Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Zero Dark thirty, où qu'il est le monsieur?

Publié par pellflorent sur 19 Juillet 2014, 07:09am

Catégories : #Critiques Cinéma, #Thriller - Policier, #Drame, #Action - Aventures, #Espionnage - Guerre

 

 

 

 

Alors là, je ne sais trop quoi penser de ce film. Je voulais vraiment le voir, j'étais genre impatient de chez impatient, plein d'envies et d'ambitions pour ce "Zero Dark Thirty", tout à fait impossible d'attendre pour le voir. J'adore les films inspirés de l'histoire moderne ( "La chute du faucon-noir" est peut-être l'un des meilleurs que j'ai pu voir ) et de vrais faits divers ( certains s'inspirent juste mais partent dans leur délire ), et je dois bien avouer que j'ai été atrocement déçu par ce que j'ai vu. Pour tout vous dire, je suis même resté sur ma faim.

 

Bon, il n'est pas catastrophique, et je ne l'ai pas détesté, mais c'est principalement que je m'attendais à bien plus, à beaucoup plus. En fait, je m'attendais à un authentique chef-d'oeuvre, à un film passionnant et éprouvant, quelque chose que je n'avais encore jamais vu jusque là, qui innoverait autant qu'elle ferait réagir les foules. Sauf que les foules ont adoré, pas moi.

 

Rien de bien novateur à l’horizon, rien qui fait que j'ai plus apprécié ce film qu'un autre, rien qui fait qu'il se démarque réellement du reste des films de guerre ( peut-être pour son réalisme, mais je vous en reparlerai ), rien qui fait qu'il m'a vraiment marqué. Déja, ce qui est sûr, c'est qu'on est loin du chef-d'oeuvre. Pas de réelle intensité, des plans pas toujours très fins ( réalisme oblige ), dialogues pas vraiment transcendants, des longueurs malvenues.

 

Contrairement à beaucoup, j'ai trouvé la première heure beaucoup plus intéressante que la seconde, cette dernière beaucoup trop décevante à mon goût, parce que c'était justement là que j'avais placé le plus d'attentes ( attentes qui n'ont pas été comblées ). Bon, à par les multiples scènes de torture, je l'ai trouvé beaucoup plus captivante. D'ailleurs, petite remarque, aussi étrange que cela puisse vous paraître, les scènes de torture sont violentes et cruelles mais ne possèdent pas de sadisme. Et c'est cela qu'il faut que les scénaristes américains se mettent en tête : on peut interroger quelqu'un par la force sans se montrer sadique et répugnant.

 

Bon, c'est sûr que c'est vraiment pas agréable à regarder ( normal, bien que ces séquences se révèlent un peu trop présentes à mon goût, histoire vraie oblige ), mais elles trouvent leur utilité et surtout nous révèlent un point important du film et de état d'esprit : il se veut être principalement honnête, sans tomber dans un stupide patriotisme et un lèche-bottisme des plus gavants. Non, là, ils nous montrent la vérité sur l'Amérique et ses méthodes, ainsi que sur la traque du fugitif le plus recherché du monde.

 

Vous pensiez que les recherches ne s'étaient faîtes que dans les bureaux de la CIA et des renseignements américains? Non, elle est bâtie sur le sang versé et les interrogatoires violents. Et justement, cette "honnêteté" est peut-être ce qui m'a le plus plut dans ce film. On ne nous rabat pas les oreilles avec le fait que les mecs sont soit disant les libérateurs du monde ( ils ont du sauver le monde une trentaine de fois des invasions zombies et extraterrestres, c'est pour vous dire les héros que c'est ).

 

Alors oui, à la fin, il y aura une phrase quelque peu ridicule, qui n'est pas sans rappeler les dialogues bien clichés qu'échangent les soldats avant d'aller au front dans n'importe quelle production cinématographique massive américaine ( quelle catastrophe ce "World Invasion" ). Sinon, pour ça, que du bon. Pour le réalisme, je pense qu'on ne peut pas faire mieux dans le style.

 

La mise en scène est vraiment très bien adaptée, avec un aspect documentaire et caméra à l'épaule plutôt bons pour le genre ( bien que je ne l'apprécie guère ), les fusillades sont criantes de réalisme et de fidélité avec la réalité ( aucun artifice hollywoodien, comme les étincelles sur les murs ou le métal, par exemple, c'est pratiquemment du vrai ), des soldats à l'attitude très militaire, et d'autres choses que j'ai oubliées entre temps.

 

Perso, je ne m'attendais pas tellement à un film sur la traque générale de Ben Laden, mais plus sur celle amenant à sa mort, si vous voyez ce que je veux dire. Là, c'est du début à la fin de cette histoire, de son commencement à sa réalisation. Alors certes, c'est très bien fait, mais je n'ai guère apprécié. Ce n'était pas assez intense pour moi, un peu trop de lenteurs qui m'ont quelques fois sortis du film. Et justement, le point qui m'intéressait le plus est celui qui est le moins traité.

 

Sauf que cette fin, un peu trop rapide et manquant de rythme et d'intensité ( faut que j'arrête d'employer ce terme pour ce film ), m'a fait me rendre compte d'une chose. Trop d'incohérences viennent l’entacher, qui m'ont fait me poser des questions sur la réelle pertinence du propos. Tout d'abord, il serait assez pertinent de se demander comment une poignée de bureaucrates comme ces gens peuvent avoir assez de pouvoir pour déclencher cette opération?

 

C'est surtout que lorsque l'on voit avec quelle véracité leurs opposants s'opposent, justement, à ce projet, on pourrait se demander comment les mecs ont fait. Et puis, Ben Laden, on ne le présente plus, c'était l'homme le plus recherché au monde, l'ennemi public numéro un, le genre de gars que ses partisans ne voulaient pas perdre. Ca ne choque personne qu'il n'ait été protégé que par quelques gardes complètement endormis, presque sans armes et pratiquement en habits de chambre?

 

Après, je caricature un peu, mais c'est pour que vous compreniez. Une faiblesse scénaristique, malheureusement, qui ne se trouve pas seule dans ce paysage au fort potentiel de construction. J'espérais au moins voir Ben Laden mais bon, NADA. Je vais juste vous parler d'une dernière, sur laquelle je ne pouvais passer.

 

Ce que je vais dire, c'est purement personnel, et ça pourra ne concerner que moi. Mais vous voyez, dans le film, il y a globalement deux héros, la femme rousse et le mec brun que j'ai vu je sais plus trop où, dans "Gatsby" je crois. Et donc, pendant plus d'une heure et demie, on nous les montre s'acharner sur l'affaire. Et au final, qui c'est qui y participe? Les soldats, aucun d'entre eux.

 

Alors oui, en soit, c'est plutôt logique, mais en tant que divertissement, j'ai plutôt trouvé cela assez frustrant. Mais bon, si ça s'est passé comme ça... Ce n'est vraiment pas le film que j'ai envie de revoir. Mais bon, je pourrai comprendre que vous l'ayez apprécier, parce qu'il faut bien l'avouer, ce film, il possède des qualités indéniables.

 

11/20

 

 

Par Florent Pelletier

Zero Dark thirty, où qu'il est le monsieur?

Commenter cet article

mina 11/08/2014 22:41

Bonsoir Florent, c'est avec un grand plaisir que je retrouve tes critiques et tout comme toi, pour ce premier commentaire, résultat mitigé et bien que j'apprécie la plupart des acteurs, en tête l'adorable Jessica Chastain toujours aussi professionnelle (avec une pensée pour le regretté James Gandolfini) déçue de cette nvelle réalisation d'une bonne cinéaste, je m'attendais à beaucoup mieux de sa part et "Strange Days" (avec le superbe Ralph fiennes) reste mon film préféré de la célèbre réalisatrice ;)

pellflorent 17/08/2014 18:48

Merci beaucoup pour ta fidélité! Un grand plaisir de retrouver tes commentaires aussi, ainsi que ceux d'Alex! Je m'attendais aussi à beaucoup mieux mais bon, on ne peut pas toujours avoir le top du top! Allez, bonne soirée! :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents