Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Les Grands Films d'Action #29 --> Hot Fuzz

Publié par pellflorent sur 18 Mai 2014, 07:01am

Catégories : #Comédie - Drame, #Action - Aventures, #Critiques Cinéma, #Thriller - Policier, #Les Grands du Cinéma d'Action

 

 

 

Tout d'abord, je tiens à m'excuser de mon inactivité sur ce blog. Je reviens d'un voyage d'à peu près une semaine, et comme j'ai été débordé de boulots et d'interros, je n'ai rien pu rédiger, pas même une critique! Mais ne vous inquiétez pas, à présent, j'ai beaucoup plus de temps et je vous ai réservé de nouvelles critiques ainsi que quelques nouvelles rubriques! Mais parlons désormais de "Hot Fuzz", film que j'ai découvert il y a de cela un mois et que j'adore!

 

Ah "Hot Fuzz", cette comédie géniale qui m'a tant fait rire à des occasions presque trop récurrentes. Que de souvenirs de ce long-métrage hilarant, à l'humour débridé et génial, à la finesse sans précédent, qui n'a trouvé son égal que dans "Shaun of the Dead", "Tucker et Dale fightent le mal" et enfin "Le Dernier pub avant la fin du monde". Oui, ils forment le quatuor des meilleures comédies de genre, et, pour l'instant, ne sont pas prêts d'être délogés de leur trône!

 

Je pense bien que "Hot Fuzz", deuxième épisode de la trilogie "Wright-Pegg-Frost" ( oui, elle ne s'appelle pas comme cela, mais c'est la façon dont je la nomme ), est bel et bien le meilleur des trois. Mais pour que cela rende mieux, je l'appellerai la "Trilogie du pub". Encore mieux filmé que "Shaun of the Dead", beaucoup plus drôle que "Le Dernier pub avant la fin du monde", ce long-métrage est réellement génial. Non mais sérieusement, avant "Hot Fuzz", je n'avais jamais autant rit devant une comédie policière d'action ( je ne parle pas des comédies en général, parce qu'en France il y a de la concurrence, et "Tucker et Dale" nous réservait également de nombreux éclats de rire ).

 

Et puis c'est de l'humour anglais, donc pour ceux qui adorent les jeux de mots bien placés et d'une finesse exemplaire, vous serez servis plus que de raison, et ce jusqu'à ce que vous n'ayez plus faim! Le cultissime "La vie, ce n'est pas du gâteau pour tout le monde" est vraiment tordant, tellement drôle que certains ne pourront plus se retenir de rire. J'en ai eu mal à la mâchoire, exactement comme pour "Tucker et Dale" et "Shaun of the Dead".

 

Là, c'est sur, on tient bel et bien une perle du genre, une de ces oeuvres que vous ne pouvez oublier, même un mois après l'avoir vu. Et pour preuve, cela fait déja plus d'un mois que je l'ai visionné, et je m'en souviens encore tellement bien que je vous en fais aujourd'hui la critique. Le rythme du tout est d'ailleurs très rapide, à tel point qu'on le dirait effréné, ou tout simplement chouté au speed, ou à amphétamine ( on va garder le speed je crois ).

 

Dès les premières scènes, vous serez surpris par la vitesse du truc, d'ailleurs au début très déroutant, mais tellement plaisant lorsque l'on est prit dans le moule et qu'on commence à s'habituer à la chose! Le fait d'appeler les supérieurs au téléphone et de les voir débouler dans la seconde est à un tel point surprenant, au départ autant étrange et dépaysant qu'original et inédit. "Hot Fuzz" est d'ailleurs le long-métrage le mieux coupé que j'ai pu voir de toute ma vie.

 

Attention, je n'utilise pas d'hyperbole, je n'exagère pas,  je le pense vraiment, ce film est doté d'une façon d'enchaîner les scènes uniques et authentiquement impressionnante. C'est bel et bien la première fois que j'ai vu des séquences se suivre aussi rapidement, avec tant de vitesse et d'intensité que cela en devient dingue!

 

Outre des ellipses beaucoup plus présentes que dans n'importe lequel des autres long-métrages sortis à ce jour, "Hot Fuzz" jouit d'une mise en scène fluide et recherchée, qui s'impose comme étant la meilleure de toute la "Trilogie du pub". J'aime beaucoup beaucoup ces séquences où le héros disparait du côté gauche du plan de caméra et réapparait à la droite d'un autre, dans le même mouvement qui laisse présager que tous sont liés. Alors oui, je sais que cela ne rend pas spécialement dit ainsi, mais c'est très dur à expliquer, il faut le voir pour le comprendre.

 

Donc, vous l'aurez compris, empressez-vous de le visionner! Le scénario est quand à lui plutôt simple mais se révèle au final très efficace. Alors oui, on ne regarde pas les comédies pour leur intrigue, mais celle là nous réserve des retournements de situation certes prévisibles, mais qui nous surprennent tout de même. En effet, les scénaristes nous balanceront un rebondissement auquel on s'attendra et comblera cette mini déception par un autre imprévisible. Et cela, c'est fort.

 

Les mecs parviennent quand même à surprendre alors qu'ils avaient échoué deux secondes plus tôt! Chapeau bas. Et si on cherche à visionner "Hot Fuzz", c'est principalement pour son humour. Et cela, comme vous l'avez déja lu, il le réussi à merveille, avec une maîtrise exemplaire qui ferait rougir de jalousie toutes les autres pseudos productions comiques américaines ( oui, je sais, il est anglais ). Mais "Hot Fuzz" est à peu près comme "Shaun of the Dead" : c'est un énorme hommage aux film de genre. Là, on s'attaque aux films policiers.

 

Tous les bons y passent : "Point Break", "Bad Boys 1 &2", "L'arme Fatale", "Scream", les Seagal, les Van Damme et tous ces autres long-métrages cultes et célèbres du genre. "Point Break" sera celui dont ils parleront le plus et auquel ils feront des références encore plus énormes et ouvertes. Que dire de plus?

 

Les acteurs sont tous excellents, notamment Martin Freeman, avec une coiffure improbable et inassumable, Simon Pegg et bien entendu Simon Frost, qui forment tous deux un duo inoubliable, comme d'habitude, la fin est géniale et complètement inattendue, et il joue habilement avec les clichés du genre, à l'image du héros qui retire ses lunettes ( généralement des Ray Ban, on ne se demande pas pourquoi ) et, avec un regard de vainqueur, déblatère un nombre de punchlines à la seconde hallucinant.

 

Il se moque des autres avec gentillesse et bienveillance, sans pour autant les ridiculiser. Vous l'aurez compris, j'ai adoré "Hot Fuzz", et je ne peux que vous le conseiller. Si vous êtes friand de ce type d'humour, vous éclaterez de rire. Sinon, je vous le recommande tout de même, car il est proche du chef d'oeuvre de l'humour. Culte.

 

17.5/20

 

 

Par Florent Pelletier

Les Grands Films d'Action #29 --> Hot Fuzz

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents