Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Le Point Culture #1 --> Mel Gibson, quand Max rencontre L'arme Fatale...

Publié par pellflorent sur 12 Octobre 2014, 09:58am

Catégories : #Le Point Culture, #Les Grands du Cinéma d'Action

Salut à tous! Mes amis, en ce moment, je réfléchis énormément à ce que je pourrai modifier dans mon blog pour le rendre encore plus complet. Non pas que je le trouve trop peu fourni, mais je cherche toujours le moyen d'innover un maximum, et de vous proposer des choses toujours plus nouvelles et inventives. Et d'un coup, alors que m'est venue l'idée de partir dans un gros retour en arrière sur ces stars du cinéma d'action, j'ai eu l'illumination : vous sortir plusieurs points cultures par mois. C'est quelque chose de franchement long à faire, et comme ils sont constamment accompagnés de critiques, il me faudra du temps pour en sortir de nouveaux. MAIS, je vous promets de ne point vous décevoir, et de trouver le moyen de me montrer régulier. Voila, j'espère que vous apprécierez mon travail ( j'ai dût mettre un truc comme trois jours pour vous le sortir ), et je vous dis à bientôt pour de nouvelles chroniques, et de nouvelles rubriques! Allez, mes amis, que la Force soit avec vous! ( Oui, j'ai rarement fait une intro aussi longue ! ).

 

Le Point Culture

 

Mel Gibson, la star de toute une génération

 

 

A la base, ce premier point culture, je devais le faire sur Schwarzy. Puis, j'avais envie de le baser sur Nicolas Cage. Et enfin, comme je me suis maté le premier "Mad Max" et les quatre "Arme Fatale", j'ai décidé de le consacrer à un grand acteur dont vous connaissez forcément le nom. Et puis, c'est surtout que vous l'avez vu un peu de partout depuis le début de cette chronique. Est-ce la peine de vous le rappeler? Et comme c'est le premier point culture, je vous demanderai d'être indulgent avec moi. Je ne sais pas trop quoi y mettre, si ce n'est sa biographie, et je vous promets de m'améliorer au file des publications de ce genre.

 

Mel Gibson n'est pas né Mel Gibson. Dans ma tête, ça sonnait moins chelou. Enfin, ce n'est pas son nom complet. Mel Columcille Gerard Gibson, voila comment il s'appelle réellement. Oui, je sais, c'est absolument moins classe, mais ça à quelque chose quand, même. Et puis Columcille, y'a que chez lui que tu peux trouver un nom comme ça! Comme quoi, il est vraiment unique.

 

Gigi, ce beau gosse, il est né en 1956 dans les lointaines contrées de Peeskill, à New York. Donc, c'est un New-yorkais. Oui, je sais, j'ai un don pour deviner les choses, pas besoin de me le rappeler. C'est le sixième petit d'une famille de onze enfants ( de bien chauds lapins dans la famille! ) ( six filles et cinq petits gars). Sa mère était irlandaise, son père descendant à la fois des irlandais et des australiens. J'ai rarement vu ça, si ce n'est avec Mickael Fassbender. Mais chaque chose en son temps.

 

Plus tard, tout le petit troupeau déménage en Australie, ou plus précisément dans la New South Wales, littéralement la Nouvelle Galles du Sud. Et comme Mel Gibson n'allait pas se contenter que de voir une petite partie de l'Amérique, il s'en est allé étudier à Sidney, la ville la plus peuplée d'Australie, avec les kangourous et tout ça, dans le but d'obtenir une formation au National Institute of Dramatic Arts. Kangou Junior! Pardon, excusez moi, trop de souvenirs qui remontent...

 

Et comme lui c'est un bon, il y a rencontré Geoffrey Rush ( le bad guy du premier "Pirates des Caraïbes" ) et Judy Davis, une femme franchement peu connue. Mais il a quand même connu Rush avant l'heure, c'est pas rien. Après le collège, en 1976, il débute une carrière à la télévision dans une série, "The Sullivans", et obtient, en 1977, son premier rôle au cinéma, " Summer City". Deux ans plus tard, il interprète celu que l'on connait tous, " Mad Max", véritable consécration d'un jeune acteur en devenir.

 

 

Mais malgré ses grands rôles, Mad Max en tête, Gibson ne parvient pas à percer à Hollywood. Il se lance alors dans l'aventure du "Bounty" aux côtés d'Anthony Hopkins, autre grand, et remake d'un chef-d'oeuvre du cinéma porté par Marlon Brando et Trevor Howard, " Les Révoltés du Bounty". Pas une grande réussite, le métrage tient plutôt ses promesses, mais force est de constater que Mel ne parvient pas à égaler un dixième du talent de Monsieur Brando.

 

Après la fabuleuse réussite du second Mad Max, "Mad Max 2", il enchaîne avec un troisième épisode franchement décevant, "Mad Max au-delà du Dôme du Tonnerre", aux côtés d'une Tina Turner qui fait ce qu'on lui demande. Un bon film d'aventure, mais un Mad Max qui part n'importe comment. La réelle concécration de sa carrière est en fait "L'Arme fatale", sorti en 87, soit dix ans après le premier "Mad Max". Une franche réussite, qui lui vaudra le statut de super-star du film d'action.

 

Quelques séries b suivront, et chaque "Arme Fatale" s'imposera comme un excellent film à part entière, entierrement indissociable du succès du premier. Ils apporteront quelque chose de neuf à la saga, que ce soit " L'Arme fatale 2", le "3" ou le "4". Sa prestation en Martin Riggs, dans le premier épisode de "L'arme Fatale" ( la scène où il est pris en otage, pour ceux qui s'en souviennent, et qu'il pète un plomb ), lui vaudra en 90 un rôle dans le film" Hamlet ". Bon ou pas, je ne l'ai toujours pas vu. Mais son plus grand film reste vraiment "Braveheart", authentique chef-d'oeuvre complètement inattendu et impensable. Mais chaque chose en son temps, on en parlera un autre jour.

 

Mais Mel, au tournant des années 2000, à connu une sorte de déchéance. Pas dans sa carrière, non, dans sa popularité. Parce que monsieur s'est avéré être anti-sémite. Il est vite passé du côté de pariat d'Hollywood, sans ne jamais cesser de nous sortir des films de haute qualité. Et même si l'on n'est pas d'accord avec ses idéaux politiques, force est de constater qu'il a marqué le cinéma de genre, et le cinéma tout court, et que surtout, il a un indéniable talent, et un charisme certain. C'est un grand, un vrai, comme on peine à en faire de nos jours. Et non, Mel, tu n'es pas trop vieux pour ces conneries...

 

Ps : Attention pour ce dernier paragraphe, si j'ai dit qu'il est anti-sémite, c'est seulement parce que je l'ai entendu, ou lu, il y a quelques années. Ne venez pas me frapper de tous les côtés si cela s'avère être faux. Tout le monde à droit à l'erreur, je pense. En tout cas, j'espère que ce premier "Point Culture" vous aura plût et satisfait. Perso, j'ai pris beaucoup de plaisir à vous le rédiger, et je vous retrouve dans quelques jours pour de nouvelles critiques! A bientôt, les amis!

 

 

 

Les Indispensables

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Florent Pelletier

 

Le Point Culture #1 --> Mel Gibson, quand Max rencontre L'arme Fatale...

Commenter cet article

Mina 13/10/2014 22:24

J'adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeee Florent ta nvelle rubrique. Pas besoin de te rappeler ma très grande admiration pour l'un des hommes les plus beaux que j'ai vu voir sur cette planète, peut-être le plus beau (avec mon mari, sinon il va y avoir une petite dispute ^^), bon j'arrête là pour en revenir à ton nouveau billet, une fois de plus, tu m'as redonné le sourire : j'ai fini la journée de ce lundi au dentiste, donc un peu mal aux dents et quel plaisir de tomber sur cette nvelle catégorie et de commencer par lui (il me tarde de lire ta prochain avec mon number one : Christian Bale, tout comme Brando) et que rajouter, tout est parfait dans ce sacré new-yorkais (et oui, bcp l'ignorent et c'est très bien que tu l'ai mentionné) qui m'aura fait rire, sourire et pleurer : sa filmographie est quasi-parfaite à mes yeux (je sais, je ne suis pas objective^^) et mes deux films préférés (avec Max) restent Braveheart et L'homme sans visage mais en même temps, c'est très difficile de faire un classement. Mel a certes ses propres démons (qui m'ont parfois plus qu'énervée) mais il reste un homme (j'ai vu bcp d'interviews de lui) et un réal/acteur très intéressant et très intelligent. J'espère vraiment qu'il revienne sur le devant de la scène, il manque cruellement, surtout et avant tout derrière la caméra. Je suis encore déçue que son fascinant projet sur les Vikings soit tombé dans les oubliettes, je crois qu'il avait l'envie de travailler avec Leonardo DiCaprio mais apparemment, Hollywood n'est pas encore prêt à lui pardonner, ce qui me fait gentiment sourire - je ne reviendrais pas sur son comportement plus que anormal et discutable - mais il n'est pas pire qu'un autre vu que dans ce petit univers hollywoodien, ils sont quasiment tous reprochables ! Encore merci et bravo pour avoir su détourner, avec ton éternel humour, une simple bio. J'aurais dû y penser; les nôtres, du coup, paraissent bien strictes et un peu moroses mais nous n'avons pas ton don pour cette pratique humoristique. Donc encore bravo, pour ton Point Culture, de rajouter j'aime tout particulièrement la superbe photo en noir et blanc du "Bounty" : Magnifaik comme l'aurait dit Christina Cordula (je ne sais pas si tu la connais, madame mode sur M6), à très vite Florent et bonne fin de soirée :)))

pellflorent 20/10/2014 10:02

Ah oui, ça y est, je vois qui c'est! ^^ Pour le sourire, c'est bon, c'est fait ^^ Merci bien, tu as raison :) Mais de rien, de rien :D Bonne journée, et à bientôt!

Mina 18/10/2014 18:28

Pour Christina Cordula, elle travaille sur M6 (c'est un ancien mannequin) qui relooke les gens et depuis son succès télévisuel, elle a deux autres émissions sur les fashionatas de la mode. Ce n'est pas d'un niveau culturel très haut mais cela me détend, Cristina est assez spéciale et prénomme tout le monde "mon chéri" ou "ma chéri" avec son accent brésilien, sans oublier son Manifaik, bref étant tout de même coquette (comme la plupart des nanas) cela m'amuse.J'espère, au vu de ta mauvaise semaine :( que tu vas retrouvé le sourire ce W.E et merci de tes jolis compliments mais ton blog sort aussi des normes grâce à ton style d'écriture, ne change surtout pas, continue sur cette très bonne voie, à nous tous et toutes, nous délivrons des différences, et en cela évitons l'ennui à ceux qui viennent nous lire. donc, à nouveau merci d'avoir démarré cette excellente catégorie avec le plus BEAU ^^ passes un bon dimanche Florent, ah attends, je vais dans ton autre article :)

pellflorent 18/10/2014 18:06

Je viens tout juste de passer une semaine franchement merd*que, et je dois bien avouer que ton commentaire m'a vraiment redonné le sourire. Et quand je lis ton commentaire, la boucle est bouclée ^^ Merciiiiii !!! ^^ C'est pile-poil les remarques qu'il me fallait pour continuer cette rubrique haha ^^ Les vôtres sont plus fournies, je trouve, et me laissent plutôt l'impression d'avoir été faites par des gens qui s'y connaissent vraiment. Moi, je lis ici et là des trucs, et j'essaie de les remodeler, mais votre travail sort vraiment des normes, surement plus que le mien. Et bien non, je ne connais point cette personne. Who is that? ^^ Bonne soirée :)

Cine7Inne (Alex*56*) 13/10/2014 12:03

Bonne biographie revisitée à ta sauce ^^ J'en connais une qui va être contente en tout cas !

Mina 13/10/2014 23:03

Pardon Alex et Florent, je n'avais pas vu vos deux coms, totalement subjuguée par ta nvelle et magnifiqueeeeeeeeeeeee rubrique!!!!!!!!!!! Je vois que tous les deux vous commencer à bien me connaître, et en effet, superbe, superbe, superbe article :))) Bonne fin de soirée Alex et Florent, quel plaisir de partager avec deux cinéphiles aussi sympathiques que vous deux ;)

pellflorent 13/10/2014 18:58

Haha, merci bien! Tout à fait ^^ J'attends son avis :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents