Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les Grands Films d'Action #60 --> John Rambo ( 2008 ), le retour gagnant de Sly sur le terrrain

Publié par pellflorent sur 5 Mars 2015, 15:05pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Action - Aventures, #Les Grands du Cinéma d'Action, #Drame

 

 

 

 

Voilà ! Voilà ! Voilà ce que je veux voir quand je demande un "Rambo" ! Voilà ce qu'il fallait faire pour le troisième épisode ! Quel film, sérieux ! Pas forcément un régal, mais un grand film d'action, c'est clair ! Dramatique, violent, réaliste et bref, voilà un métrage qui retrouve le côté dramatique et humain du premier. Bon, notre ami Rambo n'oublie pas de descendre quelques milliers de mecs, mais quand même, il paraît un peu plus vulnérable et un peu moins super-héros que par le passé.

 

Retour gagnant pour le célèbre soldat, y'a pas de doute là dessus. Bien plus violent que ses ancètres des années 80, ce volet ci tourne souvent à la boucherie. On ne va pas se le cacher, cela plaira autant que déplaira aux spectateurs. Mais cela prouve une chose : Rambo a changé d'époque et de manière de se battre. Ainsi, le sang coule à flot, les cadavres sont démembrés, et les méchants massacrés. Une ultra-violence qui pourra choquer bon nombre de gens, d'où un "-12 ans" complètement hors de propos : à croire que les mecs ont vu la bande-annone, pas le film. Un "-16 ans" aurait été beaucoup plus appropprié.

 

Ce "John Rambo" multiplie les scènes chocs et sanguinaires, faisant parfois preuve d'une violence tellement exacerbée qu'elle pourra en devenir sadique. Marquant comme aucun autre, ce film est clairement une oeuvre faîte pour marquer son spectateur, dans le bon comme le mauvais côté. Je pense notamment à la scène du viol collectif, vraiment atroce à regarder, presque insoutenable pour certains. C'est cru, dure, brutal, et l'on ne souhaitera pareil traitement à aucune personne sur cette terre. Dans le fond, cette scène était un peu gratuite.

 

Mais d'une certaine façon, à la manière du premier film ( en beaucoup moins édulcoré, et en plus explicite ), cela nous démontre et nous apprend l'horreur de la guerre, son ultra violence et sa cruauté, et nous révèle le comportement d'hommes "civilisés" en temps de confilt. C'est vraiment dur à supporter quelques fois, mais c'est tellement réaliste qu'au final non, ce n'est pas gratuit. C'est même bien pensé. Et dès le début, il commence de manière forte : on revient ainsi aux bases de la saga, à l'esprit même du personnage, plus victime que héros, bien plus proie que chasseur ( mais l'étant tout de même ). J'espère que vous avez compris ce que j'ai essayé de vous dire.

 

Rambo a vieilli, et face à tant de violence, il paraît comme dégoûté, impuissant, écoeuré. Il est ainsi beaucoup plus réussi et profond que pour les deux épisodes qui le précèdent, ne pouvant plus me faire plaisir. Opérant un un retour aux sources des plus appréciables, et même si son âge fait extrêmement bizarre, il est très bien traité : son caractère solitaire a empiré, et le tout est tellement bien écrit qu'on ne pourra qu'être aux anges. C'est clair, le scénario est largement au dessus du précédent film : on est un cran supérieur, quand même !

 

Dès le début on s'en rend compte, dès qu'on l'apperçoit à l'écran, en fait. Et en plus d'avoir ENFIN retrouvé l'âme de son personnage, cerise sur la gâteau, Sly s'est fait violence et est devenu beaucoup plus expressif que précédemment : on lit les horreurs de la guerre sur son visage, comprenant qu'il est un homme torturé et seul, seul à jamais.

 

Il y a donc un vrai travail d'écriture : le scénario, bien qu'assez basique en soit, est très efficace, et les dialogues sont de très haute volée pour le genre, et pour lui. J'ai particulièrement apprécié les rapports entre John et les mercenaires, très bien pensés. La réalisation de Stallone est également de très haut niveau, avec une efficacité redoutable et une façon de montrer la violence. Deux choses que je n'ai guère appréciées : le filtre d'image terne et repoussant, et les explosions, avec lesquelles Sly a visiblement des problèmes ( aussi mauvaises que celles du troisième "Expendables" ).

 

La bande-sonore est excellente, et le tout possède un certains côté jouissif, notamment lorsque l'on suit l'issue du combat. Un retour au source d'excellente facture, qui retrouve l'âme du personnage et l'esprit du premier métrage. Un indispensable du cinéma d'action. Je n'aurai pû espérer mieux.

 

15.75/20

 

 

Par Florent Pelletier

Les Grands Films d'Action #60 --> John Rambo ( 2008 ), le retour gagnant de Sly sur le terrrain

Commenter cet article

SoOkie3 07/03/2015 21:21

Une suite sérieuse (soulagement pour certains) traitant l'homme dans sa sauvagerie et sa sensibilité. La B.O (gros remix de nombreux thèmes de Jerry Goldsmith) et les effets "slow motion" appuient la dramatisation du récit. Je ne suis pas bluffée par les dialogues et sur l'ensemble du scénario. L'intérêt se porte sur l'icône qu'incarne Sylvester Stallone sur un terrain/guerre civile en Birmanie (une partie de l'histoire peu médiatisée) 20 ans après Rambo 3.

Je ne suis pas aussi émerveillée devant ce film (je ne suis pas une fanatique de ce personnage) que toi mais au moins Syl (l'homme sur tous les fronts) a essayé de boucle la boucle avec Rambo. Il y a des rumeurs circulant sur une suite. J'ai envie de dire: "Tant qu'il y aura encore la guerre et des hommes il y aura Rambo!" ><

pellflorent 10/03/2015 08:46

Merci beaucoup pour ton commentaire, cela fait bien plaisir ! Perso, je ne suis guère enthousiaste pour la suite : celui ci concluait parfaitement la aga. Mais bon, wait and see, comme on dit.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents