Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


Silent Hill

Publié par pellflorent sur 25 Avril 2014, 09:08am

Catégories : #Epouvante - Horreur, #Thriller - Policier, #Critiques Cinéma

 

 

 

Wow... Wow... Je viens tout juste de voir "Silent Hill" premier du nom et pardonnez moi pour l'expression, mais je reste sur le cul! Alors là! C'est vraiment éprouvant comme film, ça c'est sur! Rarement je n'ai été autant perturbé, à un tel point oppressé et étonné qu'avec cette oeuvre mêlant habilement fantastique et thriller d'épouvante. Bon, pour tous ceux qui ne le sauraient pas, ce "Silent Hill" réalisé par Christophe Gans, qui est à mon goût l'un des cinéastes français les plus talentueux, est la première adaptation cinématographique d'un célèbre jeu-vidéo éponyme, réputé comme étant l'un des jeux les plus effrayants et glauques jamais mis au point.

 

Et si l'univers de l'adaptation vidéo-ludique est si étendu dans le cinéma, c'est parce que cela rapporte un max de pognon, d'oseille ou d'argent, enfin appelez cela comme bon vous semblera, et qu'on est sûr que même si le résultat est très mauvais, les fans de la première heure du jeu adapté viendront quand même le voir.

 

Pour preuve, on pourrait prendre comme exemples des films pas toujours bons mais qui ont quand même fait gagné un maximum à leurs producteurs, scénaristes et autres réalisateurs, avec, en première place, le premier "Resident Evil", récoltant quand même 102 millions de dollars dans le monde pour une modique somme de budget s'élevant seulement jusqu'à 33 millions de dollars, ou encore "Hitman", avec moins d'efficacité, qui, pour un budget de 24 millions de dollars, en a rapporté seulement un peu plus de 38 sur le sol américain.

 

Bon, parfois, certains films sont un odieux four, comme "Lara Croft" ou encore "Doom". Bref. Souvent, l'adaptation n'est pas bonne, pour ne pas dire catastrophique, comme pour "Far Cry" ou encore "House of the dead", qui ont connu ce que je considère comme les pires daubes cinématographiques sorties à ce jour et tirées d'un jeu. Les bonnes retranscriptions sont rares, et "Silent Hill" est visiblement l'une de ces exceptions.

 

Alors, pour tout vous dire, je n'ai jamais joué au jeu, et je dis seulement ici que c'est un très bon film, pas l'une des habituelles daubes que l'on peut croiser sur notre chemin. Je ne vous parlerai donc pas du film par rapport au jeu, et ainsi, je pourrai plus me concentrer sur le côté cinématographique et artistique. Si "Silent Hill" possède un réel point fort, c'est sans aucun doute son atmosphère unique, atypique, glaçante et oppressante, et ce jusqu'à ne plus avoir de souffle.

 

Elle est principalement due à une bande son étrange et à une réalisation soignée et hors pair, qui nous montrera de l'inédit et du neuf, sans nous révéler le moindre essoufflement ou la moindre perte de rythme. Et c'est justement cela qui n'a pas du plaire aux spectateurs. En effet, généralement, les gens qui vont voir un film d'épouvante au cinéma sont en attente de sensations fortes et de sursauts. Soit, il faudra leur balancer des jumpscares en plein dans la gueule pour calmer leurs ardeurs, comme il est courant de le faire dans 90% des productions gores et horrifiques actuelles. Et cela voyez-vous, c'est, selon moi, réellement triste.

 

En effet, si beaucoup de spectateurs vont au cinéma, ce n'est pas pour avoir peur, c'est pour faire des bons. Les mecs, achetez-vous un trampoline, cela vous coûtera moins cher que d'acheter des places de cinéma à chaque fois, et fera aussi gagner du temps à ceux qui lisent vos critiques négatives. Parce que la vraie peur, ce n'est pas cela. La vraie peur, c'est celle qui parvient à vous saisir sans effets sonores et vous fait ressentir des frissons ou vous laisse un mauvais goût dans la bouche, sans même utiliser une seule fois le jumpscare.

 

"Silent Hill" est justement, à mon goût, un film d'épouvante comme je l'entends. Glauque, peu violent, terrifiant et muni d'une ambiance à vous en glacer le sang, voila ce que c'est que d'avoir un long-métrage qui crée des effets horrifiques. On y trouvera notamment une scène très marquante, dont on se souviendra longtemps après, et qui, sans les artifices utilisés d'habitudes, fait totalement froid dans le dos. Je veux parler là de la séquence avec les scarabées, je crois que c'est cela, et le monstre avec une arme gigantesque et imposante.

 

Ces petites bêtes se comptent par centaines et sont réellement dérangeantes et répugnantes, pour ne pas dire repoussantes. Et c'est cela, l'horreur tel que je l'entends! Comme je l'ai déja dit, esthétiquement, c'est vraiment magnifique.

 

Les plans de caméra sont très beaux, les effets spéciaux de qualité, impressionnants et spectaculaires, et l'univers graphique est unique. Personnellement, jamais je n'avais vu pareil lieu et pareil film jusqu'à ce jour. Quelle claque! Non mais quelle claque!

 

Sauf que "Silent Hill", c'est aussi une critique virulente sur la barbarie et la sanguinarité humaine. On nous montrera nombre de gens fous, et ce à partir de la fin de la première heure, à peu près. Vous l'aurez compris, j'ai été réellement surpris par ce long-métrage, que je trouve unique, atypique, peu commun et éprouvant! A voir.

 

15/20

 

Par Florent Pelletier

 

Silent Hill

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents