Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La 300° Critique / Les Super-Héros Indépendants ( #5 ) / Sélection Coups de Coeur --> The Crow ( 1994 ), mon film préféré ...

Publié par pellflorent sur 15 Mars 2015, 17:59pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Drame, #Sélection Coups de Coeur, #Super Héros - Comics, #Science Fiction - Fantastique, #Action - Aventures, #Thriller - Policier

Et oui mes amis, on en est déja à 300 critiques ! Ca fait un petit bout de chemin, il faut bien l'avouer. Et il existe une sorte de coutumes chez les cinéphiles lorsque l'on arrive à 300 critiques de films : parler du film éponyme. Sauf que non, pas avec moi. Je suis un rebelle, un busé, et en tant qu'anarchiste, on va pas parlé DU film de Gerard Butler, mais plutôt du métrage que je préfère : "The Crow", que je vous incite à voir si vous ne l'avez pas fait. Non, je vous y oblige ! 

 

 

 

 

Il est extrêmement difficile de parler de son film préféré. Vraiment, je ne plaisante pas, ça n'a rien d'une partie de plaisir. C'est surtout qu'on ne sait pas par où commencer ( encore pire que d'habitude ), et c'est aussi l'unique et ultime fois dont on en parlera. Et cela, voyez-vous, c'est vraiment décourageant. Ainsi, je vous rédige la critique de "The Crow" en espérant qu'elle vous plaira, et en tantant de la rendre la meilleure possible. 

 

The Crow est vraiment un film que j'admire, le genre de film que je pourrai revoir quatre fois en deux jours, et que je trouverai toujours aussi beau. Il s'est passé exactement la même chose avec le magnifique et émouvant "Dracula Untold", à l'exception prêt que je lui préfère "The Crow". Comprenez bien, je ne parle pas de la qualité du film en ce moment même ( qui est d'un niveau de fou ), mais du ressentit que j'en ai tiré, de l'effet qu'il a eu sur moi quoi ! 

 

Voilà un métrage fascinant. Réellement, je ne plaisante pas, il est aussi fascinant que le jeu de son acteur principal, Brandon Lee, fils de Bruce, que je n'aurai jamais imaginer jouer aussi bien. Sa prestation est vraiment incroyable, mais on y reviendra. En fait, je ne sais pas trop par où commencer, j'ai beaucoup trop de choses à dire à propos de ce "Corbeau". Déja, "The Crow" est un chef-d'oeuvre, un vrai. Ce n'est pas un film parfait, d'accord, notamment à cause d'effets-spéciaux qui commencent à dater, mais qu'est-ce qu'il est beau, sérieux ! Véritable métrage unique et artistique, "The Crow" se démarque principalement de par son esthétisme atypique et fascinant. 

 

Musique rock à donf et réalisation s'apparentant à du gothique de haut de gamme, Alex Proyas nous livre SON chef-d'oeuvre de beauté. Bon, je n'ai pas encore vu son "Dark City", mais je ne pense vraiment pas que l'on pourrait faire mieux qu'avec ce métrage ci. Cette atmosphère gothique est parfaite pour l'intérêt du film, et m'a personnellement laissé pantois. Les plans de caméra, les costumes et les décors sont sublimes, et le maquillage d'Eric est une idée de génie. D'accord, c'est à la base un comics, mais quand même. 

 

L'histoire, bien qu'en soit assez basique, est tout simplement magnifique. Elle part d'une histoire de vengeance pour partir dans sa propre direction, et nous fournir des scènes inoubliables et marquantes. Jamais je n'oublierais le retour d'Eric dans son appart dévasté, scène entierrement tournée avec la doublure de Lee et d'une beauté que je n'espérais point, tout simplement prodigieuseet jouissant d'une gestion des ombres juste unique et inimitable .

 

Pour tout vous dire, à chaque fois que je la vois, cette séquence, je ne peux mempêcher d'être ému, que l'ai vu deux ou trois fois d'affilé, le résultat demeure encore et encore le même : j'ai envie de chialer ! Moche comme mot, mais j'avais envie de le sortir au moins une fois sur mon blog. Me demandez pas pourquoi, j'en sais rien. Et le pire ( enfin non, le mieux ), c'est qu'il n'y a pas que cette scène à retenir, et qui m'a carrément laissé par terre. En effet, on se souviendra notamment de toutes les scènes de vengeance ( celle de la voiture est vraiment incroyable, je vous jure ... ), et de l'aboutissement de "l'enquête" de la petite dans l'appart, vraiment émouvante.

 

La scène de fin est également impressionnante, et quite à me rabacher, cette fois, j'ai vraiment versé mes petites larmes. Une ultime scène émouvante et paralysante de beauté. Oui, j'ai inventé une expression. Des scènes magnifiées par l'interprétation incroyable de son interprète principal, Brandon Lee. Il est extrêmement charismatique et s'engage dans son rôle, vit le destin d'Eric Draven. Et surtout, il joue beaucoup mieux que son père. Le pauvre homme, alors condamné à des rôles dans des séries b d'action, ne pourra jamais profiter de toute la renommée qu'on lui connait aujourd'hui.

 

Etrangement, le film a bénéficié de sa triste mort. En effet, les plans de caméra où le réalisateur tente de cacher le visage de la doublure sont vraiment impressionnants de beuté et d'esthétisme. Une tragédie qui aura au moins servi au septième art. Car une chose est sure, si Lee n'avait pas été abattu de manière franchement étrange, la réalisation n'aurait surement pas été la même. En mineure partie, je l'entends bien. Car oui, le metteur en scène ne pouvant filmer ses doublures de face, il n'aura d'autre choix que de leur cacher le visage, un choix artistique qui ajoute énormément au résultat final. 

 

"The Crow" est donc une parfaite histoire de vengeance et de rédemption, le genre d'épopée qui ne pourra rien faire d'autre que t'atteindre au coeur et faire pleurer. Tout du long, j'ai été scotché par la beauté de l'oeuvre, saisi par sa poésie gothique et sombre, son esthétisme exemplaire et magnifique. Les dialogues sont eux aussi magnifiques, portant souvent des métaphores qui font réfléchir. Le personnage torturé d'Eric Draven est d'une rare profondeur, et l'on ne pourra qu'avoir pitié de son sort, désirer punir les responsables du drame et s'identifier à lui. Un homme mythique que cet Eric ci.

 

Le reste du casting est d'ailleurs excellent, notamment le méchant : j'ai particulièrement trouvé beau le respect que ce dernier porte à Eric, lui offrant une certaine touche d'humanité, lui qui est réellemet un sale type. La petite joue également très bien, et vient offrir au métrage une touhce d'innocence, une raison pour laquelle Draven devrait rester sur terre. Les effets spéciaux datent parfois, mais très peu. La bande-sonore extrêmement belle les rattrape complètement, tout comme le reste du film.

 

Un métrage magnifique et émouvant que ce "The Crow", et mon film préféré. Emu comme jamais devantmon écran, je ne pouvais m'empêcher de penser : "Merde, il est partit trop tôt, ce pauvre gars". D'autant plus que cette tragédie fait écho à une autre quelques quinze ans plus tard : la mort d'Heath Ledger. On a souvent comparé les deux acteurs, autant par leur maquillage que par leur jeu d'acteur. Et franchement, je ne saurai dire lequel des deux joue le mieux : l'homme torturé, ou le psychopathe amoureux du Batman? J'ai une petite préférence pour ce Brandon Lee, et ce pour la simple et bonne raison que je préfère ce film. L'écriture est exemplaire, et la réalisation unique, bien en avance sur son temps, mettant en avant le look "veste en cuir" bien avant "Matrix". Pour une fois, je peux le dire : "J'admire un film". 

 

20/20

 

 

Par Florent Pelletier

 

L’éclaircie vient après la pluie.

Eric Draven, The Crow

"Maman" est le deuxième nom de Dieu dans le coeur et la bouche d'un enfant.

Eric Draven, The Crow

On cesse d’être un enfant quand on comprend qu’on est mortel.

Eric Draven, The Crow

Quand un immeuble est ravagé par les flammes, il ne reste plus qu'un tas de cendre. Avant je croyais que c'était pareil pour tout : la famille, les amis, les sentiments... Mais maintenant je sais que parfois, quand deux personnes sont faites pour être ensemble, que leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer.

Sarah, The Crow

Les morts ne peuvent pas bouger et pourtant je suis mort mais je bouge

Eric Draven, The Crow

La 300° Critique / Les Super-Héros Indépendants ( #5 ) / Sélection Coups de Coeur --> The Crow ( 1994 ), mon film préféré ...

Commenter cet article

mina 21/03/2015 01:49

Comme le souligne Alex : superbe critique tout comme ce film et je n'ai pas de mots face au talent gâché de Brandon Lee, en plus d'une telle beauté ! comme je te l'ai dit dans mon autre com : Heathcliff Ledger et lui se ressemblaient sur bcp de points et quelle perte pour les deux. Je suis émue devant ton amour pour TON film préféré faisant de cette critique TA PLUS BELLE et VIBRANTE. Je viendrai lire tes autres avis, à très vite Flo et très bon W.E :)

pellflorent 27/03/2015 07:05

Merci de ton commentaire, il est vraiment très plaisant, encore plus que d'habitude... A très bientôt :)

Cine7Inne (Alex*56*) 19/03/2015 22:51

Beau travail jusque là Flo ! Je n'ai pas pu venir plus tôt car j'ai eu un problème avec mon pc portable ! Le chargeur à grillé... Du coup j'ai emprunté un pour mettre à jour mes correspondances ! En tout cas je n'ai toujours pas vu The Crow, mais encore une fois il va falloir que je le regarde (il va vraiment falloir que je m'y mette !!). En tout cas je vais revenir dans les critiques avec le printemps du cinéma qui arrive ! Un homme idéal, Still Alice, Big Eyes et Hacker seront mes prochaines sorties, et toi ? Si tu profites de l'offre du printemps du cinéma. Allez à bientôt pour d'autres critiques Flo :)

pellflorent 27/03/2015 07:07

Pas grave, moi aussi j'ai peu de temps pour venir sur mon blog. J'espère que tu pourras rapidement le changer ! Quelle erreur, il faut que tu le vois instantannément ^^ Celui ci avant tous les autres ! Hâte de lire tous ces articles qui promettent beaucoup, et dès que j'aurai un peu plus de temps pour moi, je viendrai faire un tour sur ton blog :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents