Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les DTV d'Action #3 / La Daube du jour / La Course aux DTV #30 --> Hard Rush

Publié par pellflorent sur 2 Juin 2014, 17:00pm

Catégories : #Action - Aventures, #Drame, #Thriller - Policier, #Critiques Cinéma, #Les Grands du Cinéma d'Action, #La Course aux Téléfilms

 

 

 

 

Dans le registre des téléfilms pas terribles, il y a ceux qui essayent de se faire passer pour des films et qui échouent, ceux qui s'en foutent complètement et ceux qui y parviennent un tant soit peu. Généralement, les meilleurs sont ceux de la dernière catégorie, tant le travail qu'ils fournissent est incomparable par rapport à celui des deux autres. Sauf que ceux qui n'en ont rien à carrer sont très souvent les plus drôles et les plus divertissants car eux, comparer à leurs concurrents, ne se prennent jamais au sérieux, à la manière de ces mythiques films de requin qui n'ont cessé de me faire éclater de rire devant mon écran.

 

Et vous l'aurez compris, "Hard Rush" n'appartient pas à cette deuxième classification, plutôt à la troisième. On pourra lui reprocher le fait qu'il se prenne pour ce qu'il n'est pas, à savoir un film sur la mafia, un vrai, et il est vrai qu'il pourra, à certains passages, paraître un peu lourd. Non parce que les mecs, oui, vous là, vous qui êtes à l'origine de ce film, il aurait fallu que vous sachiez, avant de l'écrire et de le réaliser, que pour faire un long-métrage sur la mafia, il est impératif de posséder une bonne réalisation et un très bon scénario, en plus de dialogues de qualité.

 

Ici, c'est presque tout le contraire, à l'exception de la réalisation qui, bien que pas terrible, se veut largement supérieure à celle des autres films du genre, "Blood of Redemption" étant au final le best, le boss, dont je ne tarderai pas à vous faire la critique. Bon, les plans de caméra ne sont pas terribles, mais la qualité de la caméra est suffisamment bonne pour que le tout fasse moins fauché que d'habitude. D'ailleurs, le réalisateur enchaîne les plans, lors des séquences d'action, de manière censée être assez réfléchie pour qu'on ne remarque pas la lenteur et la mollesse des coups portés.

 

Sauf que, petit problème, ici, c'est raté. Ça l'est même complètement. Non parce qu'avec cette énergie, le soucis, c'est que le tout devient complètement soporifique et lassant au bout de dix secondes, tellement qu'on en viendra à espérer que les scènes de baston ne reviennent pas trop souvent. Bon, le scénario n'est également pas à la hauteur des attentes. C'est presque à se demander s'il a été réfléchit et, encore pire, s'il existe réellement.

 

Non parce qu'il n'y a pas la moindre évolution tout du long. Aucun personnage n'est jamais approfondit ou ne serait-ce que développé, et l'histoire se révèlera au final vide et fade. Ah oui, et puis les dialogues, aussi, cela va de soi. Ils sont soit catastrophiques soit pas trop mauvais, mais jamais réellement bons. Oh, les gars, c'est quoi cette séquence sur les Looneys Tunes, sérieux?! Alors oui, peut-être que les dialoguistes et autres scénaristes portent une admiration vénérative à ces personnages de cartoons, mais de là à parler d'une scène d'action, à la manière du génial "Desperado" ( sauf que dans "Desperado", c'était classe ), sous forme de récit de Bugs Bunny, faut pas déconner non plus!

 

Alors oui, au début, cela pourra un tant soit peu amuser, mais passées les trois premières secondes, l'insistance de la chose vous gavera plus qu'elle ne vous fera rire. C'est répétitif et inutile, tellement que la raison de placer telle séquence dans tel film ne pourra s'expliquer que pour remplir la courte durée du truc. Un peu comme les scènes de sexe, en fait, qui sont d'une inutilité flagrante et navrante.

 

Ah oui, et puis, comme pour la plupart des direct-to-dvd, l'affiche est atrocement mensongère. Dans l'une d'entre elles, on voyait Lundgren, Jones et Couture en mode "mecs badass, vénérs et détèrs" ( qui se trouve tout en bas de ma critique ), alors que dans une autre, on apercevait un mec de dos, visiblement Vinnie Jones, l'air déterminé et agressif, le poing serrant fortement son fusil à pompe, juste devant un Randy Couture en train de tabasser un mec, le tout sur fond de lumière enflammée ( au haut de la page ).

 

Dès lors, je me disais que j'allais voir un film d'action bien nerveux et remonté jusqu'aux épaules, soutenu par un trio de gros bras du cinéma, tous plus imposants les uns que les autres, et qui allaient casser la tête à des dizaines de mecs. Et bien, au final, rien du tout. Pas d'action, des fusillades sans énergie et un trio sous exploité ( surement dût à leur coût, le budget étant déja parti dans le prix de la caméra ) font que ce film, en fait, c'est une grosse arnaque!

 

Non parce que niveau inutilité profonde, je ne vois pas qui pourrait battre Vinnie Jones dans ce film. Ah, et d'ailleurs, je n'ai toujours pas compris ce qu'il venait foutre dans ce film, car son rôle n'apporte rien au tout et il disparait au bout de je ne sais plus trop combien de temps.

 

Outre des dialogues parfois trop lourds, "Hard Rush" jouit d'une réalisation meilleure que celle de "Rampage" d'Uwe Boll ( bon, c'était pas dur, je vous l'accorde ) et d'un casting trois étoiles complètement sous exploité. Il est assez sombre et violent, et possède un scénario vraiment pas terrible. Je ne pourrai vous le conseiller, en fin de compte.

 

06/20

 

 

Par Florent Pelletier

Vous pourriez également aimer :

Vous pourriez également aimer :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents