Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Rétrospective : Parce que Marvel, c'est aussi une phase de bides #2 --> Hulk ( 2003 ), géant vert et grand comique... et légume à ses heures perdues!!

Publié par pellflorent sur 31 Août 2014, 14:58pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Rétrospectives, #Science Fiction - Fantastique, #Super Héros - Comics, #Action - Aventures

 

 

 

 

Hulk est peut-être le personnage Marvel le plus instable cinématographiquement parlant. Non non, t'affoles pas, c'est normal que la couleur de la police ( non, pas celle à laquelle tu penses ) soit en vert. En fait, cette apprem, je rentrais de week end, et là, parce que c'est très logique, il y a eu un grand mec balaise dans mon salon, genre qui se tapait la tête contre le mur en mode abruti, et qui a pété une canalisation. Mais ce débile, il a brisé la fiole de rayons gammas qu'il avait dans la main. Et donc, tout chez moi est devenu vert, même moi!

 

C'était nul? Ok... Je reprends. Hulk est peut-être le personnage Marvel le plus instable cinématographiquement parlant. Autant le Punisher n'a jamais vraiment eu de très mauvais films, autant celui là, ce monstre vert, qu'est-qu'il a souffert au cinoche! Ses premières apparitions à l'écran, justement, c'était par la petite lucarne. Pas de vrais films, seulement deux téléfilms ( que je n'ai pas encore vus mais qui me laissent un vague pré-sentiment d'être des nanars ) directement tirés de la série des années 80, avec les mêmes acteurs pour Hulk et Banner.

 

Mais ça, c'était oublier que Hulk, le grand monsieur, faisait partie ( et fait encore partie aujourd'hui ) des personnages Marvel les plus intéressants et surtout, les plus funs! Y'a vraiment pas plus génial de voir un mec tout vert et balaise comme pas deux détruire la moitié de la ville à coups de poing, de tête, de pied et de tout ce qui existe! Et surtout, quand tu vois la gueule de l'Abomination, son Bane à lui, c'était quand même complètement stupide de passer par dessus.

 

Ca l'était d'autant plus qu'il aura fallu attendre le deuxième vrai film sur le personnage pour enfin voir la bête ( et des combats dignes de ce nom ). Mais entre temps, entre les deux premiers Hulk et celui vraiment excellent avec Edward Norton et Tim Roth, qu'est-ce qu'il y a eu? Rien qui mériterait que l'on s'y attarde. Le néant, quoi! Mais bon, je suis un mec vachement sympa ( n'est-ce pas???!!! ), alors, je me le suis maté pour, justement, que vous ne vous le matiez pas.

 

Ce n'est pas tant le fait que le film est, en lui même, une catastrophe qui me dérange, non, c'est surtout parce que c'était le premier vrai film sur le géant ver ( t ), et qu'il s'est lamentablement planté, ne connaissant nullement tout le potentiel du personnage. Et cette incompréhension du héros et de son histoire par l'équipe du film, elle se résume par une seule et unique chose : les chiens mutants. Alors, je vais essayer d'expliquer la situation de manière claire et précise, sans trop casser la baraque.

 

T'as un super personnage comme Hulk ( littéralement super, il est super plus tout que tous les super-héros qui existent et qui sont un minimum super ) qui ne demande qu'une chose, être bien adapté. Pour l'instant, rien de bien fantastique n'a encore été fait, et les méchants du comics attendent en file indienne pour apparaître dans l'histoire, quelle qu'elle soit. Alors s'il te plait, peux-tu m'expliquer pourquoi est-ce tu prends un foutu caniche et deux molosses ridicules en tant que gros méchants ( ridicules? )??? L'abomination, c'était pas assez bien pour toi, c'est ça? Il fallait que tu sortes quelque chose de nouveau, de jamais vu, que t'innoves... et que tu tombes dans le ridicule et le grotesque, dans un What The Fuck des plus abusés.

 

Franchement, je comprends pas là. Et puis quand tu les vois se battre, tous ces zigotos, c'est une "abomination". Mais le problème, c'est qu'il n'y a pas que cela qui coince, dans ce film. Outre un logo Marvel plutôt esthétique, et un bon mystère entretenu au sujet de ce qui s'est passé dans la chambre de la mère de Banner, il n'y a pas grand chose à sauver de ce métrage, le problème étant qu'il surfe ( enfin non, lui, il rampe ), comme presque tous les Marvel qui se sont lamentablement plantés, sur la toile "Spider-Man".

 

Il faut ajouter du temps au film? Et allez, qu'on lui foute des rêves comme dans "Spider-man"! C'est pas assez ressemblant? Et allez qu'on y foute des images numérisées dégueulasses pour montrer ses cellules vertes ( oui parce que forcément, il est vert à l'intérieur, lui aussi, comme mon appart), comme on avait déja fait avec celles de Spider-Man pour justement montrer l'évolution de l'homme. Et ben sûr, qu'est-ce qu'on fait quand on n'a  plus aucune imagination pour les thèmes musicaux? On pompe ceux de Spider-man! Ca parait logique, non? Sauf que là, bien sûr, c'est raté.

 

Mais il n'y a pas que ça de raté, tu dois bien t'en douter, sinon, je ne le démolirais pas comme cela. C'est surtout au niveau du scénar que ça coince, et des acteurs aussi, mais on y reviendra. Déja, l'idée de plus s'intéresser à la jeunesse de notre héros n'était pas mauvaise, encore qu'il aurait fallu bien la gérer et la rédiger correctement. Non, c'est surtout dans les clichés que le film patine. C'est une catastrophe.

 

Et vas y que je nous sert d'horribles discours moralisateurs toutes les cinq minutes ( qui pompent tout à Superman ou Spider-man, genre "tu es né pour accomplir de grandes choses" et "tu as de grandes responsabilités" ) et que les sentiments soient exacerbés pour essayer de nous toucher un minimum. Et ça, vois-tu, ça te conduit à de nombreuses et interminables longueurs, à tel point que tu ne pourras plus les compter, tellement il y en aura et à tel point ton cerveau sera à plat.

 

Bon, heureusement, Hulk arrive dans le paysage. Au bout d'une heure vingt. Je pense qu'on peut-donc certifier que le film commence à 1h20. Mais c'est un film sur Hulk, pas sur l'innintéressante vie de Bruce "Erik Bana" Banner. Et heureusement que le monstre vert arrive, parce que sinon, je ne pense pas que j'aurai tenu encore dix minutes. Outre le fait qu'on ne ressente aucunement la puissance du géant vert ( qui n'a rien d'agressif et ne se fait que pourchasser, il ne pourchasse jamais ), on prie littéralement pour que ne lui vienne pas l'envie de quitter l'écran, et de nous foutre encore une trentaine de minutes d'abominables dialogues.

 

Les scènes d'action sont plutôt bonnes, en majeure partie bien mises en scène par Ang Lee. Mais ce gars, là, cet Ang Lee, s'il y a bien quelque chose qu'il rate, justement, c'est sa mise en scène. Étrange, je sais, surtout que j'ai dit y'a pas trois secondes qu'il faisait de bons combats. En fait, bien qu'il parte dans de bonnes idées ( d'ailleurs plutôt louables ), celles de filmer ce qui se passe sous forme de cases de bédé, il se plante honteusement.

 

Parce que le problème, justement, c'est qu'il ne sait pas le faire, et, tentant de se débrouiller avec les moyens neuronaux qu'il a ( je vous rassure, ce n'est pas un abruti ), nous livre quelque chose de vraiment bancal, à la fois sérieux et à la limite de la parodie. C'est exactement la même chose qu'avec le début, le combat final et la scène de fin, sorte d'épilogue complètement foireux : on tombe dans le nanar le plus abyssal! Et non, je déconne pas, c'est ridicule à tel point que tu vas en rire Oui, tu vas en rire, croid-moi!

 

Mais si ce n'était pas que ça, le sacrilège ne serait pas total, et franchement, pour tout te dire, ce ne serait pas assez drôle! Les acteurs entrent aussi en compte, et c'est la définition même de la catastrophe. Je vais m'amuser un peu avec avec eux, et je ne vous promets pas que ce sera toujours de la finesse hautement réputée de mes critiques ( oui, je sais, je suis un monstre... ). Ca va, ne rits pas, je plaisante! Plus jamais je dis ça moi...

 

Ouais bon, donc, y'a monsieur Banane qui arrive dans le cadre de la caméra, et là, dès le début, tu comprends que le mec, il joue comme un pied, comme une pomme, enfin comme une pipe quoi! Le massacre n'aurait pas été total s'il ne surjouait pas, et surtout, s'il le faisait bien. Non parce que là, c'est un carnage, y'a pas d'autre mot.

 

Et donc, général poireau arrive, la moustache comme une asperge, le cerveau en compote. Il ne joue pas comme le dernier des haricots, mais bon, il faut le dire, ce n'est pas non plus une lumière. Sa fille, née de l'union de monsieur asperge et d'une femme surement courgette, n'a pas vraiment la pêche dans son jeu d'acteur, mais il faut bien avouer que c'est elle qui s'en sort le mieux dans cet infâme potager.

 

Mais ce n'est pas fini, il y a monsieur poire qui arrive ( jdis ça parce qu'il joue aussi bien qu'une poire ), et alors lui, alors lui, non mais alors lui, il est monumental, il faut se le réserver pour la fin du repas! C'est le père de monsieur Banane, qui se transforme en pomme toute verte, et franchement, le goût de son jeu d'acteur est encore plus répugnant que celui de l'autre. C'est surement héréditaire, ça doit être de famille. Non mais y'a qu'à le voir quand il parle à son fils, c'est catastrophique! Le mec n'a pas pris le melon, mais presque!

 

C'est surtout qu'en fait, les pauvres gars, il ne sont pas aidés par de pauvres dialogues enfantins. Mais oui, tu sais ce petit gamin là, qui boit son yop et se marre terriblement en voyant ce film, et bien c'est lui qui l'a écrit! Bon, à la base, c'était surtotu pour se foutre de la gueule des producteurs, mais il l'a quand même fait! Oui!

 

Bon, après, y'a qu'à voir la transformation de Bana en Hulk pour comprendre à quel point le film est irrécupérable. Ils lui ont juste collé un filtre vert sur la gueule de Banner, avec lui qui tremble et qui nous sort un hilarant "Vous me mettez en colère".

 

Bon, si tu veux ne pas trop souffrir en regardant ce film, trouve toi quelque chose à faire pendant les dialogues, je sais pas moi, lis mes critiques ( oui bon, pendant une heure vingt, ça va faire long, mais bon, comme on dit, plus c'est long, et plus c'est bon; ok, c'était nul ), ou va te chercher à manger, ne le prends surtout pas au premier degrés et je te jure, non, je te promets, que tu te trouveras face à une excellente comédie! Parfait pour se taper des délires entre potes!

 

04/20

 

 

Par Florent Pelletier

 

Rétrospective : Parce que Marvel, c'est aussi une phase de bides #2 --> Hulk ( 2003 ), géant vert et grand comique... et légume à ses heures perdues!!

Commenter cet article

Mina 25/09/2014 23:42

Sacré Florent et sacré géant vert, je vais pouvoir aller me coucher avec un grand sourire et plutôt que de compter les moutons pour m'endormir, je vais me refaire tes deux critiques en cinémascope (comme les vieux) pour plonger dans les bras d'Orphée, douce nuit Florent :)))

pellflorent 26/09/2014 18:33

Merci merci! Content qu'elle t'ait autant plût, et qu'elle t'ait aidé à trouver le sommeil ^^ Je pense que je vais continuer sur cette lancée de comique ( enfin, je vais essayer ^^ ), j'aime bien ce style :) Bonne soirée :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents