Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les Grands Films d'Action #38 / Rétrospective Luc Besson #3 : Le Cinquième élément ( 1997 ), ou Besson qui se fait son propre Star Wars...

Publié par pellflorent sur 28 Août 2014, 10:01am

Catégories : #Rétrospectives, #Science Fiction - Fantastique, #Action - Aventures, #Critiques Cinéma, #Robots-Extraterrestres - Voyages spatiaux-Fin du Monde : Invasion Planète Terre ou Destruction Cinématographique?, #Les Grands du Cinéma d'Action

 

 

 

 

"Le cinquième élément" ne m'a jamais vraiment tenté. C'est pas le genre de film que j'aime rater, mais pendant quelques années, je ne me suis pas empêché de le faire. Et pour cause, la scène d'introduction ne m'a jamais plu. Elle fait beaucoup trop nanar, pas assez sérieux, avec des effets spéciaux ( décors et maquillages ) en carton-pâte qui n'engagent rien de bon pour la suite. Sauf qu'il y a pas trop longtemps, il est passé sur France 2, et Dieu que je veux remercier cette divine chaîne de ne pas avoir mis de pub!!!

 

C'est beaucoup trop rare, maintenant, de pouvoir voir des films à la télé sans devoir se taper une à trois pubs ( TF1, vous êtes vraiment de gros trolls ). Et donc, j'ai pu le revoir. Il n'y avait pas grand chose d'autre à la télé, et je n’allais pas rater un Besson encore inédit pour cette débile émission de "Tellement vrai" ( franchement, c'est navrant ). J'en reviens ( oui, après une nuit de sommeil et un temps pour me remettre les idées en place ) et il n'y a qu'un constat à faire pour commencer : qu'est-ce que je suis con!

 

Sans déconner, il t'arrives, toi, de rater de si belles occasions au cinéma? Je m'attendais à une bonne vieille daube, et je suis tombé sur un putain de film de science-fiction, le genre culte et qui te monte pas à la tête, sans jamais trop te la prendre non plus. C'est de la SF joyeuse et bourrée d'action, complètement assumée et décomplexée. C'est simple, t'as qu'à voir les scènes d'action, déja. Elles sont toutes funs et cools, presque trop cools pour le film, à tel point cools que j'en viens à répéter le mot cool trois fois ( à moins que ce ne soit quatre? ).

 

Et puis c'est joyeux comme action, c'est convivial quoi! Les mecs se fusillent, se mitraillent, se pistolent ( ça existe??? ), s'entretuent, font exploser tous les décors, Bruce Willis tuent des aliens, les aliens ne tuent pas Bruce Willis ( et se font tuer par Bruce Willis ), Milla Jovovoich a peur, l'autre parodie de Michael Jackson se plaint et hurle à tel point que t'as envie de foutre sa tête dans le cul d'un méchant ( Mon Dieu Hancock, quand est-ce qu'arrive ta suite? ) et tout ça dans la joie et la bonne humeur!

 

Et c'est clairement ce qu'essaie de nous montrer tonton Besson : ces mecs sont bien trop cools pour nous, à tel point que t'as envie de te battre à leurs côtés et de défourailler du méchant alien à tout va, jusqu'à ce que leur peau soit peinte d'une couleur violette par leur sang... violet. Donc, les scènes d'action, elles envoient du pâté. Et il n'y a pas qu'elles! Il y aussi le look de Gary Oldman.

 

Alors lui, alors lui... Qu'est-ce qu'il envoie du lourd, ce mec! Le pauvre, une apparence comme ça, faut se la payer, quand même! Et faut supporter de vivre avec le lourd, bien trop lourd fardeau d'avoir dû porter un tel déguisement pendant plus de deux heures. Sa coiffure, ses habits, tout est fait pour que le méchant fasse moins méchant que le méchant du très ( peu ? ) méchant d' "Inspecteur Gadget". Au début, on ne le voit que de dos, et là, quand tu le vois pour la première fois, tu te redresses sur ton fauteuil ou ton canapé, et tu cris un "Nooooooo" des plus épiques, à t'en faire pâlir, toi, oui, toi, Luke.

 

Enfin, je sais pas si toi, ça t'as fait le même effet ( si tu l'as vu ), mais perso, j'ai halluciné, carrément. Et quand il s'est retourné, je dois bien avouer que j'ai mis du temps avant de pleinement le reconnaitre. La gueule qu'il se paye, le pauvre... Mais bon, y'a pas à dire, sa prestation est d'or, et son personnage est étoffé de la personnalité de notre cher commissaire Gordon.

 

C'est vraiment L'acteur du film. Il est parfait pour le rôle, démesurément génial en méchant ( comme dans tous les anciens Besson auxquels il a participé, enfin, "Léon" et ce film ). Mais il n'y a pas que lui qui se tape un rôle de taré. Mise à part une Milla Jovovich avec des cheveux "oranges" vraiment excellente dans son rôle ( elle est bien loin d'Alice, et nous livre enfin une vraie prestation, en plus de celle de "Jeanne d'Arc" ), d'ailleurs surement placée là parce qu'elle était la copine de Luc Besson ( mais ça, c'était avant ), il y aussi ce pauvre gars là, cette parodie de Michael Jackson, ce Chris Tucker.

 

Ce mec, je ne l'ai vu que dans les "Rush Hour" qui, n'ayons pas peur des mots, plongent dans le ridicule depuis l'humour débile du troisième et dernier opus. Mais bon, là, il gère et fait son taf, et surtout, il nous fait rire comme jamais. Bon, quelques écarts de surjeu quelques fois, mais quand on connait son personnage et ses dialogues, c'était forcé. Bruce Willis est bon, comme d'hab, mais je le trouve écrasé par la prestation et la prestance du génial Oldman.

 

Et puis, "Le Cinquième élément" est remplit de bonnes idées, tellement que tu ne sais plus où tourner la tête et sur quoi te concentrer. Tout est original ou complètement fou, comme tu veux, à l'instar du déguisement excentrique de Mathieu Kassowitz ou le design halluciné de la ville. Design très original, d'ailleurs, qui nous propose une nouvelle vision du futur de notre société, qui n'est pas si éloignée de la notre; il y a encore McDo!!! Oui, ce n'est pas la fin du monde!

 

La scène au McDo est d'ailleurs vraiment très drôle, un peu comme tout le reste, qui jouit d'un humour plutôt poussé et vraiment très efficace. Les méchants aliens, non mais qu'est-ce qu'ils sont délirants, sans déconner! Je compte même plus le nombre de fois où ils m'ont fait rire! Mais bon, malgré toutes ces bonnes idées, certaines sont vraiment pompées de "Star Wars", la saga fondatrice de notre SF moderne du cinéma. On voit carrément une Twi Lek chanter dans un opéra! Si ça, c'est pas inspiré!

 

Et puis Besson, loin de "Malavita", quel réalisateur! Le mec est français, faut pas l'oublier! En France, la science-fiction, ça n'a jamais été notre truc. Alors quand tu vois un petit nouveau qui débarque avec un film de ce genre, qui a eu l'effet d'une bombe, c'est sûr, tu ne peux qu'halluciner! Ses plans sont stables, beaux, sa mise en scène respire les années 90 ( quel bonheur! ) et il utilise nombre d'astuces de mise en scène toutes plus imaginatives et efficaces les unes que les autres ( la scène avec la valise vide ou le coup de la bombe avec Goldman sont vraiment mémorables, presque d'anthologie ). Excellent film que voila, avec des effets numériques bien meilleurs que ceux en maquillages ou costumes ( qui font vraiment carton-pâte, je déconne pas ). Un classique à voir.

 

17/20

 

 

Par Florent Pelletier

Les Grands Films d'Action #38 / Rétrospective Luc Besson #3 : Le Cinquième élément ( 1997 ), ou Besson qui se fait son propre Star Wars...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents