Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Culture Geek

Culture Geek

Bible du cinéma en construction, le site Culture Geek a pour but d'analyser et de critiquer tous les films sortis à ce jour, avec quelques écarts vers d'autres médias, des comics à la musique, en passant par les séries télé et la littérature. Bonne lecture, bonnes recherches, en espérant vous compter un jour parmi mes plus fidèles abonnés. Le blog des passionnés ou des simples lecteurs. Un blog fait pour tout le monde.


La Première Daube du jour / La Course aux DTV #17 / Zombies et infectés : Le virus cinématographique d'une moitié de siècle? #6 : Zombies : Global Attack

Publié par pellflorent sur 18 Avril 2014, 16:49pm

Catégories : #La Daube du jour, #Action - Aventures, #Epouvante - Horreur, #Critiques Cinéma, #Vampires - Zombies - Loups-Garous - Le Monstre de Frankenstein - ... : Le Règne de la Terreur Monstreuse?, #La Course aux Téléfilms

 

 

 

Ces derniers temps, j'ai écrit un nombre considérable de critiques enthousiastes sur des films tous meilleurs les uns que les autres. Sauf que comme toute bonne chose à une fin, je me devais de regarder une bonne vieille daube, de celle qui vous laisse soit un horrible goût dans la bouche, soit une irrésistible envie d'éclater de rire une fois que le métrage est arrivé à son terme. Vous l'aurez compris, le film dont je vais vous parler aujourd'hui, à savoir "Zombies : Global Attack" est l'une de ces oeuvres. Lui, il rentre plus précisément dans la seconde catégorie.

 

Il n'y pas de doutes sur ce point, "Zombies : Global Attack" est bel et bien un nanar, un vrai, pas un navet qui veut se faire passer pour drôle. Non, lui, il est réellement amusant, pour bien plus qu'un seul détail, et à bien plus qu'une simple occasion. On a là un métrage complètement débile, à l'idée de base folle et illogique,  qui envoi un énorme doigt au bon sens le plus basique. Pourquoi?

 

Parce que les scénaristes ont osé ( attention, ce que vous allez lire pourra vous choquer ou vous faire éclater de rire ! ) ramener Ben Laden à la vie, ou plus précisément sous forme de zombie. Oui, il ont osé! Certains l'ont à peine imaginé, les américains l'ont fait... Voyez-vous, lorsqu'on part avec un tel scénario, on ne peut que se planter ou se ridiculiser. Et je tiens à vous rassurer tout de suite, ce film de ne se plante pas. Enfin si, un peu, mais pas autant que "Sharknado", à tout hasard. Non, là, c'est surtout qu'il assume sa stupidité et nous fournit plus que son quota de scènes illogiques et violentes.

 

Le sang, qui dégouline de façon bien dégueulasse d'un numérique abject, gicle sur l'écran, et le tout prend alors l'aspect d'un jeu-vidéo ridicule, d'un mauvais FPS où l'on passerait notre temps à réduire en bouillie de pauvres morts-vivants ( toute ressemblance avec un quelconque jeu de guerre serait totalement fortuite ).

 

Même les dialogues sont terriblement, que dis-je, dramatiquement, catastrophiques, un peu comme si les dialoguistes avaient conscience qu'ils écrivaient n'importe quoi, et qu'ils s'en réjouissaient, faisant pire à chaque fois, sans laisser de répits au spectateur. On aura ainsi droit à de multiples vannes toutes plus drôles les unes que les autres, bien que trop involontairement.

 

On ne rira pas de leur qualité, mais plutôt de leur faiblesse. Mais bon, peut-être que c'était l'effet voulut, et dans ce cas là, je ne peux que tirer mon chapeau jusqu'à terre, car c'est diablement bien pensé, et surtout bien appliqué. Mais encore faudrait-il que cela soit volontaire...

 

Vous l'aurez compris, on tient là une daube, une de ces daubes tellement mauvaise qu'elle en est drôle. Tout respire le faux, tant les acteurs que les effets-spéciaux, les décors que les plans de caméra. Alors oui, je suis d'accord pour dire qu'on ne peut pas critiquer pareil film pour ses moyens ou ses effets visuels, mais quand on a des plans de caméra si moches, ce n'est pas la faute à pas de chance ou pas de moyens, c'est surtout que le réalisateur est très mauvais et ne possède aucun talent.

 

Bon, ce n'est même pas la peine de vous parler des doubleurs, tellement ils sont d'un niveau faible, pour ne pas dire irrécupérable. En fait, ils sont un peu le parfait reflet de la qualité du jeu des acteurs. Oui, enfin plutôt de la non qualité du jeu des acteurs. Ce nanar est heureusement un réel défouloir. Personnellement, je n'avais, avant cette authentique et véridique daube, jamais aperçu, sur mon écran, de soldat américain découpant des zombies en rondelles au katana, mythique arme des samouraïs. C'est totalement décomplexé et fendant. Rien que pour cela, il mérite d'avoir la moyenne, car il m'a réellement fait passer un très bon moment.

 

D'ailleurs, puisque le katana m'y fait penser, je vais vous parler d'une chose qui m'a plutôt dérangé : c'est cet horrible plagiat de presque tout ce qui a eu du succès. En effet, ils auront complètement pompé un plan en ralenti de "300" premier du nom, ou encore la scène très connue de "Conan, le barbare" où ledit Conan s'entraine seul au sabre, à couper le vent sur un magnifique plan de caméra, aussi poétique que lyrique. Là, la femme au katana s'entraîne dans la nuit, mais nul ne pourra dissimuler ce plagiat, avec le talent en moins, cela va de soit.

 

Ah oui, et puis il y en a aussi un autre, cette fois-ci prit au "Seigneur des anneaux", mais en un peu moins évident. Souvenez-vous de cette scène de bataille se déroulant au Gouffre de Helm, où Légolas devait arrêter un berserker à l'aide de ses flèches pour qu'il ne fasse pas sauter le château. Ici, c'est à peu près la même chose, à l'exception prêt que le zombie est avec une grenade, et les soldats avec des fusils.

 

"Zombies : Global Attack", c'est surtout du fun et de la détente, et pour cela, on ne peut que l'apprécier. Bon, après, c'est sur qu'il ne faudra pas s'attendre à un bon film, car il n'en est pas un, mais il divertit plus qu'il ne déçoit, puisque pour décevoir, il aurait fallu en attendre quelque chose...

 

10/20

 

Par Florent Pelletier

 

La Première Daube du jour / La Course aux DTV #17 / Zombies et infectés : Le virus cinématographique d'une moitié de siècle? #6 : Zombies : Global Attack

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents