Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Retrospective Luc Besson #1 : Malavita ( 2013 ), décevant et à des kilomètres du Besson d'avant

Publié par pellflorent sur 23 Août 2014, 10:04am

Catégories : #Rétrospectives, #Thriller - Policier, #Action - Aventures, #Comédie - Drame, #Critiques Cinéma

 

 

 

 

Décevant. Non, j'y vais pas par quatre chemins, ce film est décevant, à tel point que j'ai vraiment la flemme d'y faire une introduction un temps soit peu originale et plutôt longue. Pas de critique romancée pour ce "Malavita", rien d'autre qu'une bonne vieille critique à l'ancienne, plus une critique qu'un avis, reflet d'une déception à la hauteur des espérances qu'on avait tous avant la sortie du dernier Besson, soit disant une sorte d'hommage à ces mythiques films des années 70 à 2000 sur la mafia, tous plus atypiques les uns que les autres, tous trouvant leur place dans la panthéon des meilleurs métrages du 7e art, tous plus cultes les uns que les autres, souvent accompagnés d'acteurs de légendes.

 

Parmi eux, tu pouvais autant trouver du De Niro que de l'Al Pacino, les grands rivaux de l'époque, les maîtres du genre quoi, et d'énormément d'autres têtes connues dont j'ai complètement oublié le nom, faute d'un réveil trop proche et d'un sommeil bien trop minime.

 

Et donc, De Niro, avant, c'était une rock star, le genre de mélange incroyable entre Jim Morrison et Lemy Killmister ( pour la folie, le charisme et la violence ), un badass, un dur de dur, un vrai du cinéma, à qui on ne la fait pas. Tu veux la lui faire? Ok, pas de mal, il t'explosera la boîte crânienne à grands coups de batte. T'en redemande? Ok, il te foutra dans le coffre de sa voiture, deux balles dans le front, une en pleine poitrine. Pourquoi en pleine poitrine? Me demandez pas, je suis pas dans sa tête.

 

Sauf que le problème, c'est que tout ça là, toute cet violence et ce talent, c'était avant les années 2000. Parce que le pauvre De Niro, délaissé par les Scorcese et autres Coppola, beaucoup de réalisateurs prolifiques de l'âge d'or des films de mafieux lui ayant tourné le dos, ce pauvre gars, il se retrouvait tout seul. Et qu'est-ce qu'on fait quand plus personne ne nous aime? De la merde.

 

On se fourvoie, on tourne un peu n'importe où n'importe quand avec n'importe qui, dans n'importe qu'elle production de n'importe quel producteur, et on ruine sa carrière pour payer sa facture d'électricité. Mais le problème, c'est que De Niro n'a jamais été une pipe, il est né petit dans une petite ville ( New York, c'est minuscule, n'est-ce pas ? ) et est devenu l'un des plus grands du monde cinématographique.

 

Au final, c'était pour quoi? Pour enchaîner les direct to dvd, sans ne plus jamais compter les défaites et les échecs, condamné à tourner dans d'infâmes daubes? Il est loin le temps où monsieur jouait les Al Capone face à Costner, les Marlon Brando adolescents, les braqueurs de banque charismatiques, les mafieux violents et sans scrupules, mais avec un minimum d'honneur.

 

Et donc, ce mec, il a été engagé par Besson pour tourner dans un film sur une famille mafieuse qui part s'installer en Amérique. Parrainé par Scorcese, vous imaginez?? Le blem? Besson n'est plus celui qu'il était, au même titre que De Niro. Sa carrière s'est arrêtée en 97, avec "Le Cinquième élément", ne trouvant plus de récits originaux pour ses films. Elle est loin l'époque de "Léon" ou "Nikita". Le truc étant qu'il a engagé trois acteurs pour une comédie, Mister De Niro, Michel Pfeiffer et Tommy Lee Jones, vieillissants mais toujours aussi bons.

 

Et moi, bien sur, en tant que fan des films des années 80, j'ai matté beaucoup de bande-annonces, presque toutes, imaginant que je me trouverais devant un hommage de dingue. J'imaginais, bien sur. Au final? Blagues de beauf, scénario indigeste, vannes lourdingues, mauvais goût insupportable et de multiples foutages de gueule sur le dos des français. Besson s'est vendu aux américains en même temps qu'il a signé la fin de sa carrière.

 

C'est mauvais, lourd, méchant envers les français, que le mec n'essaie même pas de cacher et nous balance directement à la face. En gros, il nous traite d'abrutis congénitaux tous plus xénophobes les uns que les autres, violents à l'école ( c'est vrai que tous les gosses s'amusent à tabasser les nouveaux arrivants; moi jle dis, vive "Kick Ass" ), avec un humour gras ( métaphore sur celui de Besson? ), des mecs méchants et cruels ( les voisins sont vraiment casse burne, mais bon, c'est normal, ils sont français ) et des clichés qui pleuvent un peu comme les hamburgers dans "Tempête de boulettes géantes".

 

Voila, là, le film, je vous l'ai à peu près résumé. Et puis les références, ok, quand elles sont bien faites, mais si c'est pour tabasser un mec à coup de batte juste parce que c'est un escroc ( on est pas tous comme ça en France, je tiens à le préciser, au cas où John et Sarah, les bons vieux ricains qui s'esclaffent devant ces clichés, ne l'auraient pas compris ) pour faire genre comme dans "Les Incorruptibles trop Lol", ou juste pare que ça fait cool, c'était pas la peine.

 

Parce qu'au pire, le spectateur arrêtera le carnage, au mieux personne ne rira ( enfin, ça dépend le type d'humour que t'apprécie, si t'aimes ça, je peux rien pour toi ). Au fond, ça partait d'une bonne idée, et le concept de base était sympa, mais bon, l'humour noir, quand on sait le faire, c'est super cool, mais quand on n'y connait rien, on essaie de l'éviter. Par exemple, le coup de la fille qui tabasse le gosse de son âge à coups de raquette de tennis, ça vous a fait rire, vous? Pas moi.

 

Mais bon, on va dire que je critique énormément, alors je tiens à dire qu'il y a une référence que j'ai trouvé amusante, bien qu'un poil téléphonée, c'est celle sur "Les Affranchis", plutôt bien trouvée et assez drôle. Ah oui, la voix française de De Niro n'est plus la même, et je dois bien avouer que celle ci ne lui va pas du tout. On veut Jacques Frantz, nous! Autre gros problème? Son scénar, véritablement mauvais.

 

Au début, idée de base originale oblige, t'es très enthousiaste. Mais vient la suite, et tout ce qui se passe dans la famille n'est pas là pour faire avancer l'intrigue, non, c'est là pour tenter de te faire rire, pour ajouter des gags, quoi. Comme le trafic de drogue dans le lycée ou la relation de la fille avec le matheux ( qui ne sert à rien, en fin de compte, puisqu'elle n'est pas drôle et n'amène à rien ).

 

Et puis, à la fin, overdose, aucune sous histoire n'est réellement aboutie qu'apparaissent les bad guys, déboulant comme un cheveux sur la soupe. Catastrophe, on a droit à la fusillade la plus molle que j'ai vu dans le genre. Désastreux. Mais bon, quelques répliques qui fusent sont bien envoyées, et les diverses définitions du mot "putain" par le gamin sont plutôt amusantes.

 

Le soucis, avec ce film, c'est que, nous proposant une hilarante comédie rendant hommage à un genre en perdition, on se retrouve au final avec quelque chose d'étrange, sorte d'hybride entre un film qui avait tout pour réussir et un gâchis total, qui, loin de nous faire rire, peine à nous arracher un sourire.

 

07/20

 

 

Par Florent Pelletier

Retrospective Luc Besson #1 : Malavita ( 2013 ), décevant et à des kilomètres du Besson d'avant

Commenter cet article

Cine7Inne (Alex*56*) 23/08/2014 17:28

Il va falloir que je le regarde pour te donner mon avis ! Mais si Besson à la même vision de la comédie que celle de la SF à la Lucy on est mal barré ! Après ce que je déteste dans les films c'est la nana qui tabasse un mec, souvent le gars musclé, tout ça pour combler le cliché de "la femme forte".

pellflorent 28/08/2014 07:56

Impatient de voir Eva Green dans "Sin City", en tout cas! Franchement, là, Besson, il m'a épaté. Bon, après, je comprends que tu n'en attendes rien, mais franchement, j'ai trouvé que c'était un excellent film. A très vite! :)

pellflorent 28/08/2014 07:54

Ok, je vais aller voir ta critique ;) A plus!

Cine7Inne (Alex*56*) 27/08/2014 23:15

Pareil que Mina pour Scarlett Johansson, je l'aime pas plus que ça, et je préfère 100 000 fois une Eva Green qui pour le coup est vraiment envoûtante. Et si tu veux savoir ce que j'ai pas aimé dans Lucy Florent je te redirige vers la critique que j'en ai fait sur mon blog ^^ A plus !

Mina 26/08/2014 00:03

Je ne l'ai pas vu et franchement, je t'avoue que je n'ai pas vraiment envie. Après avoir lu la critique d' Alex (qui n'a du tout aimé) l'envie s'est totalement envolée, je ne crois plus en "Besson" et c'est vraiment dommage, en plus je fais partie de celles (ceux mais ils ne doivent pas être nombreux) à ne pas apprécier Scarlett Johansson (à part dans "Her" avec Joaquin Phoenix où là, pour la toute première fois, elle m'a enchanté), je n'aime ni son charme, ni son jeu d'actrice bref, elle me laisse de marbre (à l'instar par exemple d'une autre actrice que j'adore Eva Green qui, pour ma part, a une présence de "folie" et extrêmement talentueuse) je lirai avec plaisir (comme toujours) ta critique (et qui sait, on ne sait jamais) mais sinon, j'attendrai pour le voir sur canal. Cela fait vraiment longtemps que je ne me déplace plus pour Besson; qt à De Niro,, à part revirement de situations, comme tu le dis et comme je l'ai précisé, qu'il fasse comme le grand Sean Connery qui a eu l'élégance de se retirer en temps voulu. bonne fin de soirée Florent, à très vite :)

pellflorent 25/08/2014 19:26

Perso, j'ai beaucoup apprécié "Lucy". Je ne sais pas si tu l'as vu, mais franchement, j'ai trouvé sa mise en scène vraiment excellente, proche du Besson d'avant. De Niro, quand à lui, devrait vraiment se retirer du cinéma, ses derniers films sont des daubes ( ceux que j'ai vus, en tout cas ). Bonne soirée!

pellflorent 25/08/2014 19:23

J'ai vu Lucy y'a deux jours, et franchement, étrangement, j'ai adoré! Mais demain, j'en ferai la critique, si j'ai le temps, et au moins, tu pourras me dire sur quels points tu trouves qu'il coince :) A force, ce genre de personnages, ça se répète, il n'y a pas vraiment "d'innovation" dans le registre.

Mina 25/08/2014 00:14

Je voulais écrire "De Niro qui s'enlise" :)))

Mina 25/08/2014 00:12

Que rajouter, en effet Besson a vendu son âme à Hollywood et au fameux billet vert et il ne reste plus rien, et il n'y pas que De Niro qui s'ensile, il va de même pour Michèle Pfieffer (l'une de mes actrices préférées) mais qu'est qu'ils sont tous été faire dans cette galère ??? et je rejoins, aussi, Alex, je déteste (d'ailleurs c'est d'un ridicule) la gonzesse (girl power oblige) qui massacre monsieur musclor, bref, Besson a tout perdu de son génie, il en va de même pour De Niro, qui devrait, pour le coup, s'arrêter de tourner et se retirer avec grâce :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents