Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Rétrospective John Carpenter #4 --> They Live ( 1989 )

Publié par pellflorent sur 1 Février 2015, 10:02am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Science Fiction - Fantastique, #Action - Aventures, #Thriller - Policier, #Rétrospectives

 

 

 

 

Lorsque l'on désire parler de tous les plus grands classiques du gigantesque John Carpenter, viendra forcément le moment de se concentrer sur la partie science-fiction de sa carrière, surement l'une des plus ilmportantes de sa filmographie. Ainsi, après avoir parlé du "The Thing" de 1982, c'est également ensemble que l'on va s'intéresser, au fil des jours, à plusieurs films : "Invasion Los Angeles", pour commencer par lui, puis "The Fog" et enfin "Le Village des damnés", les seuls que j'ai pu revoir pour l'instant.

 

Alors, que penser d' "Invasion Los Angeles"? Pour tout vous dire, mes amis, c'est un excellent métrage, mais surement pas son meilleur. Pour que vous compreniez mieux là où je veux en venir, il ne vaut clairement pas son indémodable "The Thing", sorte de chef-d'oeuvre absolu. Sans être un chef-d'oeuvre, "They live" fait partie des bons Carpenter, c'est clair, et se atteint des sommets dans le genre parano. En plus d'être le film le plus politique de son auteur/réalisateur ( on y reviendra, ne vous en faîtes pas ! ), c'est également l'une de ses oeuvres qui change le plus dans la forme ( évidemment, c'est exactement la même chose dans le fond, avec toujours autant de critiques de la société, en cette fois-ci plus poussées ).

 

Il n'est pas question d'un film d'horreur dans le cas ici présent, on est dans une bonne vieille SF bien pure et révélatrice de la façon de penser de son réalisateur/scénariste, cinéaste véritablement désillusioné par le système. Le scénario sera ainsi assez malin et d'une ironie palpable ( la scène de fin la démontre, en plus de nous fournir une conclusion que seul Carpenter sait nous les concocter ). Et c'est là que vient le message qu'il désire nous faire passer. "They Live" est clairement un film qui dénonce le système, et s'en prend aux différents lobbys dont on connait presque tous les noms.

 

Mais par la même occasion, il dénonce les sous-textes cachés de la publicité ( du genre, voir une publicité voudra vous pousser à acheter, donc son vrai propos est "Consomme" ), qui nous font aller dans une pensée commune de consommation ( je ne donne pas mon avis, je transmets juste celui que Big John a voulu nous faire passer ), et dès lors, on sentira que c'est un homme désillusionné. Le héros sera exactement comme nous dans ce monde nouveau : paumé et surpris. Et notre ami Carpenter ne cherche même pas un instant à cacher son profond dégoût pour le sujet : il le revendique !

 

Globalement, l'écriture est vraiment bonne : il y a de bonnes idées de narration, des scènes fameuses ( celle de fin est tout simplement extraordinaire, nul n'aurait pu y penser ), et puis surtout, qu'est-ce qu'il rend bien hommage aux serials dont il s'inspire ! Par moment, j'ai un peu senti l'ombre de "Body Snatchers" ( de 1956 ), mais bon, peut-être n'est-ce qu'une impression ! Personnellement, j'ai trouvé le premier acte un peu trop long ( trente minutes d'exposition ), mais comme il sert principalement à installer l'intrigue et les personnages, tout comme pour "Assaut", je peux lui pardonner.

 

Et puis c'est surtout que dès lors que l'on aura les cartes en main, la narration se transformera tout simplement en gros défouloir ! C'est tellement fun et jouissif que je peux lui pardonner certaines fautes. Rien que le passage de la banque, et celui du supermarché, attesteront du côté fun et décalé du tout. Par contre, je n'ai pas été très touché par la scène de baston, un peu trop longue à mon goût et ressemblant bien plus à un combat de catch qu'à un combat de rue. Mais au moins étais-ce pour Roddy Piper l'occasion de nous montrer ses talents de catcheur. Parlons en de lui, tiens !

 

Il est plutôt bon dans le rôle, mais je lui aurait tout de même préféré un Kurt Russell. Question de goûts. Les autres acteurs sont du même niveau. Par contre, voilà un film à ne surtout pas visionner en version française, elle est catastrophique et offre au tout une impression de dtv. Dommage, pour un tel film ! Les effets spéciaux sont simples mais convaincants ( j'ai adoré la gueule des aliens ), surtout pour le genre parano, et les scènes de fusillades sont très spectaculaires. Comme d'hab, la réalisation est excellente ! Voilà donc un bon Carpenter, un film à voir pour se détendre. Pas son meilleur, mais tout de même plaisant.

 

16.5/20

 

 

Par Florent Pelletier

Rétrospective John Carpenter #4 --> They Live ( 1989 )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mina 02/02/2015 04:17

J'avais bien ce film, sans être exceptionnel (je te rejoins) - Carpenter a fait bpc, bcp mieux - cela reste une eouvre filmique à découvrir ou à revoir :)

pellflorent 02/02/2015 06:58

Que rajouter? ^^

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents