Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Le Point Culture #6 --> Jason Statham, l'anglais le plus badass de ces vingt dernières années?

Publié par pellflorent sur 15 Février 2015, 17:08pm

Catégories : #Le Point Culture, #Les Grands du Cinéma d'Action

 

 

Le Point Culture

 

Jason Statham, l'anglais le plus badass de ces vingt dernières années? 

 

 

 

 

Jason Statham, c'est la base du cinéma d'action/kunf fu américain. Vraiment je déconne pas, ce mec il sait se battre. Cherches le, et tu te souviendras même pas de ce qu'il s'est passé. Alors, que dire de ce monsieur ci? Charismatique, plus muslé que musclor ( c'est pas moi qui choisit les noms ! ), crâne rasé, gueule carée, sex-appeal au maximum, il est littéralement le sex-symbol de toute une génération de jeunes femmes. Mais comment Jason Statham a-t-il pu arriver à cette image d'icône qu'on lui connait aujourd'hui?

 

 

Jason Statham, futur acteur britannique, est né en 1967, précisément le 27 juillet, à Chesterfield au Royaume-Uni. Pour une fois, voilà un acteur qui n'a pas changé de nom ! Et ce gars, il n'a pas perdu son temps dans les formalités : plongeur de l'équipe nationale britannique, il a terminé 12ème aux championnats du monde de 1992, top-model, expert en kickboxing et en jinjustsu et vendeur au marché noir. Oui, il a vraiment exercé cette "profession". Et puis, à 1998, après avoir été remarqué par le réalisateur Guy Ritchie en marchant dans une rue de Londres ( oui, je sais, c'est vraiment le hasard quoi ), il tourne dans son premier métrage : "Arnaques, crimes et botanique", que je n'ai pas encore vu. Il n'a alors que 31 ans, et je viens tout juste de naître. Pas de rapport, c'est vrai. Et alors?

 

 

Une grande amitié vient de naître entre les deux hommes, qui se retrouveront pour deux autres films : "Snatch" ( 2000 ) et "Revolver" ( 2004 ). "Snatch" est très bon, "Revolver" non. Après ce départ en trombe dans deux polars muslcés, notre ami Stathy cherche à se diversifier : il tournera ainsi face à son nouveau rival, Jet Li ( le point culture par  ), dans le film de science-ficiton "The One", et sous la direction du très grand John Carpenter dans le modeste "Ghost of Mars", pas un film raté mais pas une réussite quand même. Et comme vous devez surement vous en douter, son succès ne viendra pas de là. Non, il viendra d'un autre film, un film dans lequel il est parvenu à nous transporter dans son univers d'action et de tatane. Tout jeu de mot serait mal avisé.

 

 

Un an après "Ghost of Mars" déboulera donc dans nos salles le très bon "Transporteur" de Louis Letterier, consécration pour son acteur fétiche et son réalisateur de talent. Dès lors, Statham a la hargne, il veut gagner, s'imposer, casser des gueules. Il est chaud patate, comme sur la photo ci dessus. En gros, il devient véner. Vraiment. Après le décevant "Cellular", voilà que notre ami Jason ( pas Voorhees... nul ! ) continue dans sa lancée d'actionner et nous sort un métrage dingue : "Hyper-Tension", qui connaîtra une suite encore plus dingue et speed. La tension n'aura jamais été aussi importante dans sa carrière. Haha.

 

 

Après Jet Li, il se mesure à Wesley Snipes. Sa carrière est bel et bien lancée, il peut désormais rencontrer les plus grands acteurs du genre. En quelques sortes, il est enfin entré dans la cour des grands. Après quelques détours et accidents ( "King Rising" n'a jamais existé ) chez l'autre bouseux d'Uwe Boll, voilà que Stallone lui propose une occasion de rêve, une opportunité que nul n'aurait jamais pu refuser : jouer l'un des rôles principaux dans le futur film d'action "Expendables", alors seulement en projet. Et dès lors, il se concentre principalement sur les films d'action, des films toujours d'un bon niveau ( en tout cas pour ceux que j'ai vu ). On regrettera par contre qu'il n'ait pas pu tourner dans le "Hitman" de Xavier Gens. Mais d'une certaine façon, n'aurait-on pas eu droit à un "Transporteur bis"? D'autant plus que le troisième opus n'a été que déception et banalité. 

 

 

Et pour partir vers de nouveaux horyzons, Statham a même tourné dans un film d'animation. Oui, je plaisante pas. Le grand combattant qui mime pour des personnages pixélisés et mignons. Paradoxal? Vous croyez? Ainsi, voilà qu'il participera à "Gnomeo et Juliette". Figure même de certaines franchises ( dont son personnage phare, Frank Martin ) à la manière du "Transporteur", d' "Expendables" ou encore de "Death Race", même s'il n'a tourné que dans un seul volet, il en vient à interpréter des rôles de bad guys ultra charismatiques, à la manière de Ian Shaw.

 

 

Voilà un acteur qui sait choisir ses films, et nous fournit constamment de bonnes interprétations, soignées, viriles et badass. Une figure montante dans le cinéma d'action, encore qu'il y soit bien établie, et un sex symbole pour une quantité non négligeable de femmes. Un incontournable du cinéma contemporain, une gueule inoubliable. Classe, badass, bon interprètre : que demander de mieux? 

 

 

Les Essentiels : 

 

La Critique par ici !

 

La Critique par ici !

 

La Critique par ici ! 

 

 

Le Reste :

 

La Critique par ici !

 

La Critique par ici !

 

 

 

Par Florent Pelletier

 

 

Le Point Culture

 

Jason Statham, l'anglais le plus badass de ces vingt dernières années? 

 

 

 

Jason Statham, c'est la base du cinéma d'action/kunf fu américain. Vraiment je déconne pas, ce mec il sait se battre. Cherches le, et tu te souviendras même pas de ce qu'il s'est passé. Alors, que dire de ce monsieur ci? Charismatique, plus muslé que musclor ( c'est pas moi qui choisit les noms ! ), crâne rasé, gueule carée, sex-appeal au maximum, il est littéralement le sex-symbol de toute une génération de jeunes femmes. Mais comment Jason Statham a-t-il pu arriver à cette image d'icône qu'on lui connait aujourd'hui?

 

 

Jason Statham, futur acteur britannique, est né en 1967, précisément le 27 juillet, à Chesterfield au Royaume-Uni. Pour une fois, voilà un acteur qui n'a pas changé de nom ! Et ce gars, il n'a pas perdu son temps dans les formalités : plongeur de l'équipe nationale britannique, il a terminé 12ème aux championnats du monde de 1992, top-model, expert en kickboxing et en jinjustsu et vendeur au 

Le Point Culture

 

Jason Statham, l'anglais le plus badass de ces vingt dernières années? 

 

 

 

Jason Statham, c'est la base du cinéma d'action/kunf fu américain. Vraiment je déconne pas, ce mec il sait se battre. Cherches le, et tu te souviendras même pas de ce qu'il s'est passé. Alors, que dire de ce monsieur ci? Charismatique, plus muslé que musclor ( c'est pas moi qui choisit les noms ! ), crâne rasé, gueule carée, sex-appeal au maximum, il est littéralement le sex-symbol de toute une génération de jeunes femmes. Mais comment Jason Statham a-t-il pu arriver à cette image d'icône qu'on lui connait aujourd'hui?

 

 

Jason Statham, futur acteur britannique, est né en 1967, précisément le 27 juillet, à Chesterfield au Royaume-Uni. Pour une fois, voilà un acteur qui n'a pas changé de nom ! Et ce gars, il n'a pas perdu son temps dans les formalités : plongeur de l'équipe nationale britannique, il a terminé 12ème aux championnats du monde de 1992, top-model, expert en kickboxing et en jinjustsu et vendeur au marché noir. Oui, il a vraiment exercé cette "profession". Et puis, à 1998, après avoir été remarqué par le réalisateur Guy Ritchie en marchant dans une rue de Londres ( oui, je sais, c'est vraiment le hasard quoi ), il tourne dans son premier métrage : "Arnaques, crimes et botanique", que je n'ai pas encore vu. Il n'a alors que 31 ans, et je viens tout juste de naître. Pas de rapport, c'est vrai. Et alors?

 

 

Une grande amitié vient de naître entre les deux hommes, qui se retrouveront pour deux autres films : "Snatch" ( 2000 ) et "Revolver" ( 2004 ). "Snatch" est très bon, "Revolver" non. Après ce départ en trombe dans deux polars muslcés, notre ami Stathy cherche à se diversifier : il tournera ainsi face à son nouveau rival, Jet Li ( le point culture par  ), dans le film de science-ficiton "The One", et sous la direction du très grand John Carpenter dans le modeste "Ghost of Mars", pas un film raté mais pas une réussite quand même. Et comme vous devez surement vous en douter, son succès ne viendra pas de là. Non, il viendra d'un autre film, un film dans lequel il est parvenu à nous transporter dans son univers d'action et de tatane. Tout jeu de mot serait mal avisé.

 

 

Un an après "Ghost of Mars" déboulera donc dans nos salles le très bon "Transporteur" de Louis Letterier, consécration pour son acteur fétiche et son réalisateur de talent. Dès lors, Statham a la hargne, il veut gagner, s'imposer, casser des gueules. Il est chaud patate, comme sur la photo ci dessus. En gros, il devient véner. Vraiment. Après le décevant "Cellular", voilà que notre ami Jason ( pas Voorhees... nul ! ) continue dans sa lancée d'actionner et nous sort un métrage dingue : "Hyper-Tension", qui connaîtra une suite encore plus dingue et speed. La tension n'aura jamais été aussi importante dans sa carrière. Haha.

 

 

Après Jet Li, il se mesure à Wesley Snipes. Sa carrière est bel et bien lancée, il peut désormais rencontrer les plus grands acteurs du genre. En quelques sortes, il est enfin entré dans la cour des grands. Après quelques détours et accidents ( "King Rising" n'a jamais existé ) chez l'autre bouseux d'Uwe Boll, voilà que Stallone lui propose une occasion de rêve, une opportunité que nul n'aurait jamais pu refuser : jouer l'un des rôles principaux dans le futur film d'action "Expendables", alors seulement en projet. Et dès lors, il se concentre principalement sur les films d'action, des films toujours d'un bon niveau ( en tout cas pour ceux que j'ai vu ). On regrettera par contre qu'il n'ait pas pu tourner dans le "Hitman" de Xavier Gens. Mais d'une certaine façon, n'aurait-on pas eu droit à un "Transporteur bis"? D'autant plus que le troisième opus n'a été que déception et banalité. 

 

 

Et pour partir vers de nouveaux horyzons, Statham a même tourné dans un film d'animation. Oui, je plaisante pas. Le grand combattant qui mime pour des personnages pixélisés et mignons. Paradoxal? Vous croyez? Ainsi, voilà qu'il participera à "Gnomeo et Juliette". Figure même de certaines franchises ( dont son personnage phare, Frank Martin ) à la manière du "Transporteur", d' "Expendables" ou encore de "Death Race", même s'il n'a tourné que dans un seul volet, il en vient à interpréter des rôles de bad guys ultra charismatiques, à la manière de Ian Shaw.

 

 

Voilà un acteur qui sait choisir ses films, et nous fournit constamment de bonnes interprétations, soignées, viriles et badass. Une figure montante dans le cinéma d'action, encore qu'il y soit bien établie, et un sex symbole pour une quantité non négligeable de femmes. Un incontournable du cinéma contemporain, une gueule inoubliable. Classe, badass, bon interprètre : que demander de mieux? 

 

 

Les Essentiels : 

 

La Critique par ici !

 

La Critique par ici !

 

 

Le Reste :

 

La Critique par ici !

 

La Critique par ici !

 

 

 

Par Florent Pelletier

Le Point Culture #6 --> Jason Statham, l'anglais le plus badass de ces vingt dernières années?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents