Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les DTV d'Action #5 / La Course aux DTV #32 --> Killer's game

Publié par pellflorent sur 16 Juin 2014, 16:05pm

Catégories : #Action - Aventures, #Critiques Cinéma, #Les Grands du Cinéma d'Action, #La Course aux Téléfilms

 

 

 

 

Bon, dans le genre acteurs de films d'action qui sortent directement en video, il existe quatre seigneurs : Cuba Gooding Jr ( si vous ne le connaissez pas, faîtes vos recherches, sa tête ne devrait pas vous être inconnue ), Steven Seagal, Dolph Lundgren et Steve Austin. Ces mecs sont des monstres du genre ( bien que ce ne soit guère flatteur ), et ils semblent condamner à rester dans ce registre peu valable et qui ne rapporte rien, si ce n'est une réputation minable dont personne ne voudrait.

 

Et cela, c'est principalement confirmé par la carrière de barge de Steven Seagal, auquel, je pense, on pourrait  assener l'oscar du Hall fame de la trajectoire cinématographique la plus... catastrophique. Mais le sujet n'est pas là. S'il existe une autre personne dans ce registre qui ne parvient pas à se dépatouiller de cette renommée internationale, c'est bel et bien Dolph Lundgren, éternel acteur de séries b aussi daubesques que débiles.

 

Et lorsqu'il a été annoncé, à travers l'affiche même du film, qu'il s’associerait à Steve Austin le temps d'un affrontement et d'une mise à mort, je ne pouvais qu'être curieux et surpris. Imaginez-vous, lorsque deux maîtres du genre se battent dans un long-métrage, on ne peut que s'attendre au meilleur. Et ici, on n'a pas le meilleur. Bon, on n'a pas le pire non plus, mais il faut avouer que c'est quand même un poil décevant. Attention, le résultat est quand même plutôt bon, mais pas autant qu'il aurait pu l'être.

 

Alors oui, il est certes un tant soit peu soigné, mais il donne trop l'impression de rester cloitrer comme étant un direct-to-dvd sympathique plutôt que comme un film à part entière, qui se rapprocherait bien plus du cinéma, du vrai, que des dtv pas terribles, à l'image d'un certain "Hard Rush", pour ne citer que lui. Bon, il fait quand même moins téléfilm que la moyenne, mais ce n'est pas pour cela qu'il fait long-métrage cinématographique. C'est d'ailleurs surement du à son manque de budget.

 

Le principal point fort de ce "Killers Game", ce sont ses scènes d'action. Car oui, elles sont bien faîtes et plutôt bien tournées, suffisamment pour que les combats paressent crédibles et réalistes. Et justement, ils le sont. Ils font presque tous vrais, sont réalistes et très bien filmés. Les affrontements et les plans de caméra qui les accompagnent sont étudiés de façon à ce qu'on ne voit pas l'imposture de la simulation. Les impacts de balles sont plutôt bien faits, notamment sur les bad guys, rappelant sans mal ceux des séries b des années 90.

 

Pas trop d'explosions, moyens condamnent, mais les tirs et les coups se comptent par dizaines. Et c'est là que les deux acteurs entrent en scène, provoquant encore plus de morts et de destruction. Dès le début, le réalisateur nous montre l'ambiance du film. Après un générique plutôt bien fait et assez original, il nous livrera une scène d'action et de combats suffisamment divertissante et mouvementée pour paraitre bien plus qu'une banale séquence d'introduction. Et justement, autre premier constat qu'on peut se faire dès lors : la bande-son est très bonne, on ne va pas se le cacher.

 

C'est même étonnant d'entendre à quel point elle est dynamique et recherchée. Vraiment, là, c'est sur, c'est de l'excellent, du tout bon comme je le dis souvent. Et comme je l'ai déja dit, c'est à partir de là qu'on verra nos deux acteurs favoris entrer en scène. Bon, Lundgren mettra son temps à arriver dans le mouvement, mais cela fait tout de même plaisir de voir notre Stone Cold casser la gueule à de pauvres méchants qui ne lui avaient jusque là rien demandé.

 

Austin est toujours aussi charismatique et bestial, nous livrant comme d'habitude une bonne prestation de héros impassible et brutal, qui n'en démord plus de fracasser des crânes. Lundgren aussi est toujours aussi bon, bien entendu, mais comme il est largement moins présent que son adversaire, j'ai largement moins de choses à dire dessus. Étrangement, il passe son temps à parler fruits. Il mange fruits, il respire fruits, il parle fruits. Surprenant lorsqu'on sait que c'est lui le bad guy en chef... C'était peut-être pour le rendre plus humain, mais on ne va pas se le cacher, c'est complètement raté. Tentative vaine et inutile.

 

Et leur affrontement final sera assez efficace et suffisamment à la hauteur des attentes pour convaincre et faire plaisir. Il est violent et brutal, un peu comme le reste du film quoi. Puisque j'y pense, les dialogues sont étrangement plutôt bons! Je m'attendais à des répliques débiles, sans aucune finesse ou recherche, et au final, je suis tombé sur des dialogues plutôt bons et convenables, chose surprenante pour le genre.

 

Les ralentis sont plutôt efficaces et bienvenus, ajoutant une touche plutôt artistique au tout. Non, franchement, "The Package / Killers Game", c'était vraiment plutôt pas mal! Pas un chef-d'oeuvre, mais je l'ai apprécié, et dès qu'il a pris son rythme, son niveau se rehausse subitement. Ah oui, et avant que je ne termine, le coup de tête de Stone Cold est monstrueux! Alors là, c'était violent...

 

12/20

 

 

Par Florent Pelletier

Vous pourriez également aimer :

Vous pourriez également aimer :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents