jeu que d'observer l'homme "interpréter" ce rôle que l'on califiera, à n'en pas douter, de rôle de sa vie, juste devant le MAGNIFIQUE Fatalis du reboot des "Quatre Fantastiques", preuve que non, les deux premiers n'étaient pas si mauvais.

Et puis, il y a l'humour. Mais je n'ai pas envie d'en parler. Pourquoi? Parce que j'en ai marre de parler de cette daube. Les daubes me suffisent : je n'ai plus faim, raçasié malgré moi. Une dernière précision : les combats sont horriblement mous, les plans larges sur les décors refoulent d'un mauvais numérique, et le Minautore est tellement raté que son visage n'apparaît que trois secondes à l'écran.

 

Ah oui et le méchant n'a aucun charisme, sérieux. Ils auraient pû faire un chef-d'oeuvre, ils ont fait n'importe quoi. Comment résumer le film? C'est simple : "Comme le disait Fatalis : Alluuuumez, le feu !!" + "Terminator et la coiffure de l'enfer" + "Gandalf et le pouvoir du Super Sayen".

 

06/20

Par Florent Pelletier

La Colère des Titans ( 2012 )

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents