Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Transcendance, quand Jack Sparrow déçoit plus qu'il ne divertit.

Publié par pellflorent sur 2 Juillet 2014, 16:11pm

Catégories : #Critiques Cinéma, #Science Fiction - Fantastique, #Thriller - Policier, #Drame

 

 

 

 

Aujourd'hui, c'est la fête du cinéma. Il y a un jour pour la fête de la musique, alors c'est normal qu'à présent, il y en est également un pour le 7e art. On célèbre les trente ans de je ne sais plus trop quoi, j'ai oublié ce que le gentil dragon qui brûle les gâteaux d'anniversaire avait dit avant que le film ne commence. Viens donc l'occasion d'en profiter et de voir ou revoir des films déja vus ou inédits.

 

Et après m'être refait le génial "Days of Futur Past", je m'en vais dans une autre salle, avec de nouveaux billets, et deux potes chaud patates pour se matter un autre film, quoi que deux heures en plus, ça va faire un peu trop à la fin de la journée. On attend que la séance se lance, on revoit le dragon qui ne sait pas souffler, et comme le certifie la pub, aucun animal cracheur de feu n'a été maltraité ( voila, ça, c'était pour les gars de la SPA ), tout ce qui va avec le cinéma débarque sur l'écran, et on a ensuite droit aux premières secondes du truc.

 

Ah oui, et je vais de suite sortir la vanne cramée à trois mètres : "Transcendance" n'a rien de Transcendant. Voila, c'est pondu, lut et oublié. On aperçoit petit à petit les acteurs arriver dans l'histoire, s'incruster gentiment et avec talent aux côtés de leurs potes personnages du film, et deux me surprennent particulièrement. Qu'est-ce-que Cillian Murphy ( l'épouvantail du "Dark Knight" ) et Morgan Freeman ( ce mec est un monstre ) viennent foutre ici? Ce n'est pas du tout leur genre, en plus d'avoir un air béat, preuve qu'ils se demandent pourquoi ils sont venus tremper leurs pattes dans ce marécage bouseux.

 

Alors, après avoir vu qu'ils jouaient sans se prendre la tête, et n'étaient pas du tout engagés pour un sou dans le métrage, une constatation vient à moi : où s'est barré le vrai Johnny Depp, l'Edward aux mains d'argent inoubliable et touchant qui nous avait bouleversé tant d'innombrables fois au travers des oeuvres de l'atypique Tim Burton? A-t-il suivit Charlie? Où doit-on le chercher? On ne va pas se le cacher, il n'est plus le même depuis le succès des "Pirates des Caraïbes", et l'âge semble avoir changé son jeu d'acteur. Bon, il n'a que cinquante ans, mais voila quoi, "Sweeny Todd", c'est loin de nous et très loin de lui, beaucoup trop.

 

Et puis, alors, vient le genre d'intro qui ne me plait pas, que je déteste, d'une inutilité et d'un gâchis des plus complets et recherchés. Ça commence à peine que le mec nous spoil déja la fin. Bon, au début, on ne connait aucun des personnages alors franchement, il faut bien l'avouer, ce n'est pas trop grave. C'est surtout plus tard, juste avant ( ou pendant ) les trente dernières minutes du film, que ça viendra faire quelque chose dans l'histoire. Je vais essayer de ne rien spoiler.

 

Si tu veux, toi, cher lecteur, quand tout commencera, il y aura le genre d'introduction qui t'en dit beaucoup pour au final pas grand chose. Dans l'intrigue, cette séquence aura aussi peu d'intérêt qu'un sèche cheveux pour un chauve. Bref. Et puis, à un moment, il se passe quelque chose, un évènement qui en provoque une quinzaine d'autres, tous plus dramatiques les uns que les autres.

 

Et, dès que ça débute, perso, je ne peux m'empêcher de penser à tout ce qui a été dit au début, et ce n'est pas le pauvre acteur sur la photo qui pourra me faire rerentrer dans le film. Et, dès que je commence à y penser, mon attention se détourne du film, et je débute de réfléchir au scénario entier. Non seulement je me contrefous complètement de ce qui se passe alors, mais en plus je me mets à réfléchir sur le tout et à rechercher les incohérences du scénario. Et concrètement, dès qu'un film commence à nous faire faire ça, c'est vraiment mauvais signe.

 

Alors, soit est-ce du au fait que le rythme ne suit pas, ou alors que le niveau n'est pas suffisamment bon, et qu'il ne possède pas l’intérêt qu'il devrait avoir, mais voila quoi, j'ai complètement décroché. Et qu'on ne vienne surtout pas me dire que c'est injustifié comme réaction ! Sans déconner, quand on regarde un film pendant une heure, qu'on nous rabat les oreilles avec le fait que le perso principal n'est plus qui il devrait être ( le héros quoi, enfin le méchant ), qu'on nous spoil la fin dès le début et que d'un coup, on ne trouve rien d'autre de mieux à faire que d'insister pendant plus de demi-heure sur des évènements déja révélés auparavant, moi, je ne prends pas, et je ne peux surtout pas rester une seule seconde dans le tout.

 

Alors oui, c'est joli comme résultat, mais le fait est que je n'en avais rien à faire. Quand on sort le spectateur d'une oeuvre, on ne peut prétendre le transporter dans son univers ( comme dirait Jenifer... ). Et puis, la fin arrive, enfin le début, et je suis content que ça soit finit, parce que franchement, j'en avais carrément marre. Sérieusement, les mecs ont sortit un truc complètement bancal, entre le bon et le mauvais.

 

Ils n'assument même pas leur création, et pour cela, je suis obligé de lui mettre en dessous de la moyenne. On voit clairement que l'intelligence artificielle qui a prit les traits de Johnny Depp n'a rien d'humain ou de gentil, alors pourquoi changer tout ça et plomber complètement le reste? Le retournement de pensée est complètement impensable, malvenu et inutile. Je vais certes m'attirer les foudres des fans de Depp et du film, mais voila, fallait que ça sorte.

 

"Transcendance" est une oeuvre au potentiel énorme qui se gâche constamment, évitant d'être le chef-d'oeuvre qu'elle aurait pu devenir. Mais bon, pour cela, il aurait fallu le confier à des cinéastes de renommée et de forte envergue, genre les frères Nolan ou je ne sais trop qui, plutôt qu'à un gars qui, en tant que réalisateur, met au point son premier film, loin du chef de la photographie qu'il était avec Nolan réalisateur. Chef photographie est son métier, pas metteur en scène. Raté. Un remake serait utile, pour une fois.

 

08/20

 

 

Ps : Ah oui, et puis, une petite anecdote, le futur n'a rien de futuriste. Soit tu vas au maximum dans ton délire et tu crée ta propre logique, soit tu prends pas trop de risques en restant cloîtré dans un aspect comme celui que l'on connait de nos jours et tu te plantes ( seulement si tu proposes un aspect scientifique beaucoup trop évolué pour l'univers développé ).

 

Vous pourriez également aimer :

Vous pourriez également aimer :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents