Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les Grands Films d'Action #76 --> Terminator : Le Jugement Dernier ( 1991 )

Publié par pellflorent sur 26 Juillet 2015, 09:40am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Science Fiction - Fantastique, #Sélection Coups de Coeur, #Les Grands du Cinéma d'Action

 

 

 

Bon alors, comment vous dire que ce film là, c'est clairement l'un des meilleurs films de science-fiction des années 90. Ouais, y'a d'autres chefs-d'oeuvre dans le tas, mais faut bien avouer que celui là, il défonce sa mère à un éléphant. Alors franchement, si tu l'as pas encore vu, dépêche toi de réparer cette affront, mon pote.

 

Donc Terminator 2, c'est clairement un chef-d'oeuvre. Chose à mon goût indéniable, il fait partie intégrante de ces suites qui dépassent en tous points l'original. Et pourtant, ce n'était pas chose aisée : le premier était un métrage véritablement novateur et magnifique dans la forme, notamment avec son histoire d'amour "Sarah Connor/Kyle Reese", qui remplissait littéralement l'écran via l'alchimie qui régnait entre les deux.

 

Et donc, Sarah revient, mais sans Kyle. Je vous laisse deviner pourquoi. John est né, futur leader de la résistance. Et pour cela, Skynet envoit son Terminator nouvelle génération : le TX, soit l'un des méchants les plus classes du cinéma. Oups, pardon, mes doigts ont fourché : le T-1000, soit l'un des méchants les plus classes du cinéma. Le T-X n'est rien d'autre que sa version femelle. Et donc, c'est à Robert Patrick qu'incombe la tâche de prendre le rôle. Qui lui incombe mais qui lui décombe, aussi.

 

Et pour le battre, on fait appel au vieux de la vieille de la saga ( bon, y'a eu qu'un film avant, mais c'est pas grave ), le Terminator en personne, aka Schwarzy, aka Arnold Schwarzennegger, génial méchant. Et là, la tâche était de le rendre attachant, ce monstre qui avait buté tout un commissariat et massacré notre bien aimé Kyle Reese. En même temps massacré par Jai Courtney. Mais je m'égare, pardon.

 

Et donc, avec ce postulat de base réellement accrocheur, James Cameron nous pond le chef-d'oeuvre de sa filmographie, le film de toute une vie. C'est dingue de faire ça, puis de sortir "Avatar"... Et donc, le tout est clairement au dessus de ce que le commun des mortels pourra jamais sortir. Non mais sérieux, rien que les effets spéciaux défonce la maman du T-800. Et pour l'époque, c'est d'autant plus incompréhensible, un tel niveau.

 

Ainsi, via cette technologie avancée qui porte complètement les scènes d'action et le film en lui même, James Cameron peut enfin réaliser le rêve qu'il avait mis en oeuvre dans le premier volet de la saga : créer un cyborg fait de métal liquide. Et quand on voit le résultat, on ne peut qu'apprécier le fait qu'il ait attendu plusieurs années. Et faut bien le dire, si l'on aime à ce point Terminator, c'est parce qu'il y a ce foutu T-1000 qui pourchasse nos trois compères.

 

Vous l'aurez compris, les CGI sont géniaux, tout comme l'interprétation : Robert Patrick trouve le rôle de sa carrière, amenant le parfait physique au bad guy, loin du T-1000 asiatique ( un putain de gros délire, quand même ... ), tandis que Linda Hamilton nous surprend de par son charisme et l'évolution évidente de son personnage. Et le génie de Cameron est clairement visible dans ce film, notamment dans son méchant, mais également dans l'évolution des rapports entre la machine et l'homme, nous servant une cruelle et véridique réflexion sur la nature humaine et son entrain à la guerre.

 

Ainsi, Sarah Connor semble être une Rambo en puissance, tandis que le Terminator se rapproche plus du "Livre de la Jungle" que d' "Halloween". Et justement, Schwarzy tient d'autant mieux son rôle qu'il se montre réellement émouvant, autant dans son interprétation que dans les agissements de son personnage. Qu'on le veuille ou non, il fait preuve d'un jeu d'acteur vraiment bon, et se révèle poignant, notamment dans son interprétation très naïve en fin de compte, puisque c'est un cyborg qui apprend à devenir humain.

 

Et en plus de tout cela, l'écriture est tout simplement extraordinaire : outre le puissant message que le film passe, les dialogues sont tout simplement parfaits, et l'histoire est globalement magnifique ( cf le Terminator qui apprend, petit à petit, à devenir humain ). Et c'est vraiment immensément beau : on parvient à s'attacher à une machine qui porte les traits d'un tueur indestructible, au point d'en verser une larme dans un ultime plan totu simplement grandiose.

 

La BO vient sublimer le tout. Comme si le reste ne le faisait pas assez. Pas un film parfait, il n'y en a pas. Mais le tout est tellement maîtrisé, original et plus aboutit que le premier film que la note finale ne peut qu'être proche de la perfection. Emouvant, fort et intense, un foutu chef-d'oeuvre qui comporte son lot de scènes fortes, de séquences magnifiques et inoubliables. Et puis y'a les Punchlines de Schwarzy, bordel !

 

19.75/20

 

 

Par Florent Pelletier

Les Grands Films d'Action #76 --> Terminator : Le Jugement Dernier ( 1991 )

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents