Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Anaconda ( 1997 ), les Serpents et leurs problèmes de Dents ( et qui ne nous coupent pas le souffle ) + Annonce

Publié par pellflorent sur 3 Mai 2015, 18:42pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Epouvante - Horreur, #Thriller - Policier

Salut les amis, c'est presque officiellement mon retour sur ce blog. Déja, pourquoi ce titre? Parce que le film n 'était pas terrible, et qu'il fallait que je trouve un titre. Ensuite, j'ai eu un peu de mal ces temps ci, entre les cours, les interros à foison comme s'il en pleuvait à torrents, le début des vacances et les congés qui s'en suivent, ainsi que, comme si cela ne suffisait pas, mes autres passions : l'écriture de romans, qui prend énormément de temps tellement je croule sous les projets ( je réfléchis à vous en diffuser quelques extraits ), les comics et le dessin. En tout cas, ce ne serait pas juste si mes passions ne devaient que profiter à ma personne, alors que je publie tout de même moins d'articles sur mon site, c'et indéniable. Alors l'annonce est bonne cette fois-ci : je vous promets nombre de surprises. En espérant que vous ne soyez pas déçus. Mais bon, je pense que vous ne saurez l'être ! 

 

 

 

 

"Anaconda" premier du nom n'est pas un mauvais film, c'est clair, il est seulement médiocre, ni trop bon ni trop mauvais, dans le juste milieu qui plait sans plaire. Et pour tout vous dire, il est le meilleur des quatre films éponymes. C'est pour vous dire le niveau des suivants... Une chose est sure : il n'a rien d'exceptionnel, mais c'est un bon divertissement. Dans mes souvenirs, il était bien meilleur, mais les souvenirs sont trompeurs, n'est-ce pas? En fait, il tient ses promesses sans le faire.

 

Disons juste qu'il ne va pas plus loin dans sa démarche : il fait le minimum, ni plus ni moins, et ne cherche jamais à se fatiguer. Ainsi, le résultat final est tantôt décevant tantôt plaisant, mais jamais surprenant ou réellement intéressant. On suit l'action sans grosse encombre, tiltant par ci par là sur tel ou tel détail. Niveau épouvante, c'est pas mal, bien que je l'aurai plus fait durant la nuit, personnellement, pour bien décupler le côté horrifique et angoissant de la chose. Résultat, on est souvent en plein jour, soit à 70% du film, donc pour instaurer une atmopshère oppressante sans talent, vas y, vas t'amuser !

 

Sans être minable, la mise en scène ne dispose d'aucun talent en particulier, si ce n'est celui de montrer des choses sans ne rien faire ressentir. Si c'en est un. Mais je généralise, pardonnez moi; certaines scènes restent tout de même efficaces, et la réalisation de Luis Llosa ne laisse pas constamment à désirer. Bon, c'est jamais de haut niveau, mais c'est satisfaisant pour le type d'objectif du film. Ca refoule donc la série b et le dtv à plein nez, mais c'est pas grave, c'est toujours mieux que pour les suites, n'est-ce pas? Niveau acteurs, c'est impressionnant. D'amateurisme. Un bien grand mot, je suis d'accord, mais réellement justifié.

Non mais quand tu vois la tronche que se paye Jon Voight, tu comprends que les impôts, ça existe vraiment. Je sais que tous le font exprès parce que c'était l'approche choisie, mais en tant qu'idée artisitique, on ne peut pas faire plus caricatural et y croire à tel point. Je vous jure que tous pensent ( réellement ) qu'ils tournent dans un classique, c'est impressionnant de naïveté. Outre un Jon Voight qui ne change pas d'expression pendant plus d'une heure, on a également affaire à une Jennifer Lopez au minimum de son jeu d'actrice ( déja qu'il est pas bien important... ), à un Ice Cube "qui dit qu'il est là mais que toi tu comprends pas qu'il est là",  à un Owen Wilson carrément transparent ( encore plus que d'habitude, c'est pour vous dire )[spoiler] et à un Danny Trejo qui reste deux minutes ( et non je plaisante pas, j'ai compté ! )[/spoiler]

 

Aucun ne se démarque si ce n'est par un jeu de médiocre qualité[spoiler], encore que notre ami Danny ne puisse guère être comparé au reste du casting, puisqu'il ne reste qu'un court laps de temps.[/spoiler]. Et bien entendu, si vous le voyez, et j'écris bien "SI", on ne vous épargnera pas tous les clichés du genre. C'est simple, vous saurez qui mourra avant même de les avoir vu creuver. Vous inquiétez pas, c'est normal pour le genre. Là où faut s'inquiéter, c'est que c'est encore pire dans le second film. L'écriture est donc banale, emplie de stéréotypes et de situations idiotes.

 

Les dialogues sont parfois idiots, et certaines vannes rampent bien plus qu'elle ne vole haut. Pour les scènes d'attaque, c'est pas trop mal, bien qu'il manque ce petit quelque chose que j'évoquais plus haut, ce petit degrès d'effroi qui aurait énormément ajouter. Mais bon, avec un film de ce genre, on ne peut guère souvent s'attendre à mieux. Comme on dit, faut faire avec ce qu'on a. La créature est pas trop mal faîte, et sans paraître ultra réaliste, elle est plutôt convaincante de par son look. Normal, c'est une bête qui existe vraiment. Passons.

 

Quand on l'aperçoit en images de synthèse plutôt qu'en maquette, par contre, c'est une toute autre paire de manche : elle est assez moche, et trop peu de détails lui sont attribués. Parce qu'il faut bien l'avouer, il a une sacré drôle de gueule le truc. En gros, c'est raté ! Rien de bien particulier à soulever au niveau des effets sonores et des musiques, c'est du banal, que des trucs que tu ne peux pas retenir, même si t'en as envie. En gros, "Anaconda", c'était pas mal, mais c'était pas bien non plus. Entre les deux, du médiocre bien plus que du mauvais, mais bien moins que du bon. Je ne manque pas de souffle personnellement, c'est plutôt le film qui en patit.

 

12.5/20

 

 

Par Florent Pelletier

Anaconda ( 1997 ), les Serpents et leurs problèmes de Dents ( et qui ne nous coupent pas le souffle ) + Annonce

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents