Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les Super-Héros Indépendants ( #3 ) --> Kick Ass 2 ( 2013 )

Publié par pellflorent sur 20 Décembre 2014, 08:04am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Comédie - Drame, #Action - Aventures, #Super Héros - Comics, #Rétrospectives

 

 

 

 

Il y a quelques jours, on a étudié ensemble un film culte que l'on appelait "Kick Ass", sorte de méga délire incompréhensible pour les uns, mais surtout fantasme cinématographique pour les autres. Et comme vous devez vous en douter, je fais partie de cette dernière catégorié! Et donc, une suite a été annoncée. Logique, le comics l'a lui même connue. Pour tout vous avouer, j'avais horriblement peur. Il n'avait pas dix mille choix envisageables : soit le film était une franche déception ( donc un ratage total ), soit c'était le digne enfant de son prédécesseur. Et à mon sens, c'est ce qu'il est : la parfaite suite que l'on aurait pu jamais faire. Pour tout vous dire sans rien vous cacher, je me suis régalé, mais je n'ai pas autant pris mon pied qu'avec le premier.

 

Ou plutôt non, je l'ai pris d'une toute autre manière. Si vous voulez, le principe même du premier film était de montrer ce qui se passerait si quelques illuminés décidait soudainement de jouer aux comics dans la vraie vie. Il y avait constamment ces petites nuances de réalisme pour nous rappeler que l'on était quand même dans la réalité, et là était son principale intérêt : il nous montrait cela avec véridicité ( cf les combats, véritables boucheries ), et y trouvait toute son originalité. Ici, le principe est simple : fournir le plus de fun en 1h40, quite à en perdre un peu la saveur du premier.

 

En fait, la plus grosse nouveauté est l'arrivée de dizaines d'autres super-héros, mais également de super-vilains tous complètement barges. Quand on y réfléchit, ils ne pouvaient pas faire grand chose d'autre, et pour moi, c'était la meilleure des issues possibles. Sauf que le problème, en fait, c'est qu'ainsi, on perd le sens de la réalité pour entrer dans la démesure ( cf le combat final ). Le héros ne se fait presque plus éclater, il devient presque un vrai héros, et les différents méchants font entrer ce film dans un humour grotesque ( cf la scène où "Motherfucker" trouve leurs noms, aussi bonne soit-elle ), qui nous fait directement penser que l'on est parti trop loin dans le délire pour pouvoir revenir sur Terre.

 

Non, on est clairement dans un film de comics, non plus dans un métrage visant à être réaliste. Mais attention, il en garde tout de même une aute faveur : ce qu'il perd en crédibilité, il le gagne en spectaculaire et en défoulement. Parce que oui, "Kick Ass 2" est clairement un bon gros défouloir comme en manque. Et franchement, j'ai adoré, même si je dois avouer que le niveau est bien en déça de ce que nous proposait le premier opus.

 

Et je sais que c'est dur, mais essayons d'oublier ce dernier et concentrons-nous plutôt sur ce que ce "Kick Ass 2" vaut en tant que film à part entière. Honnêtement, force est de constater qu'il est vraiment très abouti, notamment de part son écriture et ses choix scénaristiques. Ici, l'action se décuple, tout domme l'humour et le côté épique du personnage et de sa vie sont carrément multipliés par dix. L'humour est parfois lourd, malheureusement [spoiler]( cf la scène de vengeance d'Hit Girl )[/spoiler], mais certaines scènes amusantes sont tout simplement d'anthologie [spoiler]( celle où Hit Girl danse )[/spoiler].

 

La bande-son, moins nerveuse et typée dubstep ( désolé, je suis obligé de prendre quelques points de comparaison avec le précédent volet de la duologie ), est quand même de bonne facture, même si l'on en retient bien moins les thèmes principaux ( "Omen" des Prodigy était tout simplement d'anthologie, je vous laisse faire les recherches! ). Par contre, celle de l'attaque des filcs est vraiment inoubliable. Et comme je le disais, l'écriture est vraiment très bonne, notamment grâce à ce choix de démesure, qui nous propose une approche toute nouvelle du personnage.

 

Ils ont vraiment mis le paquet dessus pour nous amener du sang neuf et un plaisir renouvelé. Mais ce film est également beaucoup plus sombre que son prédécesseur ( je n'arrive pas à l'oublier fait ^^ ) ( attention au gros spoiler )[spoiler] notamment lorsque meurt le père de notre héros, scène qui m'a donné le frisson que j'attendais, et que Kick Ass l'apprend[/spoiler][spoiler]. La métaphore du passage à l'âge adulte est d'autant plus nette et précise qu'il arrive de même à la mère du motherfucker[/spoiler].

 

Beaucoup de scènes sont extrêmement réussies, notamment celle dans la prison de l'oncle Ralph ( il ferait un superbe bad guy pour un hypothétique troisième opus ), interprété par Iain Glen, un acteur de "GoT", ou encore celle où MotherRussia est enfin mise en avant face à des flics ( qui m'a beaucoup rappelé le style de Machete ), et enfin celle de la présentation en comics des vilains, que j'ai précédemment évoquée. La réalisation est quand même très bonne, et participe beaucoup à l'impact du film en lui même ( logique en même temps ).

 

Les méchants sont aussi comiques que très réussis, et c'est une chose très intéressante que de nous avoir sorti une foulée de héros vraiment humains ( leur look est d'enfer... ). Par contre, c'est dommage d'avoir viré Evan Petters, qui interprétait Todd, et de l'avoir remplacé par un acteur qui n'a visiblement pas son talent. Le personnage de Todd change donc clairement, passant à un gars qui nesert à rien et pour lequel on n'épprouve que de la pitié.

 

De plus, il est désormais beaucoup moins attachant. Voilà donc un très bon film. Perso, j'ai adoré et ait ressenti des frissons par trois fois. Quelques défauts existent malheureusement, mais globalement, c'est un sacré travail! Je n'aurai pas pu imaginer meilleure suite.

 

18/20

 

 

 

 

 

Par Florent Pelletier

 

 

 

Les Super-Héros Indépendants ( #3 ) --> Kick Ass 2 ( 2013 )

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents