Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Le Point Culture #13 --> Vinnie Jones, le Bad Guy par excellence?

Publié par pellflorent sur 31 Mai 2015, 16:22pm

Catégories : #Le Point Culture, #Les Grands du Cinéma d'Action

 

 

Le Point Culture

 

Vinnie Jones

 

 

Franchement, je ne suis pas du tout fan de Vinnie Jones : je lui trouve trop peu de présence, et puis son jeu d'acteur laisse souvent à désirer; à part jouer les bad guys qui gueulent et qui s'énervent, je ne l'ai pas souvent vu attaquer des rôles dramatiques et un temps soit peu profonds. Disons juste que je ne l'ai jamais vu dans d'autres registres, en fait, si ce n'est celui de tout le temps interpréter le méchant de l'histoire. En temps qu'acteur limité, je n'ai jamais vu mieux, je pense. Mais attention, je ne suis pas à l'abri de changer d'avis sur l'acteur, au fil de ce "Pont Culture". En fait, je n'attends que ça !

 

 

Vinnie Jones nest pas Vinnie Jones. D'accord, ça sonne chelou. De son vrai nom Vincent Peter <<Vinnie>> Jones, il est né le 5 janvier 1965 dans le Pays de Galles, plus précisément à Watford. Rapidement, il s'engage dans une équipe de football américain. Jones se montre alors d'une efficacité redoutable, voir même d'une redoutable violence sur le terrain. Il passe pour un dur, y'a pas de doute là dessus, et se batit une solide réputation de battant, réputation qui l'aidera pour remporter, plus tard, un rôle de tueur dans "Snatch", aux côtés de Statham ( déja chroniqué ) et de Brad Pitt.

 

 

Bien entendu, il atteint rapidement l'excellence, et se voit même attribué des titres et des médailles. Fort de sa réputation de dur à cuire, il est extrêmement violent, comme on le voyait plus haut : il tacle, insulte, et à même saisi les parties intimes de Paul Gascoigne - un footballer professionnel aujourd'hui retraité - durant un match, se voyant expulsé 12 durant 14 saisons. Jones n'est donc pas forcément le mec sympa que t'imaginais, le genre de type avec qui tu peux discuter en toute sereineté. Non, lui il se bat, et s'épanoui dans cette violence omniprésente.

 

 

Dans les années 90, il est considéré comme le bad boy le plus médiatique du football américain. Pas étonnant, quand on analyse son attitude globale. Cela pourrait expliquer, en grande partie, le pourquoi du comment des rôles qu'on lui attribuera plus tard. Aussi étrange que cela puisse paraître, il deviendra, en 1992 et pour l'occasion d'un documentaire intitulé "Soccer's Hard men", commentateur de matchs.

 

 

 En 1998, il dit adieu à sa passion, le football ( une évidence, mais je le reprécise quand même ) et profite intelligement de sa réputation pour intégrer le casting de "Arnaques, crimes et botaniques" aux côtés d'un tout jeune acteur : Jason Statham, future star du cinéma d'action. Il interprète avec crédibilité le rôle du teigneux "Big Chris", au point d'en décrocher le prix de meilleur jeune espoir du Variety Club of Britain, et trouvant la voix que prendrait sa carrière : les rôles de brute épaisse, des hommes sans aucune morale. Mais en plein tournage, il est condamné à 100 heures de travaux d'intérêt général. La cause? Une violente querelle de voisinage. Comme quoi, certains hommes ne changent jamais.

 

 

Il est lancé dans le cinéma, enchaînant avec d'autres rôles dans des films d'action de série b, tels que "60 secondes chrono" avec Nicolas Cage, ou encore "Opération Espadon" avec les célèbres Hugh Jackman et John Travolta. Mais avant cela, dans les années 2000, il retrouvait Jason Statham sous la direction de son comparse Guy Ritchie dans "Snatch", métrage célèbre pour son humour et sa violence. Un rôle qui lui vaudra d'acquérir le prix de Bullet Tooth Tony, un prix que je n'ai toujours pas compris. Mais l'homme ne veut pas abandonner le football : il y revient ainsi par l'intermédiaire d'un film, "Carton Rouge - Mean Machine" ( film produit par Matthew Vaughn et Guy Ritchie ) deux ans après "Snatch", et d'un teenage movie, "She's the man", sorti en 2006.

 

 

En 2006, ne changeant toujours pas de registre, voilà qu'on lui propose le rôle d'un personnage encore plus bourrin, abruti et balaise que ceux qu'il a l'abbitude de côtoyer : le Fléau d' "X-Men - L'affrontement final", grosse brute épaisse qui n'a aucune utilité dans l'histoire, si ce n'est celle de balancer des punchlines pourraes toutes les demi-heures. Mais peut-on parler d'utiliter, alors? Un film qui accroit sa renommé au près du public, notamment du jeune public, qui a à présent l'occasion de connaître un visage nouveau. Comme tout le monde s'en doute, le troisième volet des aventures des mutants de chez Marvel n'est clairement pas le meilleur. Et puis quel bide au niveau des critiques, sérieux ! 

 

 

Trois ans plus tard, il croise brièvement la route de Bradley Cooper du thriller horrifique Midnight Meat Train. Mais juste avant cela, il donnait la réplique à Steve Austin dans l'excellent "Les Condamnés", directement inspiré du métrage japonais "Battle Royale". Un sacré dtv, il faut le dire, bien marquant comme il le faut. Il s'égarera tout de même dans d'autres téléfilms, à l'image de "Slipstream" ( 2005 ) ou encore d' "Hell Ride" ( 2008 ), jusqu'à s'y spécialiser. 

 

 

Egalement doubleur à ses heures perdues ( dans "Garfield 2", et non, je déconne pas, ou encore pour "Madagascar 3 ) ), il lui faudra attendre 2013 pour retourner dans un blockbuster, un blockbuster typiquement action : "Evasion", aux côtés de Schwarzy et Stallone. Perso, j'attends de pied ferme de le voir jouer un bad guy dans "Expendables 4". Ca serait tout simplement énorme, car même si je ne l'apprécie guère, le cinéphile que je suis dois bien avouer qu'il aurait le profil type, que dis-je, le parfait physique, pour interpréter un excellent bad guy. 

 

 

Sauf que vous voyez, rien dans la vie n'est manichéen. Il n'y a pas quelqu'un de totalement mauvais, cela n'existe pas. Car même si son attitude sur les stades pourra être portée à  discussions, Jones possède une face que peu connaissent. En effet, il n'est pas réellement un enfoiré : il essaie de se faire passer comme tel. En fait, Vincent est resté bon dans son coeur : il participe activement à un nombre plutôt important d'oeuvres caritatives pour l'intérêt d'enfants, et offrit l'essentiel de son premier salaire au cinéma d' "Arnaques, crimes et botanique" à l'hôpital qui pratiqua une transplantation cardiaque sur son épouse, Tanya. Surpris? Moi aussi !

 

 

Et oui les amis, les hommes ne sont pas toujours ce qu'ils paraissent être. Comme quoi, outre son attittude violente sûrement plus provocatrice que sincère sur les stades, Vincent Jones s'avère être un homme généreux. C'est dingue, n'est-ce pas? Un acteur qui s'est profondément installé dans le cinéma d'action de nos jours, au point d'en jouer les guest stars / badguys dans des séries TV telles que "Arrow", par exemple, où il interprétait un bad guy encore plus puissant que le KingPin de "Daredevil". Un bon acteur dans sa branche, c'est à n'en pas douter. Je ne suis toujours pas fan, mais au moins mon regard a-t-il changé à son sujet.

 

 

Filmographie :

 

- Prochainement : Freedom within the heart

- 2015 : Galavant : Saison 1

- 2015 : Galavant : Saison 1

- 2014 : Arrow : Saison 3

- 2014 : Redirected

- 2013 : Blood of Redemption

- 2013 : Company of Heroes

- 2013 : Evasion

- 2013 : Hard Rush

- 2013 : In security

- 2012 : Elementary : Saison 1

2012 : Fire with Fire, vengeance par le feu

- 2012 : Hijacked

- 2012 : Madagascar 3

- 2011 : The Cape : Saison 1

- 2011 : Age of the dragons

- 2011 : Blood Out

- 2011 : Irish Gangster

2010 : Chuck : Saison 3

- 2010 : Cross

- 2010 : Locked Down

- 2010 : Mise à prix 2

- 2010 : You may not kiss the bride

- 2009 : L'an 1 : Des débuts difficiles

- 2009 : Legend of the bog

- 2009 : The Bleading

- 2009 : The Heavy

- 2008 : Midnight Meat Train

 - 2008 : Hell Ride

- 2008 : 7-10 : Split

2007 : Les Condamnés

- 2007 : Loaded

- 2007 : Rush Hour 3

- 2007 : The Riddle

- 2007 : Tooth and Nail

2006 : Johnny Was

- 2006 : Played 

- 2006 : She's the Man

- 2006 : X-Men : L'affrontement final

- 2005 : Garfield 2

- 2005 : Hard Guns

- 2005 : Piège en eaux profondes

- 2005 : Slip Stream 

- 2005 : The Number One Girl

- 2004 : La Grande Arnaque

- 2004 : Sex Trip

- 2004 : Survive Style +5

- 2004 : Tooth- 2003 : Blast

- 2002 : Night at the Golden Eagle

- 2001 : Mean Machine - Carton Rouge

- 2001 : Opération Espadon

- 2000 : 60 secondes chrono

- 2000 : Snatch

- 1998 : Arnaques, crimes et botanique

 

 

Par Florent Pelletier

Le Point Culture #13 --&gt; Vinnie Jones, le Bad Guy par excellence?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents