Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Don Jon ( 2013 ), quand Robin draguait la Veuve Noire...

Publié par pellflorent sur 22 Novembre 2014, 23:48pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Comédie - Drame

 

 

 

 

"Don Jon" est un film ma fois sympathique. On aurait pu rêver mieux, mais force est de constater qu'il remplit très bien son contrat. Et puis un film de ce genre avec de tels acteurs, c'est trop beau pour être vrai! Non mais attendez, imaginez-vous un peu : Joseph Gordon-Levitt, le Robin de "The Dark Knight Rises", assemblé à Scarlett Johansson dans un film sur le thème du porno! C'est juste gigantesque! Ah... Pour toi non? C'est qu'on est bien différent alors!

 

Et pour ce film, je n'avais qu'une peur, que l'on tombe dans le lourd et le gras ( les ricains en ont la spécialité, de ce genre d'écarts ), un peu en mode "American Pie" post 3e ( le dernier des derniers est plutôt bon, soit la réunion. Mais pas du tout, en fait! Et puis, c'était surtout sans compter que c'est Gordon-Levitt lui même derrière la caméra ( pour sa première fois ), et en tant que réalisateur, il devait faire ses preuves, donc ne pouvait pas nous pondre une bonne grosse daubasse. Surtout qu'en plus, il se trouve au scénario.

 

Et là, t'as un peu la recette pour avoir, sinon un bon film, une oeuvre de qualité. Bon, honnêtement, il est vrai qu'au début, le tout est un peu déroutant, presque étrange, carrément peu commun. Disons que de voir des images de pornos pourra en rebuter certains. Mais! Mais, car oui, là aussi y'a un "mais", une fois que vous aurez passé cette petite étape qu'est l'introduction et tout ce qui va avec, je vous promets ( enfin non, je vous garantis, c'est plus joliment dit ) que vous trouverez votre compte dans cette petite comédie dramatique sans autre prétention que celle d'apporter un propos juste sur un sujet plutôt facheux.

 

Alors oui, il ne faudra pas le visionner en espérant finir plié en deux; il est vrai que certaines situations s'avèreront au final franchement amusantes, mais globalement, le tout est trop réfléchi et traite avec tellement de sérieux et de finesse d'un tel sujet tabou qu'il ne pouvait être autrement. Enfin, il ne pouvait l'être entre les mains de Levitt. Proposez ce sujet à un réalisateur/scénariste tel que James Gunn, et vous verrez le résultat final! Ce serait juste dément... Je veux un remake par ce gars!

 

Et donc, comme tu as pu le lire, niveau écriture, Joseph Gordon-Levitt assure comme pas deux, et m'en fait, une fois de plus, certifier que pour une telle approche, il était le plus indiqué. Et puis pour une première, c'est tout juste un sans faute! Sans réaliser ni écrire un chef-d'oeuvre, il nous sert une oeuvre réfléchie, belle, avec un vrai propos, et possédant, en prime, une vraie et bonne mise en scène. Ce petit à du talent, y'a pas à dire! Honnêtement, quand on commence "Don Jon", on ne peux pas s'attendre à pareil résultat.

 

C'est un film atypique, tout simplement. Chose amusante et franchement bienvenue : il brise souvent les règles, et cela, honnêtement, si vous me connaissez un minimum, vous devez savoir que cela m'a énormément plu. Pour une première fois, fallait parvenir à faire aussi bien. Le mec est quand même arrivé à me surprendre, à me divertir, à m'amuser et à m'émouvoir ( si si, un petit peu ) en une heure vingt-cinq!

 

Alors oui, je suis d'accord que la durée est en soit un peu trop courte, mais la fin est tellement bonne et sa morale à tel point juste et belle que moi, personellement, je n'ai pas trop été gêné. Au final, que cherche-t-on vraiment? L'Amour avec un grand A ou l'amour sexuel? Que veut-on vraiment? Un supra-canon ou une femme avec qui l'on est bien? Et c'est ce genre de questions auxquelles le film tentera de répondre, nous proposant une vision étonnante d'une Scarlett Johansson cherchant le prince charmant ( mais envahissante comme aucune autre ) et d'un Joseph Gordon-Levitt en Don Juan ( d'où le titre du film, américanisé pour faire mieux ) insassiable et à la constante recherche de nouvelles conquêtes.

 

L'intrigue est certes discernable dès les dix premières minutes et la conclusion globale est franchement prévisible, mais, et j'en reviens à ce que je vous ai écris tout à l'heure, l'écriture et la narration ( même si cela peut se rapprocher ) sont tellement de qualité qu'on passera outre ces quelques détails, des détails qui m'ont empêché de lui mettre une note nettement supérieure, tout comme l'a causé le degrès parfois trop étrange de certaines scènes ( notamment celles avec les pornos ).

 

Sans trop vous en dévoiler, je tente, tant bien que mal, de vous en offrir mon ressentit, qui se battit justement sur son intrigue et sa vision d'un amour idéal. "Don Jon" est donc un film totalement dépaysant, et, contrairement au métrage "Piégée", cela n'a pas été pour me déplaire. En fait, ce film, en plus d'être un diablement bon essai, c'est surtout du cinéma expérimental.

 

Surprenant à plus d'un titre, voilà une oeuvre qui plaira autant qu'elle décevra. Moi, j'ai été conquis. Malheureusement, je ne l'ai pas été au point d'en oublier ses quelques défauts. Quoi qu'il en soit, je reste sur ma position : Joseph Gordon-Levitt est un futur grand, un gars aussi bon dans son jeu d'acteur, son éciture et sa manière de filmer. Je crois que je suis bel et bien en train de devenir un fan incontesté de ce jeune prodige.

 

15/20

 

 

 

 

Par Florent Pelletier

 

 

Don Jon ( 2013 ), quand Robin draguait la Veuve Noire...

Commenter cet article

Cine7Inne (Alex*56*) 23/11/2014 00:56

Il me tentait comme film, j'ai hésité puis finalement j'ai renoncé ^^ J'ai bien Gordon-Levitt, il a une certaine prestance, d'ailleurs son rôle dans le dernier Sin City était vraiment excellent ! J'essayerai de voir Don Jon, allez good night Flo !

Mina 23/11/2014 00:30

Il faut que je le vois, je pense (tout comme toi) qu'il faut attendre encore un peu et laisser "grandir" Gordon Joseph Lewitt, il était très bien dans TDKR, mais pas seulement pour l'avoir vu dans d'autres petits films indépendants où il s'en sort très bien. Pour Scarlett (je te l'ai peut-être déjà dit) je ne l'ai jamais aimé mais il n'y a que les idiots, cette fois-ci, une idiote ^^, qui ne changent pas d'avis, elle m'a plus que agréablement surprise dans Her (avec sa voix aussi amusante, que touchante avec une touche sexy alors que même physiquement, elle ne me touche pas), il me tarde de la voir dans Under the Skin que j'ai raté au ciné et celui-ci. Pour Lucy, je ne sais vraiment pas et là c'est pas à cause d'elle, c'est Besson, je n'y arrive plus, il m'a tellement déçu (mais en diffusion sur canal, j'essayerai tout de même). Merci pour ta critique et continue sur ta bonne voie sans te soucier du dit site (tu vois de quoi je parle). Bonne nuit Florent et à très vite. Ta fidèle lectrice et bon dimanche :) - de rajouter Tony Danza tient bien le coup pour son âge, j'ai adoré "Madame est servie" ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents