Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


X-Men, quand Wolverine débarque...

Publié par pellflorent sur 17 Juin 2014, 17:14pm

Catégories : #Action - Aventures, #Science Fiction - Fantastique, #Thriller - Policier, #Super Héros - Comics, #Critiques Cinéma

 

 

 

 

Voyez-vous, mes chers lecteurs, il existait une époque où les super-héros au cinéma, ce n'était pas du goût de tout le monde, une époque bouleversée par les ravages des quatrièmes "Batman" et "Superman", où l'on regardait les comics avec un air prétentieux et méprisant, une époque où l'on ne connaissait les X-men que pour leur long trajet jusqu'aux années 2000, une époque où Hugh Jackman n'était pas connu pour un sou, où Christopher Nolan n'était qu'un nouveau venu sans réelle expérience, et où les X-Men venaient de se former, et étaient encore unis et entiers, une époque où les humains ne les avaient pas presque tous exterminés, et où les pauvres mutants surpuissants pouvaient s'affronter sans que les humains ne viennent les en empêcher en leur foutant des ballons dans les roues ( oui, je sais, ce n'est pas cela, mais vous vous vous rendrez compte que j'ai mes propres expressions ).

 

Et alors, en ces temps reculés du début des années 2000, on ne pariait pas un crédit sur cette adaptation du mythique comics de Jack Kirby et Stan Lee, et le tout était assez mal partit, avec changement de réalisateurs pour le projet et tout le bastringue qui va avec.

 

Et puis, explosion au box office, avec à peu près 300 millions de recettes dans le monde, si mes chiffres sont bons ( ou un peu moins ), succès populaire, le film devient culte, les gens adorent, les X-Men sont entrés dans l'histoire du cinéma, Marvel passe devant DC Comics, et les super-héros ont enfin une réputation solide aux yeux des adultes et des cinéphiles, soit, "X-Men", c'est comment faire d'une pierre-deux coups : on en choppe un max, d'argent, bien sur, et on révolutionne un genre tout entier, parce qu'on ne peut pas se contenter que de faire de l'inédit et rien que de l'inédit, il faut aussi tout chambouler. Quoi? Ce ne serait pas drôle, sinon!

 

Et dans tout cet imposant succès, une destinée a été toute tracée d'avance, et ce dès la première seconde d'apparition de cette personne atypique et charismatique. Vous voyez de qui je veux parler, n'est ce pas? Chose impressionnante, Jackman est parvenu a imposer son style et son importante personnalité au film et à la saga toute entière, devenant dès lors le symbole le plus représentatif et le plus emblématique d'une série de films qui n'a pas cessé, aujourd'hui encore, de nous surprendre et surtout, surtout!, de nous en mettre plein la vue, constamment animée par des effets numériques dantesques et des acteurs tous plus attachants et uniques les uns que les autres.

 

Non parce qu'on ne va pas se mentir, Wolverine au cinéma, c'est par définition Hugh Jackman, et Hugh Jackman c'est presque par définition Wolverine. Parce que oui, il tient là le rôle de sa carrière, celui qui l'a fait connaître et lui sied le mieux. Là, il se lâche et nous offre une prestation aussi géniale que surprenante, avec tellement de charisme et de présence à l'écran!

 

Ici, on dirait vraiment un animal, le genre fauve solitaire en quête d'une proie ou prêt à tout pour se défendre ( ses yeux et l'expression gravée sur ses sourcils ( ça fait bizarre, dit comme cela ) offriront notamment cet aspect ), et puis il est tellement bon pour le rôle! Sans déconner, je ne vois personne d'autre meilleur que lui pour prendre les rênes de ce personnage cultissime!

 

Le pire ( ou le meilleur, cela coule de source, un peu comme le sénateur Kelly, et ceux qui auront vu le film comprendont ce que je viens de dire ) c'est qu'il a presque le même visage que le Logan du comics ( à 85% à peu près ), et je n'ose même pas imaginer l'instant où il déclarera qu'il abandonnera le rôle de sa vie. C'est presque le principal intérêt de ce film, qui possède ce que j'appelle l'effet "Game of Thrones", et ceux qui ont revu les précédentes saisons plusieurs fois sauront peut-être de quoi je veux parler.

 

En fait, si vous voulez, dans "GoT", à chaque fois qu'on reverra les quelques premiers épisodes de la première saison ( surtout avec la famille Stark ), on ne pourra qu'avoir un pincement au coeur et une triste pensée pour ce qui leur arrivera par la suite, une ou deux saisons plus tard, ou quelques épisodes après. Eh bien ici, c'est exactement la même chose.

 

Il sera vraiment triste de voir l'équipe au grand complet avant les évènements dramatiques des second et troisième épisodes de la saga, qui ont vu la disparition de beaucoup des membres de la célèbre équipe. Bon, c'est pas aussi intense et tragique que dans "GoT", mais cela a son effet, ça, c'est sur!

 

Sauf que le soucis avec cet "X-Men", c'est qu'il est, aussi étrange que cela puisse paraître, loin d'être le meilleur de la saga. Bon, il n'est pas le moins bon, et bien qu'il possède l'effet de surprise de cet univers jusque là inédit au ciné, son scénario inexistant vient le foutre plus bas que terre. Mais bon, c'est le seul et principal défaut que j'ai retiré du film.

 

Et si vous doutez de s'il faut voir ce premier volet ou non, je vous dirai oui pour une seule et unique scène, celle de la rencontre "Malicia-Wolverine",  avec un match de boxe des plus cultes et des mieux filmés, avec suffisamment de talent et de mystère pour qu'on ne découvre pas le nouveau look du tout nouveau Jackman d'une manière trop rapide et pressée, avec assez de finesse et de fluidité.

 

Bon, il y a aussi celle de la séparation dramatique de Magneto et de ses parents, dramatique et magnifique, avec une mise en scène et une écriture de dingue, aussi tragique que touchante ou émouvante, nous prouvant une seule et unique chose, ce film se démarque de ses, jusque là, trop rares concurrents en nous proposant une approche toute nouvelle du genre, qui nous fait comprendre que même dans un univers de comics, on peut se servir des déportations et du régime nazi comme d'une entité monstrueuse qui conduit certains enfants à devenir cruels et à ne plus rien attendre de la vie ( ici, Magneto ), à les traumatiser quoi, plutôt que de justification d'un méchant aussi cruel que stéréotypé.

 

Une morale puissante arrivant dès la scène d'introduction, donc, qui aurait généralement beaucoup plus sa place dans du cinéma d'auteur que dans du ciné de comics. Un film génial et à vous recommander sans même hésiter.

 

16.5/20

 

 

Par Florent Pelletier

Vous pourriez également aimer :

Vous pourriez également aimer :

Commenter cet article

LAMBERT Alexandre 19/01/2017 11:14

je suis d'accord avec ce que tu dit sans ce film pas de Spiderman de Raimi, Wolverine devient l'un des piliers de cette saga mais ce que je préfère ici c'est plutôt la relation ambiguë qu'entretiennent Charles Xavier et Erik Lernsherr tantôt amis tantôt ennemis un peu comme celle qu'entretenaient Martin Luther-King et Malcolm X.

Culture Geek 20/01/2017 07:26

Exactement ! Le parallèle est bien posé.

SoOkie3 22/06/2014 19:16

Un tournant dans les films de super-héros des années 2000. Il sortira avant l'énorme succès Spiderman de Sam Raimi et surtout avant le 11 septembre. C'est vrai que Wolverine prend une certaine place dans les films X men et que sa relation entre Malicia est sympathique. N'oublie pas la relation "centrale" entre deux piliers de l'histoire : Magneto et Professeur X. Amis/ennemis voulant s'intégrer dans un monde (thématique :discrimination). Le scénario ou du moins l'intrigue développe un fond avec intelligence et montre comment les deux clans agissent : l'un s'exprime dans la violence et l'autre dans la paix. Rendre les humains mutants est une leçon donné par Magneto (vengeance aussi par son passé) aux humains. etc Des critiques web par des passionnés de cinéma parlent mieux que moi sur ce sujet et cela peut être intéressant aussi. Je donne quelques liens mais tu en fais ce que tu veux :)

MJ:

http://vimeo.com/96315236

Matt d'Etat critique:

http://www.youtube.com/watch?v=KILTNAUXw_s

pellflorent 01/07/2014 09:56

"N'oublie pas la relation "centrale" entre deux piliers de l'histoire : Magneto et Professeur X. Amis/ennemis voulant s'intégrer dans un monde (thématique :discrimination). Le scénario ou du moins l'intrigue développe un fond avec intelligence et montre comment les deux clans agissent : l'un s'exprime dans la violence et l'autre dans la paix. Rendre les humains mutants est une leçon donné par Magneto (vengeance aussi par son passé) aux humains." Merci pour cette petite ( grande ^^ ) correction. En effet, j'ai raté certaines, notamment la relation Xavier-Magneto, mais je parlerai de cette dernière dans ma prochaine critique sur "X-Men 2". Je connais Etat Critique, c'est vraiment très bon!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents